L'enfant intimidateur pourrait demain être un adulte narcissique

L'enfant qui harcèle manque d'empathie et n'est pas conscient des émotions négatives et de sa faible estime de soi. Tout cela est une bombe à retardement pour l'adulte de demain, quelqu'un qui continuera sûrement à utiliser les mêmes stratégies d'intimidation.
L'enfant intimidateur pourrait demain être un adulte narcissique

Dernière mise à jour : 24 avril, 2021

L’enfant intimidateur, qui n’a pas de limites fixes ou qui n’est pas éduqué au respect et à l’empathie, peut demain devenir un adulte narcissique et machiavélique. Il continuera à recourir à l’intimidation pour gagner en pouvoir et renforcer son estime de soi.

Nous sommes confrontés à une réalité sociale avec un impact plus important que nous ne le pensons. Nous ne prenons pas toujours compte l’empreinte que ce type de comportement nocif laisse sur les victimes après quelques années.

Nous savons que la vie n’est pas facile pour les victimes d’intimidation. Ces expériences laissent une marque indélébile qui, dans de nombreux cas, se transforme en traumatisme. Le drame social est immense.

Qu’arrivera-t-il demain à l’enfant qui harcèle ? Et à cet adolescent si doué en harcèlement physique, psychologique, verbal et même en cyberintimidation ? L’intimidateur du lycée, cet adolescent à qui personne n’a fixé de limites, peut développer une personnalité qui sera très nocive dans n’importe quel contexte.

“Quand quelqu’un est cruel ou agit comme un intimidateur, ne vous mettez pas à son niveau. Plus il tombe bas, plus nous devons être haut.”

-Michelle Obama-

Réalité de l'enfant intimidateur.

L’enfant intimidateur : notre échec en tant que société

La figure de l’enfant intimidateur est, en quelque sorte, l’essence de notre échec en tant que société. Même si le terme “intimidation” est apparu dans les années 1980, en réalité, la violence en classe a toujours existé.

Aujourd’hui, nous avons plus de moyens pour exercer une telle intimidation. Des facteurs, comme les nouvelles technologies, renforcent (et facilitent) le fait que les enfants intimidants aient plus d’espace pour montrer leur agressivité.

Il faut souligner que nous sommes confrontés à une réalité multifactorielle. Cela est lié l’éducation, aux modèles parentaux, à la normalisation de la violence, aux centres eux-mêmes sans mécanismes de prévention efficaces et sans outils d’action. Que faisons-nous de l’enfant qui harcèle ? À ce niveau-là, nous échouons à nouveau en tant que société.

La stratégie classique consistant à se concentrer sur la punition du harceleur et à soutenir les harcelés est insuffisante. Nous avons besoin de stratégies plus grandes, de meilleures approches et de sensibilités plus pratiques tant pour la victime que pour l’auteur de la violence sous toutes ses formes.

Enfant harcelé par un intimidateur.

L’enfant intimidateur peut devenir un adulte violent et narcissique

Dans les salles de classe, se trouvent des enfants intimidateurs. Certains agissent seuls, d’autres en groupe, mais tous comptent presque toujours sur le soutien d’un groupe et sur la loi du silence de ceux qui sont témoins de l’abus. Quoi qu’il en soit, le centre du pouvoir tombe sur un individu qui, très tôt, pointe vers un profil bien précis.

  • Les docteurs Effrosyni Mitsopou et Theodoros Giovalias, de l’Université d’Athènes, ont mené une étude en 2015 pour comprendre quels facteurs de personnalité peuvent expliquer l’intimidation chez les enfants et les adolescents.
  • Ce travail a révélé que la caractéristique la plus évidente était le manque d’empathie, à la fois affective et cognitive. Le harceleur est incapable de se mettre à la place de la victime. Son seul objectif est d’humilier et d’acquérir du pouvoir et du renforcement avec cette pratique quotidienne.
  • Derrière ces enfants, il y a un manque notable d’estime de soi. Une incapacité manifeste à gérer les émotions négatives, ainsi que le refus d’assumer la responsabilité de leurs propres actions.
  • Ce sont aussi des enfants et des adolescents avec une pensée très rigide. Ils ne prennent en compte que leurs propres positions et perspectives personnelles.
  • Aussi, ce sont des enfants qui ont complètement normalisé la violence. Il s’agit de leur instrument et ils l’utilisent quotidiennement. C’est aussi le langage qu’ils utilisent à la maison. C’est ce qu’ils voient chez eux et c’est aussi la soupape d’échappement qu’ils utilisent pour évacuer leur frustration.

L’enfant intimidateur est l’adulte narcissique de demain

En 2013, Holly M. Baughman et Sylvia Dearing du Département de psychologie de l’Université de Western Ontario (Canada) ont découvert un fait frappant : l’enfant intimidant finit dans de nombreux cas par représenter la triade noire à l’âge adulte. Qu’est ce que cela signifie ?

La triade noire fait référence aux personnalités qui obtiennent un score élevé dans trois dimensions très spécifiques : le narcissisme, le machiavélisme et la psychopathie. Les traits les plus caractéristiques ont les suivants :

  • Instabilité émotionnelle.
  • Impulsivité.
  • Besoin d’être le centre d’attention.
  • Manipulateurs habiles et froids.
  • Contrôle des autres et pouvoir.
  • Le narcissisme et le manque d’empathie déjà visibles dans l’enfance et l’adolescence se manifestent plus clairement à l’âge adulte.
  • Comportement antisocial dans de nombreux cas.
  • Absence de remords lorsqu’ils ont un comportement abusif ou négatif envers autrui.
L'enfant intimidateur devenu adulte.

En somme…

Nous sommes une société qui se définit comme mature, empathique, juste et équilibrée. Mais il suffit de gratter un peu la surface et de passer à des paramètres plus privés pour voir que ce n’est pas toujours le cas. Les données nous disent que les intimidateurs rajeunissent chaque jour et qu’ils deviennent de plus en plus agressifs.

Nous avons des enfants de sept ans qui intimident déjà leurs pairs. A l’adolescence, une bonne partie de ceux qui ne pratiquent pas le harcèlement ont appris à être complices. À l’âge adulte, ces modèles de comportement et de personnalité se sont complètement normalisés.

L’enfant qui harcèle peut demain être un gestionnaire narcissique et empathique qui dirige une entreprise. Il peut aussi s’agir de notre partenaire ou même de ce voisin qui maltraite sa famille dans l’intimité de son domicile.

Pensons-y et générons des changements. Soyons plus conscients de cette réalité. Car si l’intimidation d’aujourd’hui a le visage d’un enfant, ce sera demain un adulte qui aura appris à utiliser la violence comme mode de vie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Adolescents conflictuels : comment les gérer ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Adolescents conflictuels : comment les gérer ?

Les adolescents conflictuels peuvent se montrer agressifs sans raison apparente, mais cela cache bien souvent un mal-être.



  • Baughman, HM, Dearing, S., Giammarco, E., y Vernon, PA (2012). Relaciones entre las conductas de acoso y la Tríada Oscura: un estudio con adultos. Personalidad y diferencias individuales , 52 (5), 571–575. https://doi.org/10.1016/j.paid.2011.11.020
  • Mitsopoulou, E., y Giovazolias, T. (2015, 1 de marzo). Rasgos de personalidad, empatía y comportamiento de acoso: un enfoque meta-analítico. Agresión y comportamiento violento . Elsevier Ltd. https://doi.org/10.1016/j.avb.2015.01.007
  • Swearer, S. M., Collins, A., & Berry, B. (2012). Bullying. In Encyclopedia of Human Behavior: Second Edition (pp. 417–422). Elsevier Inc. https://doi.org/10.1016/B978-0-12-375000-6.00077-X