Les luttes de pouvoir détruisent la relation avec vos enfants

Les luttes de pouvoir sont courantes dans de nombreuses familles. Cependant, il est beaucoup plus gratifiant d'avoir des relations avec les enfants basées sur la confiance et le respect mutuel.
Les luttes de pouvoir détruisent la relation avec vos enfants

Dernière mise à jour : 01 août, 2022

Les parents sont humains eux aussi. Ils ont donc également des mauvais jours, s’emportent et font des erreurs. Même ceux qui sont conscients de l’importance de leur rôle, ceux qui essaient de faire attention à leurs paroles et d’agir correctement, peuvent finir par tomber dans des luttes de pouvoir avec leurs enfants.

Bref, les relations sont compliquées, les individus complexes. Nous sommes parfois submergés par les pulsions, les peurs et l’ego. Et la parentalité mettra inévitablement à l’épreuve nos ressources à maintes reprises. Les liens avec les enfants peuvent être parmi les plus difficiles que nous ayons à vivre. Il est donc important de ne pas perdre cela de vue.

Les luttes de pouvoir cachent souvent une idée fausse de ce que signifie être parent. Pour les bannir de la routine, il est impératif d’analyser nos croyances et de changer de cap, car un autre type de parentalité est possible.

Nous verrons qu’il est beaucoup plus gratifiant d’avoir des relations positives avec nos enfants que de devoir adopter le rôle de sergent ou de policier.

luttes de pouvoir

Comment identifier les luttes de pouvoir ?

Peut-être avez-vous participé plus d’une fois à une discussion animée à haute voix avec votre enfant. Vous avez dit ou reçu des paroles blessantes, en utilisant un ton aigu et en créant un environnement où la tension est palpable.

Quelle que soit l’issue de telles situations, vous finissez par vous sentir vidé, triste et déçu. Peut-être même coupable. Personne ne veut entrer en relation de cette manière avec les êtres qu’il aime le plus. Cependant, vous ne connaissez aucun autre moyen qui semble efficace pour imposer des limites ou une discipline.

Avant de prétendre que vos enfants sont désobéissants, bavards ou rebelles, demandez-vous si vous menez un exercice éducatif ou si vous vous embarquez simplement dans une lutte de pouvoir.

Par exemple, imaginez que vous avez dit à votre enfant de porter le manteau bleu et qu’il refuse. Il prétend qu’il préfère le gris. Vous insistez, d’un ton plus ferme et plus impatient, pour qu’il obéisse à votre ordre et mette son manteau. Et il se rebelle davantage.

La discussion bat son plein. Mais quel est vraiment le problème ? Le petit avait choisi un vêtement adapté au climat et à la situation sociale, même si ce n’était pas celui que vous préfériez. Comprenez-vous que la seule chose qui vous ait ému dans la discussion était le besoin de contrôler et d’imposer ? Comprenez-vous que la rébellion de votre fils n’est qu’un cri pour se faire entendre, pour que vous preniez en compte son avis ?

Une famille démocratique

Les luttes de pouvoir apparaissent fréquemment lorsque la famille est conceptualisée comme une hiérarchie, avec des relations verticales et d’autorité. L’importance de fixer des limites pour guider et structurer les enfants est évidente, mais ne nous méprenons pas.

Les règles établies doivent être cohérentes, convenues et fondées sur l’amour et le respect, et non sur le besoin de dominer nos enfants.

Il est beaucoup plus bénéfique pour le développement d’un enfant de grandir dans une famille démocratique, dans laquelle s’établissent des relations horizontales de confiance mutuelle. Cela ne signifie pas que les parents et les enfants sont au même niveau en termes de fonctions, mais cela signifie que personne n’est au-dessus des autres sur le plan personnel. Tout le monde mérite le même respect et la même considération.

Lorsque vous considérez votre enfant, les luttes de pouvoir prennent fin. Lorsque vous arrêtez de vous voir comme son propriétaire et que vous commencez à vous voir comme son guide, tout change.

À partir de là, toutes vos actions viseront à comprendre votre enfant et à l’aider dans son propre développement, et non à ce qu’il obéisse aveuglément. Vous cesserez de prendre ses crises de colère personnellement et commencerez à comprendre qu’elles font partie de son processus et que vous pouvez l’aider.

luttes de pouvoir

Vous êtes une équipe

Oubliez les luttes de pouvoir avec vos enfants. Vous n’êtes pas des adversaires, mais une équipe. Personne ne devrait gagner, personne ne devrait imposer ou faire plier l’autre. Vous gagnez tous les deux lorsque votre lien fonctionne.

Vous serez surpris de voir comment les enfants réagissent lorsqu’ils sont traités avec respect et compréhension, lorsqu’ils se sentent écoutés, validés et pris en compte. Votre enfant ne deviendra pas un tyran pour avoir son mot à dire dans la famille, au contraire, il apprendra la responsabilité et la coopération et augmentera son estime de soi.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Éducation des enfants: le coût réel du stress parental
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Éducation des enfants: le coût réel du stress parental

Le stress parental, lié aux exigences croissantes de l'éducation, est un fait de plus en plus commun. C'est ce dont il est question ici.



  • Rojas, M. (2015). Felicidad y estilos de crianza parental. Documento de Trabajo). México: Centro de Estudios Espinosa Yglesias.
  • Ayala-Esqueda, Z. M., Gritti-Garcia, J. N., Maciel-Navarro, Z. Y., Rivera-Parra, B. A., & Zavala-Hernández, X. (2014). Maltrato infantil vs paternidad positiva. Ciencia & Futuro4(2), 76-87.