Les robots, une aide précieuse pour les enfants autistes

· 6 février 2018

La robotique continue de progresser, de sorte que de nombreux robots font déjà fait partie de notre quotidien (robots de cuisine, robots-aspirateurs). Par ailleurs, dans cette intégration progressive à notre routine, un certain nombre d’entre eux ont déjà commencé à acquérir une forme humaine. De nombreuses personnes craignent la vitesse à laquelle progressent ces automates programmés. Nous ne pouvons toutefois discuter les immenses possibilités qu’ils nous offrent déjà et qu’ils peuvent nous apporter dans le futur ; l’une des possibilités qui se démarque est l’aide que les robots offrent aux enfants atteints de troubles du spectre autistique.

De nombreux enfants autistes souffrent d’isolement social et de difficultés de communication. Ceci fait que l’aide que nous pouvons leur fournir est difficile à leur apporter. C’est comme si nous rencontrions un mur. Cependant, il semble que les robots aient davantage de chances d’y parvenir.

« Contrairement aux personnes, ces robots ont des comportements simples et facilement dissociables. Ils sont capables de parler mais en tenant des discours simples, effectuent des mouvements de tête et présentent même des expressions faciales, lesquels sont facilement identifiables individuellement. »

-El País-

Les enfants atteints d’autisme interagissent avec les robots

Le paradoxe est curieux : de nombreux enfants atteints d’autisme présentent des difficultés pour communiquer avec leur entourage, mais n’en n’ont pas pour communiquer avec un robot. Nous parlons de petits robots émotionnels, simples, qui possèdent des yeux et des membres.

Ces robots ont donné lieu à ce que nous pourrions appeler « la thérapie avec des robots ». Une nouvelle façon d’aborder les problématiques que présentent ces patients et qui, dans le cas qui nous concerne, concerne les enfants et l’autisme. Mais, comment et pourquoi les robots réalisent-ils ce que les êtres humains ne parviennent pas à faire ?

robots

Pour essayer de trouver des réponses, nous ferons connaissance avec l’histoire de Juan, un garçon de 6 ans qui a été diagnostiqué autiste à l’âge de 2 ans. Il a cessé de parler, d’interagir avec l’autres personnes et il s’est enfermer de plus en plus sur lui-même. Pour cette raison, il a développé une forte agressivité dont souffrent ses proches.

La mère de Juan ne savait plus vers qui se tourner. Ils avaient essayé les thérapies recommandées, mais rien ne fonctionnait pour Juan. Il semblait que sa situation empirait au lieu de s’améliorer. Lorsque sa mère entendit parler de la possibilité de faire une thérapie avec des robots, elle n’hésita pas un instant. Après un certain temps, les résultats apparurent.

Pour une raison quelconque, John a commencé à sortir la bulle dans laquelle il s’était installé et isolé des autres. Il commença à interagir avec le robot avec lequel il faisait la thérapie. Sa mère ne pouvait contenir son émotion. Son fils jouait avec le robot, riait et même répétait quelques mots émis par ce dernier. Sans aucun doute, tout un exploit.

« Université Miguel Hernández de Elche et la société AISOY Robotics continuent de travailler conjointement dans la conception de thérapie avec des robots afin d’aider les enfants atteints de TSA (trouble du spectre de l’autisme). »

L’interaction avec les robots aide dans la vie quotidienne

Nous pourrions penser que si Juan a réussi à interagir avec le robot avec lequel il faisait la thérapie et non avec des personnes, il ne le fera que lorsqu’il sera face à un robot. Quelque chose qui affecterait sa vie quotidienne de la même manière. Il n’en est rien cependant. Toutes les progrès réalisés par Juan avec le robot l’aident à interagir avec son entourage.

En raison de l’isolement, il arrêta de parler et d’interagir avec les autres. Juan ne pouvait pas augmenter sa capacité à communiquer. Grâce à la thérapie avec des robots, son vocabulaire s’est progressivement amélioré et, comme nous avons pu le constater, ses émotions ont également été stimulées. Juan riait, il était capable d’exprimer ce qu’il ressentait.

robots

Sans ce type de thérapie…il se peut que Juan n’ait jamais réussi à sortir de l’isolement dans lequel il s’était réfugié. Peut-être avait-il besoin de plus de temps. La seule chose que nous savons est que ce nouveau type de thérapie a donné les résultats attendus. Elle a aidé Juan et sûrement de nombreux autres enfants disposant de capacités extraordinaires pour interagir avec leur entourage et développer des compétences sociales.

De nombreux enfants atteints de troubles du spectre autistique ont un talent impressionnant pour la musique ou la peinture par exemple. Ils développent à travers ces arts toute leur créativité. Il s’agit du seul type d’interaction dont ils sont capables, que ce soit avec une toile ou un instrument de musique, entre autres. Ils peuvent désormais se rapprocher d’un type d’interaction plus « humaine ». Les robots permettent que les progrès réalisés par les enfants atteints d’autisme soient transférés à la vie quotidienne .

Il n’existe toujours pas de remède à l’autisme. Cependant, de nombreuses recherches sont mises en oeuvre actuellement afin de trouver de nouvelles façons d’encourager les enfants autistes, de leur permettre de progresser et d’acquérir des outils les amenant à interagir avec leur entourage. Les robots semblent être un excellent outil.