Les 35 meilleures phrases de Fritz Perls

5 novembre 2017 dans Psychologie 3 Partagés
Fritz Perls

Les phrases de Fritz Perls sont encore aujourd’hui une source d’inspiration. Créateur de la Thérapie Gestalt avec sa femme Laura Perls et le sociologue Paul Goodman, Fritz Perls a toujours encouragé l’être humain à atteindre le bien-être dans les différents domaines de l’existence à travers une approche créative, la reconnaissance de leurs émotions et la pleine attention.

Il faut dire que depuis que Fritz Perls a installé son modèle thérapeutique dans les années 1950 grâce à son Institut de Gestalt-thérapie à New York, cette approche n’a cessé d’évoluer et s’est installée qu’avec beaucoup plus de force. Nous sommes incontestablement confronté-e-s à un modèle psychologique intégratif capable d’aider de nombreuses personnes à se concentrer sur leurs pensées, leurs sentiments et leurs comportements pour favoriser une conscience de soi adéquate et pour s’ouvrir à de nouvelles perspectives afin d’initier des changements plus positifs.

De cette manière, celleux qui pratiquent la thérapie de Gestalt quotidiennement définissent ce modèle thérapeutique comme quelque chose de très vivant, de spontané et de créatif. En outre, ce qui est obtenu avant tout est d’établir une meilleure confiance en soi afin de traiter efficacement et avec succès les problèmes quotidiens, et atteindre notre potentiel maximum.

Fritz Perls

D’autre part, il est important de préciser ici qu’il ne faut pas confondre la psychologie de la Gestalt avec la Gestalt-thérapie. Ils ne s’agit pas exactement de la même chose. La première a émergé comme un mouvement de psychologie au début du XXe siècle de la main de théoriciens tels que Kurt Lewin, Max Wertheimer ou Kurt Koffka. Leur but était d’établir une nouvelle approche en réaction à « l’élémentarisme » du structuralisme qui conçoit l’être humain dans son ensemble.

Pour sa part, la Gestalt-thérapie puise son origine dans la psychologie humaniste et cherche avant tout à aider la personne en se basant sur le moment présent, en lui faisant voir toutes les possibilités qui s’offrent à elle. Par ailleurs, Fritz Perls a réussi à doter son approche thérapeutique d’une véritable philosophie de vie, où il est possible d’améliorer la qualité de nos relations, de l’éducation, et même d’offrir de nouveaux outils au monde des affaires afin d’investir beaucoup mieux dans le potentiel humain.


PRIÈRE DU GESTALT

« Je suis moi. Tu es Toi.

Je suis responsable de ma vie et de toi de la tienne.

Je ne suis pas venu au monde pour répondre à tes attentes,

ni toi pour répondre aux miennes.

Si nos chemins se croisent, ce sera merveilleux, mais si ce n’est pas le cas, nous devrons aller de l’avant séparément.

Parce que je ne m’aime pas si je me trahis,

et je ne t’aime pas si j’essaie que tu sois tel que je le souhaite, au lieu de t’accepter comme tu es.

Tu es Toi et je suis Moi. « 

-Fritz Perls-


Les meilleures phrases de Fritz Perls, sagesse pour réfléchir

Beaucoup disent que les phrases de Fritz Perls sont comme des touches lumineuses de connaissance humaine, des subtilités théoriques qui favorisent notre éveil. Que nous ayons une affinité pour la thérapie de Gestalt ou non, il est intéressant de prendre en considération des livres tels que « Dreams and Existence » ou « The Practical Approach to Gestalt Therapy », qui font partie de l’histoire de la psychologie. En effet, il est toujours intéressant de se plonger en eux pour réfléchir, pour s’ouvrir à un nouvel apprentissage.

Voyons maintenant quelques exemples de ces principes à travers les meilleures phrases de Fritz Perls.

1. Tout va lorsque vous trouvez le bien-être mental

Lorsque nous trouvons ce point d’équilibre subtil dans notre vie où nous cessons de voir des obstacles pour entrevoir des chemins clairs, nous nous sentons libres et notre existence progresse. Comme nous l’avons souligné précédemment, la Gestalt thérapie transcende les limites de cet espace partagé entre le/la thérapeute et le/la patient-e pour nous donner une nouvelle approche de la vie.

Fritz Perls a placé la thérapie Gestalt dans cette dimension existentielle où chaque attitude positive, réceptive et engagée nous permet d’avancer, de progresser vers notre destin.

femme et feuilles d'automne

2. Être présent maintenant c’est unir notre attention et notre conscience

Il s’agit de l’une des phrases les plus connues de Fritz Perls. De cette dernière résulte l’un des concepts les plus pertinents de la Gestalt-thérapie : « se rendre compte de » ou « awareness ». C’est un éveil, là où l’attention et la conscience prennent contact dans le moment présent pour favoriser notre croissance personnelle.

3. Le corps sait tout. Nous-même savons très peu. L’intuition est l’intelligence de l’organisme

L’être humain est le résultat de l’union entre notre organisme, notre esprit conscient et notre interaction avec l’environnement. Cependant, nous passons une grande partie de notre vie « déconnecté-e-s », endormi-e-s, incapables d’établir cette union. Ainsi, celleux qui ne se fient pas aux indices offerts par leurs sens, leur cœur ou leurs intuitions n’atteindront pas la sagesse dont parle Fritz Perls.

4. Le thérapeute cherche constamment des moyens d’être en contact avec le « comment » des événements qui se produisent dans le présent

Lorsque le/la thérapeute demande au/à la patient-e comment iel se sent, il est commun que ce-tte dernier-ère répondre « mal », « confus-e », « en colère » … L’un des objectifs du/de la spécialiste est de discerner les causes de la sensation actuelle, de clarifier les émotions, favorisant systématiquement la communication en premier lieu, communication centrée sur le présent.

6. Je ne suis pas venu au monde pour répondre aux attentes des autres, et je ne ressens pas non plus la nécessité que le monde réponde aux miennes

Intégrité, confiance en soi, sécurité et conscience réflexive. Toutes ces dimensions sont les piliers qui constituent la thérapie de Gestalt, et l’une des phrases les plus populaires de Fritz Perls.

7. Mûrir signifie assumer la responsabilité de sa vie, être seul

Ceci est une autre des phrases très représentative de Fritz Perls pour une raison très simple. La Gestalt thérapie a été déconnectée de la psychanalyse en concentrant toute son attention sur le présent et non sur les événements du passé ou de l’enfance où la personne ne pouvait pas encore se sentir responsable.

La responsabilité personnelle se trouve dans le moment présent et franchir ce pas suppose de mûrir, de nous donner l’opportunité de nous amuser de nous-mêmes, pour ensuite nous retrouver dans la solitude.

homme dans la nature

8. Apprendre, c’est découvrir que quelque chose est possible

Avancer, grandir, développer une conscience de soi adéquate signifie prendre conscience de notre potentiel en tant qu’êtres humains.

10. La personne qui contrôle le plus est celle qui peut renoncer au contrôle

Nous développons parfois une telle maîtrise de nous-mêmes que nous parvenons uniquement à réprimer nos besoins réels. Un exemple de ceci : lorsque nous avalons nos chagrins, nos déceptions et nos frustrations que d’autres génèrent en nous.

Aucun de ces comportements n’est sain. Cependant, dans le cadre de la Thérapie de Gestalt, un contrôle plus sain correspondrait à savoir comment réagir face à chaque situation donnée, là où nous sommes à même de contrôler notre colère pour soulager notre énervement ou notre indignation de manière intelligente et constructive.

11. Attendre que le monde vous traite équitablement parce que vous êtes une bonne personne, c’est comme attendre d’un taureau qu’il ne vous attaque pas parce que vous êtes végétarien

La personne à qui incombe la responsabilité ultime de prendre soin de nous, de nous respecter et de nous apprécier pour ce que nous sommes, n’est pas extérieure à nous, il ne s’agit pas de nos collègues de travail, de la société, ou même de notre famille. En réalité, nous sommes celui/celle qui doit nous aimer et prendre soin de nous avant toute autre chose. Ne pas l’accepter ou ne pas le voir est une source infinie de souffrance.

femme sur des rails de train

12. Ami, ne sois pas perfectionniste. Le perfectionnisme est une malédiction

Le perfectionnisme n’est pas bon pour notre santé émotionnelle. Il tient pour beaucoup à ce besoin d’extrême maîtrise de soi énoncé précédemment et qui, parfois, nous amène à construire des attentes trop élevées.

13. Il est très rare que les personnes puissent parler et écouter. Très peu écoutent sans parler

Tou-te-s les psychothérapeutes Gestalt recherchent quelque chose d’essentiel pendant la thérapie : mettre en avant tous ces processus émotionnels que les personnes cachent sous leurs comportements, leurs habitudes, leurs peurs et leur focalisations erronées.

Pour calmer et centrer l’esprit déformé, le/la professionnel-le invite d’abord le/la patient-e à s’écouter lui/elle-même, à prendre conscience de comment il est dans ce moment présent. Par la suite, à exprimer ses émotions à voix haute en sachant que le/la thérapeute est là, écoutant attentivement.

Fritz Perls lui-même a souligné que quelque chose d’aussi simple que cela : s’écouter soi-même, communiquer et être écouté-e en silence, est une dynamique que nous avons perdue dans notre société. Nous avons perdu la capacité de nous écouter nous-même et d’écouter les autres.

14. L’anxiété est une émotion sans respiration

La vie génère en nous de l’incertitude, de l’anxiété et de la peur car nous craignons l’avenir, parce que les émotions nous dépassent, parce que nous ne comprenons pas leur grandeur et les laissons s’installer en nous jusqu’à ce qu’elles nous empêchent de respirer.

Si nous voulons aller de l’avant sans poids, sans limitations et sans peurs, la Gestalt Thérapie nous propose en premier lieu de clarifier nos émotions. Comprendre ce qui nous arrive à chaque instant nous aide à calmer notre angoisse.

15. Soyez vous-même, exprimez-vous en toute liberté et sans crainte. Après tout, celui qui vous aime réellement ne se souciera vraiment pas de ce que vous dites ou faites

L’acceptation inconditionnelle et l’honnêteté envers soi-même sont les bases les plus importantes de la Gestalt thérapie. Celui/Celle qui n’accepte pas ce que nous sommes ou ce que nous exprimons, ne nous apprécie pas ne s’accorde pas avec notre essence.

16. Ne pensez pas autant… Ressentez

« Tout passe si tu le ressens. » Cette expression de Fritz Perls nous donne déjà un indice pertinent sur l’approche mise en place par ce thérapeute humaniste existentialiste. Ressentir est ce qui nous rend vivant-e-s, donc, au lieu de tomber dans des préoccupations excessives, nous devons nous accorder la permission de ressentir davantage, indépendamment du fait que ces émotions soient positives ou négatives. Leur permettre de nous parvenir est aussi un moyen de les comprendre.

18. Nous devons apprendre à tolérer la vérité, même si cela peut nuire à la fierté

La vérité fait partie de la « awareness », de cette capacité complexe à apprendre à « prendre conscience de » pour favoriser un éveil intérieur où rendre explicite l’implicite ou assumer une vérité même si cela fait mal car cette dernière facilite notre progression, notre croissance et notre bien-être.

femme qui pleure

19. Rien n’a de sens sans son contexte. La signification n’existe pas

La signification n’existe pas en tant qu’entité isolée, elle est liée à quelque chose qui lui donne son sens. Nous devons comprendre que personne ne ressent la peur, la colère ou le bonheur sans raison, nos émotions partent toujours d’un contexte, d’une situation particulière.

20. Le fait que nous ne vivions qu’en utilisant un si faible pourcentage de notre potentiel est dû à notre refus de nous accepter nous-même

Fritz Perls place le potentiel humain et son développement comme l’un des objectifs clés de la thérapie de Gestalt.

21. Nous ne nous autorisons pas – ou ne sommes pas autorisés – à être entièrement nous-mêmes

Il s’agit d’une autre des phrases de Fritz Perls qui résument le mieux son héritage. Nous accepter nous-même est sans aucun doute la première étape de notre bien-être. Donc, loin d’attribuer la responsabilité de ce malaise à celleux qui nous entourent, nous devons être capables d’ouvrir les yeux, d’éveiller notre responsabilité personnelle en clarifiant qui nous sommes et ce que nous voulons.

22. Si nous refusons de nous souvenir de nos rêves, nous ne faisons rien d’autre que nier notre propre existence

Nos buts, nos objectifs et nos aspirations font partie de notre identité. Renoncer à eux, c’est défragmenter cet ensemble, cette unité lumineuse de notre être que nous ne pouvons ni nier ni laisser derrière nous.

23. Le changement est une opportunité

Peu de choses nous effraient autant que des changements de direction, que les incertitudes, que les variations de notre destinée. Nous devons être capables de nous permettre de progresser sur les chemins que nous empruntons en détectant les opportunités d’amélioration.

25. Chacun a la responsabilité d’orienter sa vie vers ce qu’il désire

Fritz Perls nous a offert une perspective très pratique sur l’humanisme, là où chaque individu a la responsabilité ultime d’orienter sa vie vers ses propres objectifs.

jeune fille jouant du violoncelle

26. Nous ne pouvons échapper aux inquiétudes et aux préoccupations du présent

Nous accepter nous-mêmes passe d’abord par la gestion des préoccupations qui nous emmêlent dans le présent, dans cet ici et maintenant sur lesquels la thérapie de Gestalt concentre tout son intérêt.

27. Le passé emprisonne notre présent

Le passé, dimension essentielle de la psychanalyse, perd sa transcendance dans la thérapie de Gestalt pour la transférer au moment présent, là où tout arrive et où se situe notre meilleure chance de trouver des solutions, de guérir, de grandir.

28. Une grande partie de ce que suppose l’amélioration de nos vies est liée à ce que nous considérons comme prioritaire

Il s’agit d’un autre aspect que nous négligeons habituellement dans notre quotidien : nos priorités. Savoir ce qui est important, ce dont nous avons besoin et clarifier ce que nous ne devrions pas remettre à plus tard est essentiel à notre bien-être.

29. La solitude est en fait l’endroit où vous pouvez vous connecter avec le sentiment d’appartenance au genre humain

Celui/Celle qui craint la solitude craint de se retrouver avec lui-même, avec ses essences, ses besoins et ses pensées. Peu de choses nous aident autant à devenir des individus forts que de chercher parfois ces espaces privés où nous connecter avec notre voix intérieure.

30. Retrouver nos émotions et apprendre à les apprécier est quelque chose de curatif

Toutes nos émotions remplissent un but adaptatif dans le cadre de la thérapie de Gestalt, donc savoir les reconnaître et les comprendre est la clé du processus thérapeutique lui-même.

31. Les distractions font également partie du chemin vital

 » Nous distraire » n’est pas pour Fritz Perls une perte d’attention. En réalité, cela suppose quelque chose d’aussi basique que de nous permettre de sentir, de nous reposer, de nous laisser envahir par le calme, les loisirs et les endroits plaisants, qui favorisent également notre bien-être.

« Essayer, c’est mentir. Je vais essayer signifie que vous n’avez pas l’intention sérieuse de le faire. Si vous pensez vraiment le faire, dites: « Je le ferai »; et sinon, dites: « Je ne le ferai pas ». Nous devons parler clairement pour penser clairement et agir clairement. »
-Fritz Perls-

femme face à un paysage

33. Il existe beaucoup de potentiel chez les personnes, mais savoir le détecter nécessite aussi du talent

Nous disposons tou-te-s d’un potentiel élevé, mais nous ne savons pas toujours le détecter, le percevoir ou en profiter. Ainsi, pour Fritz Perls, le véritable talent réside également dans le fait de savoir comment éveiller ces capacités endormies.

34. La peur de la mort signifie la peur de la vie

Vivre dans la peur nous empêche de vivre pleinement, et c’est sans aucun doute le véritable but de la thérapie de Gestalt, faire en sorte que nous soyons heureux-ses dans le cadre de ce que nous-même décidons.

35. Faites en sorte que le meilleur plan pour vous surgisse de vous-même

Vous et personne d’autre n’a la responsabilité ultime de concevoir votre propre plan de vie. Ceci ne peut surgir qu’en prenant conscience de nos idéaux, de nos rêves, de nos valeurs… Car de ces superbes racines poussent incontestablement les plus belles fleurs, celles dont nous devons savoir prendre soin et nous occuper au quotidien.

fleurs

En conclusion, comme nous avons pu le constater, toutes ces phrases de Fritz Perls sont les fragments d’un esprit éveillé et sensible. Un personnage important de l’histoire de la psychologie qui nous a offert de nouveaux outils thérapeutiques pour favoriser la croissance personnelle de l’être humain. Nous disposons entre nos mains des outils nécessaires pour atteindre les principes de cet héritage s’adaptant parfaitement à nos besoins, pour nous les approprier, afin de trouver de nouveaux chemins vers le bonheur.

Références bibliographiques

Perls, Fritz (2001). Objectifs Gestalt et les témoins Gestalt. Madrid : Quatre vents

Perls, Fritz (2002). Rêves et existence : Gestalt-thérapie. Madrid: Quatre vents

Perls, Fritz (1947). Ego, faim et agression. Gestalt Journal Press

Perls, Fritz (1969). Dans et hors de la poubelle : autobiographie. Paidós


A découvrir aussi