L’entretien motivationnel : aider les personnes à changer

24 mai 2018 dans Psychologie clinique 0 Partagés
entretien motivationnel

Peu de méthodes ont connu des progrès aussi spectaculaires en si peu de temps que l’entretien motivationnel. Son succès est dû à plusieurs facteurs: il facilite la relation avec le patient, son efficacité est évaluée scientifiquement et il a été développé de façon collaborative. Actuellement, l’entretien motivationnel s’applique à une grande variété de contextes et, en fonction de ces derniers, les récepteurs de l’entretien motivationnel peuvent être des clients, des patients, des élèves, des drogués, des délinquants ou des internes.

De la même façon, ceux qui pratiquent l’entretien motivationnel peuvent être des mentors, des éducateurs, des thérapeutes, des coachs, des psychologues, des médecins ou des infirmiers. C’est ce qui fait de cette pratique un outil aussi puissant.

Qu’est-ce que l’entretien motivationnel ?

Pour le dire assez rapidement, nous pouvons comprendre l’entretien motivationnel comme un outil pour que les personnes changent ce qu’elles n’aiment pas chez elles. Ce qui leur produit une grande dissonance et, par conséquent, une frustration. Cela est atteint à travers la conversation avec la personne interrogée. Grâce à cet outil, nous parvenons à faire tomber les barrières qui empêchent ou rendent difficiles un changement chez les gens.

psychologue et patient : l'entretien motivationnel

Il est vrai que nous parlons tous les jours de changement, et ce de façon naturelle. Nous demandons des choses aux autres et nous sommes très sensibles aux aspects du langage quotidien qui dénotent une réticence, une bonne disposition, un engagement… En fait, à part le fait de transmettre des informations, l’une des fonctions les plus importantes du langage est de motiver et d’avoir une influence sur le comportement de l’autre. Ce peut être quelque chose de très simple comme demander à quelqu’un de nous passer le sel ou de très complexe comme négocier un traité international.

Il y a aussi des conversations à propos du changement qui ont lieu sous forme de consultation auprès d’un professionnel. À travers ces dernières, une personne essaye d’aider une autre à changer. Les médecins, les dentistes, les infirmiers, les diététiciens et les nutritionnistes maintiennent aussi des conversations sur le changement de comportement et de style de vie.

“Les choses ne changent pas. Nous sommes ceux qui changeons.”

-Henry David Thoreau-

L’entretien motivationnel prête attention au langage naturel qui fait référence au changementSon but est de produire des conversations plus efficaces sur ce sujet. Ceci est surtout recherché quand ces dernières ont lieu dans un contexte où quelqu’un offre une aide professionnelle à une autre personne.

Beaucoup de ces conversations se déroulent d’une manière inutile ou dysfonctionnelle, et peu importe les bonnes intentions de la personne qui interroge. Ainsi, l’entretien motivationnel a été créé pour trouver une façon constructive de surmonter les défis qui apparaissent quand quelqu’un cherche à motiver une autre personne à changer.

Plus concrètement, l’entretien motivationnel consiste à organiser les conversations. De cette façon, les personnes peuvent se persuader elles-mêmes de changer, en fonction de leurs propres valeurs et intérêts.

l'entretien motivationnel

Les styles de communication

Nous pouvons penser aux conversations d’aide comme si elles étaient situées au bout d’une ligne ou d’un segment. À une extrémité, nous trouvons le style directif. À l’opposé, nous trouvons le style d’accompagnement. Le centre de cette ligne est gouverné par le style de guide, qui est celui que suit le modèle de l’entretien motivationnel. Pour mieux entrer dans cette situations, imaginons un voyage dans un pays étranger au cours duquel vous faites appel à un guide pour qu’il vous aide.

“Les gens ont besoin de se sentir écoutés.”

-Mary Lou Casey-

Le travail du guide ne consiste pas à vous dire à quel moment vous devez arriver, ni où vous devez arriver, ni ce que vous devez faire ou voir. Un guide habile sait écouter et offrir des informations utiles quand cela est nécessaire, en fonction de vos intérêts. L’entretien motivationnel se situe dans ce territoire intermédiaire, entre diriger et accompagner; il inclut même des éléments des deux. Guider est une tâche au cours de laquelle il est très souvent nécessaire d’accompagner; d’autres fois, cela consiste à diriger; parfois, il ne faut même rien faire et laisser de la liberté à la personne, en ouvrant l’éventail de possibilités que cette dernière est capable de percevoir et en intercalant ces trois attitudes avec intelligence.

Par exemple, stimuler l’apprentissage d’un enfant, dans la majorité des cas, implique que nous adoptions le rôle de guides. Nous devons intercaler des périodes d’accompagnement ou de supervision avec des moments de direction et d’autres de liberté.

Eviter le réflexe de correction est fondamental dans l’entretien motivationnel

Les personnes en viennent à exercer une profession qui leur permet d’aider les autres pour différentes raisons. Ce peut être parce qu’elles veulent faire quelque chose pour la société, empêcher et freiner la souffrance, manifester leur amour à Dieu, etc. Ironiquement, ces mêmes motifs peuvent mener à un usage excessif du style directif au moment d’offrir cette aide. Attention! Le style directif peut devenir inefficace ou contre-productif quand nous voulons aider des personnes.

Quand nous utilisons le style directif, nous utilisons aussi le réflexe de correction. Nous voulons tellement aider une personne que nous imposons souvent nos idées à propos de ce qu’elle doit faire ou non. Or, cela crée malheureusement des résistances. L’un des objectifs de l’entretien motivationnel est précisément d’essayer de les minimiser.

Que n’est pas l’entretien motivationnel ?

Il peut être utile de préciser ce que n’englobe pas l’entretien motivationnel et de le différencier d’autres méthodes d’entretien. L’entretien motivationnel ne consiste pas simplement à être aimable avec les autres. Il ne ressemble pas non plus à la thérapie centrée sur le client de Carl Rogers. Lors de l’entretien motivationnel, on retrouve un mouvement intentionnel et stratégique vers un ou plusieurs objectifs spécifiques.

L’entretien motivationnel n’est pas non plus une “technique”, un truc facile à apprendre que nous pouvons ajouter facilement à notre caisse à outils. Il s’agit plutôt d’une façon d’être avec les autres, d’une intégration d’habilités cliniques concrètes qui promeut la motivation pour le changement.

entretien motivationnel

C’est un style complexe qui peut se perfectionner avec le temps. Ce n’est pas non plus la panacée ou la solution à tous les problèmes cliniques. L’entretien motivationnel s’est surtout développé pour aider les personnes à résoudre l’ambivalence face au changement et à renforcer leur motivation.

Au cours du processus de l’entretien motivationnel, cinq habiletés de communication sont utilisées. Ce sont les suivantes: formuler des questions ouvertes, affirmer, refléter, résumer et fournir des informations ainsi que des conseils, en respectant toujours le client.

Comme nous l’avons vu, l’entretien motivationnel est un outil puissant qui facilite le changement chez les personnes. Il réduit l’ambivalence face à ce dernier et augmente la capacité de motivation. Tout ceci est possible grâce à un style communicatif de guide, sans imposer la moindre chose et en laissant le client décider.

Référence bibliographique

Miller, W.R., Rollnick, S. (2008). Motivational interviewing in the treatment of psychological problems. New York: Guildford Press.

A découvrir aussi