Les personnes narcissiques au travail

· 16 octobre 2018

La présence de personnes narcissiques au travail créé un environnement toxique peu productif. C’est un climat professionnel marqué par la tension, l’anxiété, les critiques, une faible productivité…

Les narcissiques au travail compromettent toute dynamique, initiative et même la plus simple activité. Ce sont des profils qui ont toujours besoin d’être au centre de l’attention et d’obtenir la totalité des mérites. Ils emploient une stratégie aussi élémentaire que destructrice : saboter les droits et le bien-être des autres.

Les experts en psychologie de la personnalité nous indiquent qu’à un moment de notre vie, nous serons tous confrontés à un profil narcissique. Lorsque cela se produit avec un collègue de travail, directeur ou ayant un quelconque pouvoir dans le contexte professionnel, la situation devient très compliquée et dégradante.

Nos journées de travail représentent une grande partie de notre temps. Nous définissons donc généralement les facteurs économique, productif et la projection personnelle que nous désirons faire de notre carrière ou de notre entreprise. Le fait de compter sur une présence blessante et toxique peut décimer entièrement ces objectifs. 

« T’unir à des gens médiocres revient à t’unir à des gens toxiques, sans te rendre compte que l’air vénéneux entre par tes pores et te rend malade ».

-Bernardo Stamateas-

Il n’est pas facile de faire face au quotidien avec les narcissiques au travail. Leur comportement est souvent très irrationnel et épuisant. Si nous ne pouvons pas compter sur des stratégies pour nous défendre, notre qualité de vie peut s’en voir affectée.

Il existe des études comme celle menée par l’Université d’Illinois et publiée dans la revue Psychological Science qui affirment que le profil narcissique s’est réduit ces dernières années. Malgré cela, il y a un fait que nous ne pouvons pas laisser de côté.

Il est indispensable de savoir gérer ceux qui cohabitent avec nous. Sans succomber et sans perdre face à ceux qui souhaitent tout : les narcissiques. Voyons comment. 

j'ai un patron narcissique

Narcissiques au travail, comment les reconnaître

Les narcissiques au travail ont beaucoup de noms. Ils sont les tricheurs, les accusateurs, ceux qui échappent aux rumeurs, les égoïstes, ceux qui ne savent pas faire équipe, ceux qui prennent des décisions individuelles sans compter sur les autres. Ils sont ceux qui créent un climat asphyxiant et peu productif au point de faire disparaître notre motivation, notre initiative et notre envie de nous investir chaque matin dans notre travail.

Ainsi, il est important de comprendre un aspect. Il y a des personnes qui peuvent présenter une caractéristique narcissique. D’autres en revanche,  font partie du petit pourcentage de personnes qui présente un trouble de la personnalité narcissique clair. Certaines personnes ont toutes les caractéristiques tandis que d’autres peuvent être plus malléables. Ces dernières peuvent donc corriger leur comportement lorsqu’on leur fait un quelconque avertissement.

Voyons donc les comportements qui définissent les narcissiques au travail. Ces profils classiques qui font des dégâts entre les collègues et au sein de l’organisation.

  • Tenter d’être le centre de l’attention
  • Aspirer à emporter tous les mérites
  • Faire usage des mensonges pour atteindre ce qu’ils souhaitent
  • Ne pas douter à mettre en évidence les autres et à les ridiculiser
  • Ne jamais admettre que les autres ont fait quelque chose de bien
  • Saboter le travail des autres
  • Ne pas prendre la responsabilité de leurs erreurs. S’arranger pour que les autres assument la faute de leurs échecs et incompétences
  • Avoir une personnalité marquée par l’envie
  • Pousser les autres à avoir des comportements peu éthiques

Une étude publiée par les psychologues Sander Thomaes et Bram Bushman de l’Université de Utrecht signale qu’il est commun que le narcissique nous éblouisse dans un premier temps. Il peut être un chef ou un collègue accessible, positif et agréable avec lequel nous nous entendons bien au début. Cependant, avec le temps ses intentions réelles finissent par se dévoiler.

les conséquences des personnes narcissiques au travail

Comment survivre face aux narcissiques au travail ?

Les narcissiques au travail peuvent nous pousser à nous sentir brûlés et épuisés en noyant nos espoirs de croissance professionnelle. Le thème est encore plus complexe lorsque ce profil définit notre supérieur ou le directeur qui passe toujours au-dessus des droits de ses travailleurs. Ainsi, et lorsque ces situations deviennent extrêmes, il sera toujours recommandé d’avoir recours à un conseiller professionnel. 

D’autre part, il est recommandé d’avoir certains aspects en tête. Il existe des dimensions très basiques qui peuvent nous aider à ne pas perdre de vue notre motivation ou nos objectifs.

Connaissez le narcissique, comprenez ses points faibles

La première clé est basique : éviter de tomber dans le jeu du narcissique. Ainsi, il est intéressant de se rappeler que ce qui motive ces profils est  l’admiration et la reconnaissance. Leur point faible est l’estime de soi, ne l’oublions jamais. Pour cela, il sera très important d’avoir à l’esprit les aspects suivants.

Un narcissique exige toujours de une attention immédiate : il s’alimente de celle-ci. Ne lui prêtez pas. Faites lui voir que pour vous, sa présence est secondaire. Votre priorité est votre poste, votre travail et vos objectifs. Si le narcissique est votre supérieur, évitez de lui obéir directement ou d’accomplir ses demandes de manière immédiate (spécialement si elles n’ont pas d’importance et qu’il souhaite uniquement ressentir son pouvoir).

N’oubliez pas que vos besoin passent d’abord

Le narcissique demande, exige, humilie, mente. Il ne prend en compte que sa propre personne et ne voit rien de plus que ce qui l’entoure. Face à cette conduite, faisons valoir nos besoins et nos droits. Si quelque chose ne nous paraît pas bien, justifions le pourquoi en parlant à la première personne de manière positive afin de mettre en évidence son manque d’empathie. Ne cédons pas et ne tombons pas dans son réseau asphyxiant.

Gardez tout par écrit

Comme nous le savons déjà, les narcissiques au travail ne pratiquent qu’une seule tâche : exiger des autres. Il est donc préférable que toute demande soit présentée par écrit peu importe la forme (message électronique, message vocal, etc). Si une information contradictoire apparaît à un moment donné ou qu’un incident survient , nous devons être en mesure de démontrer l’origine de l’ordre ou de l’exigence.

Ne tombez pas dans ses pièges

Le narcissique souhaite toujours savoir des choses sur nous pour les utiliser en sa faveur. Ainsi, il est commun qu’il cherche au début à se rapprocher de nous pour créer une certaine complicité et obtenir des informations. Évitons de tomber dans ses pièges, éviter de lui parler de notre vie personnelle, soyons vigilants lorsque nous partageons des informations et des opinions avec ce type de profil. A un moment donné, cela pourrait se retourner contre nous.

Ayez à l’esprit vos valeurs et vos droits professionnels

L’un des problèmes les plus courants associés à ce type de personnalité et le manque d’éthique. Ces personnes sabotent les droits d’autrui. Pire encore, elles poussent les autres à agir dans l’illégalité.

Pour cela, il est vital de garder à l’esprit nos valeurs. Aussi, nous devons être bien conseillés sur nos droits professionnels. Les directeurs narcissiques savent par exemple comment diriger les employés pour atteindre leurs objectifs en ayant recours à des réseaux peu légaux et peu éthiques. Ainsi, nous éviterons d’avoir à nous lamenter sur des faits que nous pouvons empêcher en étant attentifs et en nous rappelant où se trouvent les limites.

Pour conclure, la présence de narcissiques au travail peut être extrêmement problématique. Parfois, ces personnes peuvent finir par adopter de véritables comportements de harcèlement ou mobbing. Dans d’autres cas et pour éviter ces situations, les travailleurs décident d’abandonner leur poste. Nous savons que ce n’est pas simple, mais dans la mesure où c’est possible, il est important de mettre en place des limites et de ne pas céder face à ce comportement qui est encore actuellement trop fréquent.