Les 7 principes du vainqueur ou le Code du Bushido

28 juin 2019
Le Code du Bushido fut élaboré par les japonais il y a plusieurs centaines d'années. L'objectif était d'offrir un contenu humain et honorable aux luttes des guerriers samouraïs. Ce Code n'est pas considéré comme une liste de commandements mais plutôt comme un processus à développer et à appliquer.

Le Code du Bushido est un ancien catalogue de principes qui est né au Japon. Dans un premier temps, il était utilisé de manière stricte par les samouraïs.

Le terme « Bushido » signifie « la voie du guerrier ». Il a inspiré la réalisation d’un film portant le même nom.

Pour les guerriers japonais, le Code du Bushido n’était pas uniquement une liste de principes qui devait être appliquée au pied de la lettre. Comme la traduction le démontre, il s’agit « d’un chemin », d’un processus. En d’autres mots, le Code du Bushido devait être compris comme un guide permettant « d’arriver à être ». Il ne représentait pas une liste de commandements non discutables.

L’objectif principal du Code du Bushido était de développer des guerriers capables de lutter pour l’accomplissement de leurs objectifs tout en conservant leur essence humaine. Les samouraïs apprenaient également à savoir diriger une équipe en s’adaptant à des valeurs parfois plus importantes que la lutte en elle même. Dans cet article, vous découvrirez les 7 principes qui composent ce Code.

la voie du guerrier selon le Code du Bushido

1. Honnêteté et justice

Le Code du Bushido identifie l’honnêteté comme étant l’acte d’énumération et de respect de pactes honnêtes avec les autres. Cela suppose d’être fidèles par les mots et les promesses. D’une manière ou d’une autre, les relations humaines sont un pacte continu.

Parfois, les samouraïs substituaient le concept de justice à la propre conscience. Il n’existait pas de loi externe pour différencier ce qui était juste de ce qui ne l’était pas. Les personnes doivent rester fidèles à leurs principes. Selon le Code du Bushido, il n’existe aucune nuance de gris, tout est blanc ou noir.

2. Valeur héroïque

La valeur héroïque correspond simplement au fait d’être disposé à affronter les risques dans le but d’atteindre ce qui est recherché. Le Code du Bushido affirme que le guerrier ne doit pas se cacher derrière une carapace comme le font les tortues.

Au contraire, le samouraï prend des risques et assume le danger. Il n’agit pas aveuglément mais avec respect et précaution. Cela lui permet de vivre pleinement et merveilleusement.

3. Compassion

Contrairement aux guerriers contemporains, les samouraïs cultivaient la compassion. Ils la voyaient comme une expression de force à la fois intérieure et extérieure. Selon eux, la lutte n’excluait pas la solidarité vis-à-vis de l’autre et la capacité à se mettre à sa place.

D’ailleurs, la compassion envers l’autre rendrait l’effort et la réussite encore plus légitime. Le fait de se réjouir de la douleur des autres était dégradant et indigne.

4. Courtoisie

La courtoisie est très associée à la compassion. Elle revient à éviter toute expression de cruauté ou toute démonstration inutile de force.

Pour l’authentique guerrier, ne pas faire preuve de courtoisie au cours de la bataille en revient à devenir un animal. Le Code du Bushido annonce que la courtoisie naît de l’audace du guerrier au cours de la bataille mais également du respect qu’il démontre envers son adversaire (notamment lorsque ce dernier est vaincu).

5. Honneur

La quasi totalité du Code du Bushido tourne autour de l’honneur. Pour les samouraïs et pour les japonais en général, c’est une valeur suprême. Etre honorable, c’est agir avec droiture en suivant des principes éthiques et en accomplissant son devoir.

Les samouraïs octroient une valeur toute particulière à la conscience. Chaque individu doit être responsable des décisions qu’il prend et des actions qu’il mène. Ce que disent les autres ou ce qui est écrit n’a pas d’importance. Chacun répond indépendamment du contexte, en son âme et conscience.

6. Sincérité absolue

Ce principe rétablit l’énorme valeur attribuée par les samouraïs à la parole. Ils signalent littéralement que « Parler et agir sont une seule et même action ».

C’est une norme de conduite qui mise sur la pleine cohérence. « Donner le mot », dire et promettre sont des actes liés. Un authentique guerrier sait que le mot est une arme de laquelle émanent le respect et l’autorité.

faire preuve de sincérité

7. Devoir et loyauté

Le devoir n’est pas quelque chose qui s’impose mais quelque chose qui se choisit. Pour cette raison, chacun se doit de s’appliquer strictement à son accomplissement. Si tel n’est pas le cas, l’individu se déshonore personnellement et fait honte à celui qui le dirige ou s’occupe de lui.

De plus, le vrai guerrier doit faire preuve de loyauté envers ceux qui le suivent. Ses mots et ses actions sont des empreintes, des pas dans lesquels les autres pourront marcher. Pour cela, sa responsabilité est grande vis-à-vis des autres. Il se doit d’y faire honneur.

Comme nous pouvons le constater, le Code du Bushido peut parfaitement s’appliquer au monde actuel. Dans notre quotidien ainsi que dans la vie en général, nous traversons de nombreux obstacles qui suscitent l’intervention de notre guerrier intérieur. Plus concrètement, notre guerrier doit faire preuve de courage, de compassion et d’honneur. Il doit tirer profit des leçons enseignées par les vieux samouraïs.

 

  • Yuzan, D. (1998). El Código del Samuray: El espíritu del Bushido japonés y la vía del guerreo. Edaf.