Les bienfaits de la sauge, la plante des femmes

15 juin 2018 dans Autres 0 Partagés
bienfaits de la sauge

Les bienfaits de la sauge sont innombrables. Le nom de cette plante médicinale vient du latin “salvare” (guérison). Elle est considérée comme l’une des ressources naturelles les plus appropriées pour la santé des femmes. Elle adoucit les symptômes de la menstruation et de la ménopause, réduit l’inflammation, la douleur, la rétention d’eau et présente en outre des bienfaits cardiovasculaires.

La phytothérapie a un usage presque traditionnel tout au long de notre histoire. Le monde végétal, d’un point de vue chimique, cache encore de grands mystères que la médecine a tenté de mettre à jour presque depuis le début de la civilisation. Des plantes telles que le ginseng, le millepertuis, le ginkgo biloba ou tout type de thé, présentent des effets pharmacologiques intéressants qui, bien compris et ingérés correctement, peuvent agir (comme nous le savons déjà) sur notre bien-être.

“La sauge a été utilisée en médecine depuis l’Antiquité. Elle était utilisée pour traiter les maux les plus divers mais aussi les troubles mentaux et les troubles gastro-intestinaux. La science a soutenu certaines de ses applications médicales.”
Partager

Les plantes en tant que telles ne guérissent cependant pas les maladies ou les troubles psychologiques. En effet, elles interviennent dans l’optimisation de certains processus grâce à leurs enzymes, huiles essentielles, flavonoïdes, minéraux, etc.. Elles nous détendent, stimulent certains neurotransmetteurs. Elles facilitent la circulation sanguine, activent l’immunité cellulaire… Leur utilisation correcte peut servir de thérapie complémentaire très adapté à certaines conditions.

Ainsi, et parmi toutes ces propositions que la nature offre pour notre bien-être, la sauge est l’une des plus intéressantes. Voyons ci-après davantage de données.

bienfaits de la sauge

Les intéressants bienfaits de la sauge

Selon le magazine Medical News Today, plusieurs bienfaits de la sauge ont été scientifiquement prouvés. Il convient cependant de noter que la famille de Lamiaceae est assez large. Nous disposons donc à l’heure actuelle de travaux très révélateurs sur deux types de sauge très spécifiques : la sauge officinale  et la sauge à feuilles de lavande (les plus communes). 

Comme l’indiqué le titre de cet article, la sauge a toujours été une ressource quasi quotidienne de la vie des femmes. Elle était par exemple utilisée dans la Grèce antique à des fins cosmétiques, culinaires et surtout thérapeutiques. Son infusion, astringente mais agréable, est riche en d’innombrables vitamines, minéraux et composants capables de désenflammer et réguler les hormones féminines.

La sauge et les menstruations

Parmi les bienfaits les plus connus de la sauge nous trouvons son utilité pour atténuer les symptômes du syndrome prémenstruel. Elle permet de diminuer la sensation de douleur, le gonflement, les maux de tête, etc. Par ailleurs, elle est efficace pour soulager les symptômes associés à la ménopause (son huile essentielle possède une légère activité œstrogénique).

L’inflammation

L’Université de Vienne a publié en 2013 une étude très intéressante sur la sauge. Cette plante s’avère avoir une action anti-inflammatoire et antimicrobienne très utile.

Quelque chose d’aussi simple que de boire entre une ou deux tasses d’infusion de sauge par jour nous permettra de réduire l’inflammation abdominale et même de réduire les infections urinaires ou de traiter la gingivite.

La sauge et la dépression

L’infusion de sauge est en outre connue pour ses vertus pour améliorer notre humeur. La présence d’antioxydants tels que la diosmétine, l’apigénine ou la lutéoline est très appropriée pour réduire (non guérir) les symptômes associés à la dépression.

bienfaits de la sauge

La sauge est la plante de la mémoire

Plusieurs études, comme celle menée à l’Université d’Oxford, ont conclu quelque chose de révélateur. L’extrait de sauge peut augmenter la capacité cognitive. Il n’a pas encore été spécifié quelle est la dose appropriée pour que nous puissions remarquer son effet. Il est toutefois recommandé de consommer son extrait ou même de directement consommer la plante crue.

La raison de cela se trouve dans la cholinestérase. Il s’agit d’une enzyme qui intervient dans la catalyse de l’hydrolyse de l’acétylcholine. Un faible niveau de ce neurotransmetteur est associé à une agilité cognitive inférieure.

La sauge régule l’hormone T3

L’hormone T3 est la triiodothyronine. Il s’agit d’une hormone thyroïdienne liée à d’importants processus physiologiques et métaboliques. Les personnes souffrant d’hypothyroïdie sauront donc que cette condition apparaît lorsqu’elles souffrent d’un niveau inférieur des hormones T3 et T4.

Il a par ailleurs été démontré qu’une femme qui entre en ménopause connait un déficit de ce type d’hormone. Il existe donc davantage de risque de souffrir de problèmes thyroïdiens. En outre, le niveau de vitamine D, essentiel pour la santé des os, s’en trouvera également réduit.

Consommer régulièrement une infusion de sauge peut nous aider. Si nous maintenons une alimentation saine et ne négligeons pas les examens médicaux, cette plante peut nous aider à réguler nos hormones.

bienfaits de la sauge

Pour conclure. Comme nous pouvons le constater, les bienfaits de la sauge sont plus qu’intéressants. Ses propriétés médicinales et sa riche valeur nutritive en font une ressource naturelle qui vaut la peine de posséder chez soi. Rappelez-vous néanmoins que vous devez en consommer avec équilibre et modération (1 ou 2 tasses par jour). La sauge ne convient par ailleurs pas aux femmes enceintes ou qui allaites, ainsi qu’aux patients atteints de maladies rénales.

Faisons bon usage de cette plante. Celle que Pline l’Ancien définit en son temps comme le remède du bien-être.


A découvrir aussi