Les émotions sont comme un pendule

Le maintien de l'équilibre émotionnel nous permettra de diriger nos propres vies et d'empêcher les émotions de prendre le contrôle.
Les émotions sont comme un pendule

Dernière mise à jour : 10 avril, 2022

Les émotions sont comme un pendule : certains jours, nous nous sentons au sommet du bonheur alors que d’autres, nous éprouvons la plus grande tristesse qui soit. La force de nos émotions positives trouvera sa contrepartie dans une intensité tout aussi élevée de sentiments négatifs. Dans le premier cas, on pourrait penser qu’il conviendrait de se laisser emporter par la joie excessive, mais la réalité est toute autre.

Vivre nos émotions (indépendamment de leur valence) avec une implication excessive nous conduira à la souffrance. Ces émotions doivent être les voiles de notre navire, qui nous aident à naviguer dans la vie, mais nous ne devons jamais leur donner le rôle de gouvernail. Lorsque vos émotions prennent le dessus sur vous, le chaos est presque assuré.

Intensité émotionnelle

Naturellement, certaines personnes sont plus sujettes que d’autres à l’intensité émotionnelle. Ces individus ressentent chacune de leurs émotions avec une ampleur supérieure à la moyenne. Ils s’enthousiasment, débordent de joie, sombrent dans le désespoir et sont paralysés par la peur. Tout leur monde est guidé par les émotions et elles les affectent profondément.

Vivre à des niveaux émotionnels aussi élevés finit par rendre ces personnes incontrôlables. N’importe quel petit événement dans leur vie suffit à les déséquilibrer et ils peuvent souvent avoir l’impression de se noyer dans leur propre monde émotionnel. Une tristesse excessive peut conduire à la dépression, une peur exagérée peut conduire à l’anxiété et l’euphorie incontrôlée devient un symptôme de manie.

Tout extrême est dangereux car il prive la personne du contrôle sur elle-même. Seuls ceux qui parviennent à trouver un équilibre se développent librement dans la vie ; les autres restent prisonniers de leurs états internes. Si nous voulons jouir d’un bon état de santé psychologique, nous devons équilibrer ce que nous ressentons.

Le danger des extrêmes

Nous comprenons tous facilement à quel point il est désagréable de ressentir intensément des émotions négatives. Cependant, nous pouvons penser que s’enthousiasmer, être heureux et s’amuser ne peut pas être mauvais. Mettons-nous un instant dans la peau de quelqu’un qui ressent intensément :

Tout à coup, cette personne a une opportunité en or : elle trouve le job de ses rêves et sa situation financière explose. Il est logique et naturel de se sentir heureux et reconnaissant d’avoir atteint un objectif, mais cette personne ira probablement plus loin. L’enthousiasme sera si grand qu’elle risquera de dévier et de commencer à dépenser de manière incontrôlable, ou de négliger le reste des domaines de sa vie, car son énergie sera entièrement concentrée sur cette réalisation.

Ainsi, son économie et ses relations personnelles se détérioreront et, lorsque le pendule basculera et que la situation changera, elle fera face à une réalité brisée. La chute sera énorme parce que l’ascension l’a aussi été. La personne aura l’impression d’être au fond d’un abîme, parce qu’elle a été incapable de garder les pieds sur terre alors que tout allait bien.

La même chose pourrait se produire si vous commencez une nouvelle relation. Vous penserez sûrement avoir trouvé l’amour de votre vie et le sens de votre existence. Le bonheur sera tellement débordant qu’il vous amènera à vous donner à 100% dans cette relation. Lorsqu’elle se terminera, l’immense vide que vous ressentirez sera proportionnel à l’euphorie initiale. Et à ce moment-là, vous découvrirez que vous vous êtes tellement donné, que vous vous êtes retrouvé sans rien.

Les émotions sont comme un pendule : cherchons l’équilibre

Ainsi, comme le disait Aristote : « la vertu est un juste milieu ». Les émotions font partie intégrante de tout être humain : nous devons nous permettre de les ressentir, nous devons les écouter, mais nous ne devons jamais leur donner le contrôle. Essayons de garder les pieds sur terre à tout moment : si quelque chose de bien nous arrive, ne dévions pas, et quand quelque chose de mal arrive, ne perdons pas espoir.

Mettons-nous dans la position de spectateurs extérieurs de nos propres émotions, ne nous identifions pas à elles. Les émotions sont comme un pendule : tout au long de notre vie, nous éprouverons des sentiments de toutes sortes. Développons la capacité de les analyser en prenant du recul. Ce que je ressens à un moment donné ne définit pas qui je suis.

Les émotions sont des guides pour se développer dans notre environnement et agir de la meilleure façon possible. Prenons leur message et appliquons-le, mais sans trop nous impliquer. Essayons, mais sans jamais oublier que nous tenons le gouvernail.

This might interest you...
Le thermomètre des émotions
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Le thermomètre des émotions

Le thermomètre des émotions est un outil pédagogique qui peut permettre aux enfants de mieux exprimer et gérer ce qu'ils ressentent.



  • Márquez, M., Montorio, I., Izal, M., & Losada, A. (2006). Predicción del nivel de Ansiedad a partir de la intensidad emocional y el afrontamiento cognitivo en situaciones amenazantes en personas jóvenes y mayores. Ansiedad y estrés12.
  • Zúñiga, M., & Farías, X. (2002). Manía en niños y adolescentes. Revista chilena de neuro-psiquiatría40(1), 31-40.