Les effets de la caféine sur le cerveau

Beaucoup d'entre nous ont du mal à commencer la journée sans prendre leur premier café du matin. En effet, la caféine agit sur le cerveau. Elle nous donne ce regain d'énergie dont nous avons besoin pour avancer. Mais cela a-t-il un coût négatif pour notre organisme ? La caféine apporte-t-elle d'autres bienfaits auxquels nous ne pensons peut être pas ?
Les effets de la caféine sur le cerveau

Dernière mise à jour : 01 juillet, 2021

Pour un bon nombre d’entre nous, il peut être difficile de commencer la journée sans une tasse de café. Parfois, il semble même qu’il suffise qu’on sente son arôme pour que notre tête commence à se vider. Son goût génère aussi cette sensation de plaisir. Mais quels sont les véritables effets de la caféine sur le cerveau ? Et pourquoi certaines personnes sont-elles plus sensibles que d’autres au café ?

Boire du café remplit aussi une fonction bien spécifique. A savoir stimuler les systèmes de concentration et d’attention.  Au niveau chimique, la caféine est une molécule qui fonctionne comme un transmetteur cérébral. Elle bloque ainsi l’adénosine, uune substance qui nous fait ressentir la fatigue.

Ainsi, lorsque nous buvons du café, nous nous sentons plus actifs. La caféine, présente dans le café mais aussi dans le thé et le cacao, est capable non seulement d’activer notre cerveau, mais aussi d’améliorer notre sens de l’humour.

Cependant, la caféine est officiellement considérée comme une drogue, car elle est capable de générer une dépendance. Au niveau neurobiologique, elle peut modifier l’état de conscience, mais aussi certaines pensées et actions. Toutefois, prise avec modération, elle ne présente pas de risque grave pour la santé.

Tasse de café.

Si la plupart des gens boivent du café par plaisir, d’autres le font pour des raisons différentes. En voici quelques-unes. Le café permet de :

  • Rester éveillé.
  • Affiner l’attention, surtout dans le cadre du travail et des études.
  • Augmenter les capacités de concentration.
  • Augmenter sa force. Le café peut en effet accroître la force musculaire pendant un certain temps.
  • Améliorer son humeur. La caféine possède en effet de légères propriétés antidépressives.
  • Perdre du poids. En complément d’un régime alimentaire, le café a en effet un pouvoir de satiété.
  • Favoriser l’activité intestinale, car c’est un diurétique qui influence le système nerveux autonome.
  • Augmenter la pression sanguine. C’est en effet un hyper tenseur.
  • Décongestionner. Dans le domaine de la beauté et des cosmétiques, il entre dans la composition de produits qui font appel à ses propriétés décongestionnantes.
  • Soulager la douleur. La caféine est un analgésique assez léger.

Dans tous les cas, et bien que son utilisation à petites doses soit sans danger, il est conseillé de ne pas l’utiliser à des fins thérapeutiques sans consulter au préalable un médecin. Voyons maintenant quels sont ses effets sur le cerveau.

Quels sont les effets de la caféine sur le cerveau ?

La caféine est un produit stimulant qui a différents effets sur le cerveau. Elle n’affecte pas seulement la capacité de traitement cognitif, mais elle se manifeste également au niveau psychologique.

En plus de bloquer les récepteurs de l’adénosine, la caféine interagit aussi avec d’autres neurotransmetteurs, tels que la dopamine, la noradrénaline et l’acétylcholine. Ces substances sont en général impliqués dans les processus cognitifs et émotionnels.

Les effets de la caféine sur les fonctions cognitives et sur les performances intellectuelles

Certaines capacités cognitives ont tendance à s’améliorer sous l’influence de la caféine. En voici quelques-unes :

  • Le temps de réponse.
  • La vigilance et l’éveil.
  • La qualité globale du traitement des informations par le cerveau.
  • Le suivi des tâches et la détection des erreurs.

Cependant, compter sur la caféine pour améliorer ses performances intellectuelles n’est pas une bonne idée. Aucune étude n’a en effet démontré une différence quantitativement significative. En outre, il n’a pas été prouvé que des doses plus élevées de caféine entraînent une amélioration de la performance intellectuelle.

En fait, il existe une limite à la quantité de caféine consommée au-delà de laquelle aucune amélioration cognitive n’est observée. A cela s’ajoute l’anxiété générée par la caféine et le possible syndrome de sevrage qui peut se développer en cas de consommation excessive.

D’autre part, l’action de la caféine inclut un aspect placebo important. Ainsi si un buveur de café s’attend à une certaine augmentation de ses performances, mais que cela ne se concrétise pas, il peut essayer de compenser en s’efforçant pour atteindre cette performance. Le résultat final sera alors bien une augmentation des performances qu’il attribuera évidemment à la caféine.

Une tasse de café.

Les effets du café sur l’humeur

Comme mentionné ci-dessus, la caféine augmente la concentration. Et c’est précisément cette activation de la concentration qui, pour de nombreuses personnes, constitue une incitation à se sentir bien à un moment donné. En fait, certains affirment que sous l’effet de la caféine, ils éprouvent un plus grand sentiment d’accomplissement.

Mais comme cela peut arriver avec d’autres substances activatrices, la caféine a tendance à produire dans un deuxième temps une augmentation de l’anxiété. Cet effet peut alors contrebalancer toute amélioration transitoire de l’humeur résultant de la consommation de café.

En général, l’impact de la caféine sur l’humeur est lié aux attentes et au contexte dans lequel la prise de caféine a lieu. C’est-à-dire à la manière dont on s’attend à ce qu’elle agisse.

Ainsi, pour certains professionnels de la santé, le plus grand effet positif de la caféine n’est pas tant de pallier au manque d’énergie, mais plutôt de soulager les symptômes d’une sorte de syndrome de sevrage après une période prolongée sans consommation.

Cette thèse n’a toutefois pas été validée scientifiquement. Les buveurs de café diront cependant que leur humeur s’améliore avec un café. Et ce, quel que soit le temps écoulé depuis leur dernière prise de café.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment l’intoxication à la caféine se produit-elle ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Comment l’intoxication à la caféine se produit-elle ?

La caféine est une substance qui se trouve naturellement dans les feuilles et les graines de nombreuses plantes. Elle est également artificiellemen...



  • Sánchez Maroto, M. (2015). El café, la cafeína y su relación con la salud y ciertas patologías (Trabajo fin de grado). Universidad de Valladolid, Valladolid, España.
  • Alan Weinberg, B. & Bealer, B. K. (2012). El mundo de la cafeína. La ciencia y la cultura en torno a la droga más popular del mundo. México: Fondo de Cultura Económica de México.