Pourquoi ne peut-on pas être amis avec nos enfants ?

La parentalité et l'amitié sont deux liens complètement différents. Lorsque nous confondons ces deux rôles, un vide se crée chez l'enfant.
Pourquoi ne peut-on pas être amis avec nos enfants ?

Dernière mise à jour : 01 mars, 2021

Pourquoi ne pouvons-nous pas être amis avec nos enfants ? De nombreux parents continuent d’être surpris quand on leur dit qu’il n’est pas bon ni souhaitable d’être les meilleurs amis de leurs jeunes enfants ou adolescents.

Aspirer à devenir leurs égaux enlève notre autorité et nous place dans une position contradictoire, inconfortable et contre-productive. Et ce, à la fois pour eux et pour nous. Cependant, nombreux sont ceux qui s’efforcent d’atteindre cet objectif.

Les mamans veulent devenir la meilleure amie de leur fille, espérant être sa meilleure confidente. Les parents veulent également être cette figure polyvalente qui se distingue comme le meilleur compagnon de jeu, ce collègue avec qui parler de tout et cette figure avec qui plaisanter sur tout. Tout cela, bien sûr, est positif et enrichissant.

Cependant, certaines limites ne peuvent pas être dépassées. Les parents ne peuvent pas être au même niveau que leurs enfants, car cela peut nuire à leur autorité.

Ainsi, au moment où le statut est changé, les règles cessent d’avoir du pouvoir. Il n’y a pas de limites et l’enfant peut en venir à penser que tout est permis. Dans un monde où tout le monde est ami, il n’y a aucune raison de respecter les règles. Réfléchissons-y.

Parents et amis.

Pourquoi ne pouvons-nous pas être amis avec nos enfants ?

Dans leur ouvrage The Epidemic of Narcissism, les auteurs Jean Twenge et W. Keith Campbell réfléchissent à cette question. Pour eux, l’une des raisons à l’origine de l’augmentation des narcissiques dans notre société est liée à l’augmentation de la symétrie dans les relations entre parents et enfants.

Être l’ami de son enfant suppose perdre notre autorité. Une autorité dont nous aurons besoin plus tard pour imposer des limites qui serviront de référence dans leur évolution. En ce sens, il est question de combiner parentalité affectueuse et autorité en vue de favoriser l’épanouissement des plus petits. Voyons pourquoi.

Ami ou parent

Avant de tenter de répondre à la question pourquoi nous ne pouvons pas être amis avec nos enfants, il convient de s’attarder sur les définitions des termes “ami” et “parent”. Être ami avec quelqu’un, c’est entretenir un lien affectif désintéressé. Cette relation est basée sur un sentiment d’égalité absolue dans lequel personne n’exerce le contrôle de l’un sur l’autre.

Être parent signifie aimer, éduquer, protéger, guider et prendre soin d’une personne plus jeune. Tout cela s’exerce à partir d’une position d’autorité. Afin d’être valable et enrichissante, cette prise en charge nécessite l’application d’une série de règles.

Ces règles assurent la sécurité de l’enfant, parce qu’elles lui rappellent à tout moment ce que l’on attend de lui. Un parent qui cherche à n’être que le meilleur ami de ses enfants fera nécessairement preuve d’une grande négligence.

La détresse psychologique des parents agissant en amis

Dans une étude menée à l’Université de l’Illinois par le Dr Susan Silverberg, un fait intéressant a été observé. Certaines mères divorcées voient en leur fille adolescente le meilleur soutien, au point de chercher à être leur meilleure amie. Cela les incite à faire part de leurs préoccupations dont il n’est pas nécessairement bon de faire part à ses enfants.

Cette étude montre que de nombreuses mères parlent naturellement de leurs problèmes financiers, de leurs difficultés professionnelles ou de leurs problèmes émotionnels avec leur nouveau partenaire à leurs filles adolescentes ou pré-adolescentes. Ce qu’elles ne savent pas, c’est que cela génère une forte angoisse psychologique chez l’adolescente.

Ce genre d’intimité dans lequel les enfants deviennent des “amis de la décharge” est très contre-productif. Parmi les missions d’un parent figure l’atténuation des angoisses de leurs enfants, et non leur intensification.

Un lien de confiance oui, mais pas absolu

Quand il s’agit d’établir un lien de confiance avec les enfants, certaines choses ne doivent pas être acceptées. La fin ne justifie pas non plus les moyens. En ce sens, il existe des stratégies intelligentes qui nous permettent de garder les canaux de communication ouverts et une relation étroite sans compromettre notre autorité. Voilà la clé.

  • Il est conseillé d’établir un lien de chaleur, de confiance, d’affection absolue et de camaraderie, mais sans cesser d’établir des limites.
  • Cette confiance établie avec les enfants doit viser à promouvoir chez eux la responsabilité, la connaissance de soi et la maturité émotionnelle. Un enfant n’est pas notre égal. C’est une personne dont nous avons la charge et que nous devons aider à devenir une personne mature et indépendante.
  • Ainsi, dans ce lien moteur, il est toujours conseillé de garder certaines choses pour nous. Un enfant n’a pas à porter l’anxiété, les peurs et les préoccupations émotionnelles de ses parents.
Parents et enfants.

Être amis avec ses enfants, c’est construire un attachement non sécurisé

Voici une autre raison impérieuse : les enfants doivent voir en leurs parents une référence capable de valider leurs besoins. Des personnes qui les guident, qui sont toujours accessibles et qui cherchent le meilleur pour eux.

Si nous basons la relation sur l’amitié, une grande partie de cela est perdu. L’enfant ou l’adolescent nous voit comme un égal, à savoir quelqu’un qui est dans la même situation. Et donc quelqu’un qui peut avoir les mêmes insécurités et les mêmes besoins que lui.

Tout cela se traduit par un attachement insécure, en contradiction constante. Gardons cela à l’esprit, l’éducation d’un enfant est essentielle. Ne pas se comporter en ami est le meilleur moyen de soutenir nos enfants.

It might interest you...
Pourquoi les ados ont-ils autant besoin de sommeil ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Pourquoi les ados ont-ils autant besoin de sommeil ?

Les adolescents dorment souvent beaucoup, parfois même pendant la journée. Pourquoi les adolescents ont-ils autant besoin de sommeil ?



  • Bednar DE and Fisher TD. 2003. Peer referencing in adolescent decision making as a function of perceived parenting style. Adolescence 38(152):607-21.
  • Borawski EA, Ievers-Landis CE, Lovegreen LD, and Trapl ES. 2003. Parental monitoring, negotiated unsupervised time, and parental trust: the role of perceived parenting practices in adolescent health risk behaviors. J Adolesc Health 33(2):60-70.
  • Barbeta Viñas, M. (2019). La educación y la autoridad paternas: una exploración cualitativa. Política y Sociedad56(3), 713–736. https://doi.org/10.5209/poso.57358
  • Miller JM, DiIorio C, Dudley W. 2002. Parenting style and adolescent’s reaction to conflict: is there a relationship? J Adolesc Health. 31(6):463-8.
  • Navarrete Acuña, L., & Ossa C., C. (2013). Estilos parentales y calidad de vida familiar en adolescentes con conductas disruptivas. Estilos Parentales y Calidad de Vida Familiar En Adolescentes Con Conductas Disruptivas7(1), 47–56. https://doi.org/10.22235/cp.v7i1.1177
  • Koerner SS, Wallace S, Lehman SJ, and Raymond M. 2002. Mother-to-Daughter Disclosure After Divorce: Are There Costs and Benefits? Journal of Child and Family Studies 11(4): 1062-1024 .