Les amis passifs-agressifs : quand la confiance fait mal

16 janvier, 2020
Le comportement passif-agressif porte atteinte aux droits et à la cohabitation. Cette situation peut aussi avoir lieu dans le cadre d'une relation d'amitié, quand cette personne se sert de notre confiance pour mettre en place un chantage et une victimisation.
 

Les amis passifs-agressifs sont de mauvais compagnons de voyage. Il est malgré tout parfois difficile de les laisser sur le quai, de leur dire au revoir, de leur expliquer que rien n’est facile avec eux, que l’amitié fait mal et que nous souffrons à cause de leur façon d’être. Ainsi, s’il est vrai que faire face à ce type de relations n’a rien de simple, nous devrions quand même y penser.

Alors, que vaudrait-il mieux faire dans ces situations ? Conserver ce lien ou parler sérieusement avec cette personne et lui demander de changer ? En vérité, dans ce type de situations, il n’existe pas de formule universelle. Il y a différents sous-types de personnalité passive-agressive et nous pouvons donc nous retrouver face à des personnes qui ont des comportements plus nuisibles que d’autres.

Cependant, même s’il existe différentes typologies, cohabiter avec une personne passive-agressive signifie devoir supporter, presque quotidiennement, des comportements empreints d’insécurité, d’ambivalence, de ressentiment et même d’agressivité cachée. Ces personnes peuvent être très subtiles mais, quand on partage son temps avec elles, ces subtilités finissent par disparaître et blesser.

Quoi qu’il en soit, le plus adéquat est de savoir réagir. Avoir un passif-agressif pour ami implique, entre autres choses, vivre des conflits de manière presque continue et subir une lente démoralisation. Or, ce n’est pas ce que l’on attend d’une relation d’amitié. Approfondissons un peu plus ce sujet.

 

“La peur se manifeste généralement de deux façons : à travers l’agressivité ou à travers la soumission.”

-Paulo Coelho-

Des amis passifs-agressifs en conflit

Amis passifs-agressifs, un type de personnalité très commun

La personnalité passive-agressive est décrite, en psychologie, depuis plus d’un siècle. C’est le psychanalyste autrichien Wilhem Reich qui en a parlé pour la première fois après la Seconde Guerre Mondiale. Selon lui, ce type de personnalité était le plus prédominant au sein de la population.

Peu de temps après, ce profil est apparu dans le Manuel Diagnostique et Statistique des Troubles Mentaux (DSM), dans la catégorie des troubles de la personnalité.

Cependant, dans les dernières versions de ce manuel, on a cessé de le considérer comme un “trouble” pour le voir comme une forme de personnalité qui, dans certains cas, peut apparaître avec d’autres conditions, comme les troubles obsessionnels-compulsifs ou le trouble de la personnalité dépendante.

Par ailleurs, et nous le savons bien, ce type de comportement peut apparaître chez de nombreuses personnes de notre entourage : pères, mères, conjoint-e, collègues, amies… Il existe cependant un fait curieux : il nous est plus facile d’identifier ce comportement chez les autres que chez nous-mêmes. Nous devons bien garder cela à l’esprit : nous sommes tous susceptibles de mettre en place ce type de dynamiques si douloureuses.

 

Les amis passifs-agressifs et leur comportement

Lorsque nous parlons d’amis passifs-agressifs, le sujet est encore un peu plus compliqué. Pourquoi ? Parce qu’en général, le temps et l’affection nous unissent à ces personnes. Il est possible que nous ayons vécu beaucoup de choses à leur côté et que nous nous soyons même habitués à être patients, à leur pardonner et à leur donner de nouvelles opportunités.

Or, nous savons que quelque chose ne va pas avec eux mais nous ne savons pas le définir. Voyons donc, dès maintenant, ce qui caractérise ce type de profil. Pour cela, nous nous baserons sur les travaux de Theodore Millon.

Ils sont tortueux

Que veut dire exactement être tortueux ? Ce terme fait référence à un type de comportement alambiqué. En voici quelques exemples :

  • Ils sont sujets à la procrastinationIls mettent beaucoup de temps à donner des réponses, à se rendre à un rendez-vous, à réagir lorsque l’on attend quelque chose d’eux
  • Ce sont des personnes qui “oublient” toujours les choses, celles en qui vous ne pouvez pas avoir confiance et qui ont toujours des excuses et justifications à vous donner
  • Ces amis ont tendance à se fâcher fréquemment ; quand ils le font, ils se servent du silence en guise de punition

Ils sont abrasifs

Les amis passifs-agressifs appliquent des comportements abrasifs, qui font du mal et laissent des marques émotionnelles. Cela veut dire que leur relation avec les autres est nocif ; ils peuvent se servir d’une apparente supériorité morale pour nous juger et nous critiquer puis, d’un coup, se montrer dépendants et soumis.

 

Les amis passifs-agressifs sont instables

Une phrase qui les définit à la perfection est “avec mais sans toi”. Ils ressentent le besoin de nous contrôler, d’être au-dessus de nous pour superviser chaque aspect de notre vie mais, en même temps, ils ne supportent pas que nous donnions notre avis sur ce qu’ils font ou cessent de faire.

Par ailleurs, il est habituel de les voir pleins d’énergie et de positivité en début de journée puis, quelques heures plus tard, plein de rancœur et de souffrance.

Une femme qui hallucine

L’éternelle insatisfaction

Les amis passifs-agressifs voient un problème dans chaque situation, une erreur dans chaque détail, une petite saleté sur chaque vitre étincelante. Ceci nous empêche de partager nos joies avec eux car ils sont très doués pour éteindre notre bonheur et nos espoirs.

Ce type de personnalité est également très habile dans l’utilisation du victimisme. Les amis passifs-agressifs portent toujours des lunettes qui rendent les autres invisibles et ne leur font voir que leur réalité biaisée.

J’ai un ami passif-agressif, que puis-je faire ?

Les amis passifs-agressifs peuvent nous démoraliser et détourner le concept d’amitié. Nous ne devons pas nous habituer à ce type de comportement; bien au contraire, nous pouvons réagir en utilisant des stratégies concrètes.

 
  • Ne tombez pas dans leur piège : si votre ami cesse de vous parler à cause d’une dispute, qu’il le fasse ; s’il vous demande quelque chose que vous ne voulez pas faire, ne le faites pas ; s’il vous accuse de n’importe quoi, ne l’écoutez pas. Nous ne devons surtout pas suivre ces comportements ou les laisser nous affecter
  • Gardez toujours ce point à l’esprit : le passif-agressif a peur d’être ignoré et de perdre votre amitié. N’accordez donc aucune importance à ses menaces ou formes de chantage.
  • Fermeté et calme. Vous devez faire comprendre à ces amis passifs-agressifs que vous ne tolérerez pas ces types de comportement. Parlez-leur calmement : l’équilibre doit toujours être votre meilleure stratégie
  • Si vous ne voyez aucun changement, prenez vos distances : ces personnes doivent comprendre que leurs comportements ne peuvent plus se reproduire. Si elles agissent de nouveau de la même façon et n’ont pas envie de changer, de s’améliorer et d’en prendre conscience, le mieux est d’établir une distance

L’idéal serait que ce type de personnalité bénéficie d’une aide professionnelle. Cependant, puisque les personnes passives-agressives ne franchissent pas toujours ce cap, nous devons essayer protéger notre bien-être psychologique en nous rappelant que ce type de comportement est extrêmement nocif.