Les dettes émotionnelles

8, janvier 2017 dans Emotions 238 Partagés

Les dettes émotionnelles ont le même effet que les dettes matérielles : elles génèrent angoisse ainsi que culpabilité et deviennent un obstacle qui gâche la vie.

La différence, c’est qu’alors que les dettes financières sont concrètes, les dettes émotionnelles, elles, sont généralement le fruit de l’imagination ; c’est la raison pour laquelle elles sont confuses et trompeuses.


«Plus on est ouvert à nos propres sentiments, mieux on pourra lire ceux des autres.»

-Daniel Goleman-


Une dette émotionnelle apparaît lorsque l’on s’engage auprès de soi-même ou des autres à faire une chose et que finalement, on ne se tient pas à cet engagement.

Parfois, l’engagement est explicite car vous le verbalisez, mais d’autres fois, il se tisse inconsciemment, sans même que l’on sache précisément en quoi il consiste ni ce que l’on attend de nous puisqu’en pratique on ne s’est jamais engagé à faire quoi que ce soit.

Ce qui est certain, c’est qu’une fois que vous avez accepté, consciemment ou non, que vous «devez quelque chose» émotionnellement parlant, une exigence envers vous-même prend forme de façon permanente et vous pousse à vous tenir à votre engagement.

Généralement, si vous n’honorez pas cet engagement, vous envahissent alors des messages qui vous tourmentent et vous mènent à vous sentir coupable.

Vous vous répétez constamment à vous-même que vous vous êtes engagé à faire quelque chose, et cela peut même en arriver à devenir une force puissante qui conditionne vos actes et vous empêche d’être ce que vous voulez ainsi que de l’atteindre.

Les différentes dettes émotionnelles

Les dettes émotionnelles peuvent naître dans des situations inachevées qui, pour une raison ou une autre, sont restées en suspens.

Par exemple, lorsque vous adressez des propos offensifs, injustes ou blessants à une personne que vous aimez et que cette dernière disparaît subitement.

Cette disparition soudaine peut s’expliquer par un décès, ou bien il est également possible que la personne en question ait décidé de s’éloigner de vous sans que vous ne puissiez y faire quoi que ce soit.

Ne vous reste alors plus que la frustration de ne pas avoir saisi l’opportunité de faire vos excuses, d’expliquer votre comportement, ou de faire la paix.

ojos-tristes

Il y a un autre type de dettes émotionnelles plus complexes et imperceptibles naissant de ces engagements qui s’instaurent implicitement avec les autres et avec soi-même.

Peut-être que lorsque vous étiez enfant, vous pensiez devenir un grand médecin et sauver des vies. C’était votre rêve.

Or, vous avez grandi, et votre vie a pris un autre rythme. Votre rêve est resté un rêve et ne s’est pas concrétisé, et par conséquent, vous avez le sentiment d’être déçu de vous-même et d’avoir trahi une mission essentielle de votre vie.

Il arrive aussi que le père, la mère ou une autre figure avec laquelle on a tissé un lien émotionnel très étroit impliquent un engagement.

Peut-être n’était-ce pas vous qui vouliez devenir ce grand médecin, cette magnifique danseuse étoile ou ce sportif de renommée, mais cette personne-là.

Pour des raisons qui vous appartiennent, vous avez préféré vous fixer d’autres buts, mais malgré tout, l’inquiétude vous gagne parfois et vous mène à vous dire que vous avez des dettes envers ces figures que vous aimez.

Enfin, les dettes émotionnelles peuvent également naître des expériences négatives ou traumatiques que vous avez pu vivre.

Par exemple, quand vous étiez à l’école, un groupe de camarades vous embêtait et vous ne réagissiez pas.

Les années ayant passé, vous vous reprochez le fait de ne pas vous être défendu et vous avez l’impression d’avoir une dette envers vous-même.

chica-entrando-hogar

Toutes les dettes se payent…

Lorsqu’on accepte que l’on doit quelque chose à quelqu’un, consciemment ou inconsciemment, on cherche une façon d’honorer notre promesse.

C’est comme si on était «en manque» ou «dans l’erreur», ce qui se traduira par une série de perceptions et de sentiments négatifs à propos de nous-même.

Les dettes émotionnelles se traduisent facilement par de la tristesse, et sans qu’il n’y ait une quelconque raison apparente d’être triste, ou encore par de l’anxiété : une angoisse imprécise, dont on est incapable de déterminer l’origine mais qui reste néanmoins en nous, latente.

On peut aussi développer une certaine irritabilité, un certain pessimisme ou encore une certaine jalousie, ou bien devenir une de ces personnes constamment en colère et qui ont honte de faire ou ne pas faire, de dire ou ne pas dire quelque chose.

Finalement, une dette non réglée peut se filtrer dans notre vie de multiples façons différentes.

S’il y a une accumulation de dettes émotionnelles, alors il y aura aussi une accumulation de tristesse, de haine, de ressentiment ou d’angoisse.

Si vous vous sentez envahi par des sentiments négatifs sans pour autant parvenir à expliquer pourquoi, alors mieux vaut pour vous faire un examen des possibles dettes émotionnelles qu’il peut y avoir dans votre vie.

mujer-flores-en-el-pelo

Y a-t-il une situation dans laquelle vous vous êtes trouvé à un moment ou un autre qui n’a pas concrètement pris fin ? Y a-t-il une expression d’affection, de rejet ou d’indignation qui vous est restée en travers de la gorge ?

Cultivez-vous des fantasmes autour de ce que vous auriez pu être, ou de toutes ces choses que vous auriez dû faire et que, cependant, vous n’avez pas faites ?

C’est ce type de questions que vous devez vous formuler. Si vous identifiez certaines situations vous ayant mené à ressentir des dettes émotionnelles, vous devez alors vous en acquitter, remédier concrètement à ce que vous pouvez changer et réparer symboliquement ce que vous ne pouvez pas changer.