L’effet fruit défendu

21, avril 2016 dans Psychologie 3 Partagés

Vous êtes-vous déjà rendu compte que quelque chose qui est interdit ou dangereux nous paraît beaucoup plus attrayant ?

Cependant, lorsque les choses semblent trop facile ou que nous pensons déjà les posséder, nous finissons par nous ennuyer ou par perdre de l’intérêt. Cela s’appelle l’effet fruit interdit.

Tous les êtres humains font un jour ou l’autre l’expérience de l’effet fruit interdit, car par nature l’homme ressent un besoin irrésistible de découvrir l’inconnu.

Nous, les êtres humains, n’aimons pas les interdits ni les obligations, car elles menacent notre sens de la liberté, qui est un élément extrêmement précieux à nos yeux.

“Sans interdit, le monde ne serait que chaos, et si tout était interdit, tout ne serait que chaos également. » 
-Platon-

Ainsi, lorsqu’une chose nous est interdite, elle suscite immédiatement notre intérêt et notre curiosité.

Nous avons alors énormément envie de tout savoir à son sujet, de la posséder ou d’aller l’explorer, nous plaçant ainsi nous-mêmes comme des êtres libres pour pallier à cette curiosité dérangeante et insupportable.

Qui nous dicte ce qui est interdit et ce qui ne l’est pas ?

Depuis l’enfance, la famille, l’école, et la société en général nous dictent ce qui est bien et ce qui est mal, en nous imposant malgré nous certaines limites que nous ne devons en aucun cas dépasser, car si nous le faisons nous nous exposons à des conséquences gravissimes.

adam et eve

Toutefois, l’être humain aime faire l’expérience des choses par lui-même, qu’importent les conséquences par rapport auxquelles on nous met en garde.

Rien que le fait que quelqu’un nous dise qu’il existe un côté obscur éveille en nous une attraction irrésistible nous poussant à vouloir y goûter et à savoir où sont les limites.

Le fait de dépasser ces barrières que le monde et les autres nous imposent suscite en nous en certain plaisir, qui nous vient de ce que l’on appelle le « moyen conscient ».

Nous craignons ces conséquences qui pourraient arriver, mais nous sommes conscients du fait que nous gérons la situation et que si nous le voulons, nous pouvons partir à l’aventure et nous éloigner.

En réalité, les choses ne sont pas aussi simples que nous nous l’imaginions, mais cette sensation de contrôle est entièrement responsable du fait que nous prenons un certain plaisir à transgresser des règles ou des normes.

Dans quel contexte aimons-nous l’interdit ?

Notre goût pour le censuré, pour ce qui est compliqué ou pour ce qui peut entraîner des conséquences dangereuses est présent dans une multitude de situations de notre vie quotidienne.

Il suffit de jeter un coup d’œil à nos relations sociales pour nous en rendre compte.

Si un garçon ou une fille rend les choses compliquées en jouant l’inaccessible, il ou elle devient irrésistible, mais si vous voyez que vous l’avez déjà conquis(e) et qu’il ou elle est fou/folle de vous, vous perdez l’intérêt, car ce « danger » contrôlable n’existe plus.

Au départ, c’est ce dernier qui avait activé votre adrénaline et vous avait poussé à parler à cette fille ou ce garçon.

“La meilleure façon de résister à la tentation est d’y succomber. »
-Oscar Wilde- 

Il se passe exactement la même chose au sujet de l’infidélité. Cette démangeaison qui envahit notre corps au moment de faire quelque chose que nous ne devrions pas faire est pour certaines personnes la pire des tentations.

Violer le contrat que nous avons passé avec notre partenaire peut s’avérer très dangereux, mais il y a quelque chose d’extrêmement attirant dans le fait de savoir que nous nous mettons nous-mêmes en danger.

Un autre exemple est celui des régimes : si l’on nous dit qu’il est totalement interdit de manger du chocolat ou un aliment bien précis, nous serons hantés par cette envie incessante de succomber à cette tentation qui nous ronge.

Comment pouvons-nous contrôler cet effet fruit défendu pour vivre mieux ?

Gérer l’effet fruit défendu peut nous faciliter la vie si nous sommes conscients de son existence et que nous apprenons à gérer cette situation de manière appropriée.

Dans la suite de cet article, nous allons vous donner quelques conseils pour y parvenir :

  • Dans les relations sociales : N’exigez jamais rien de personne. N’interdisez rien et ne censurez rien.
    Pour commencer, qui sommes-nous pour critiquer, censurer ou interdire quelque chose à quelqu’un ?
    N’oubliez jamais que personne n’aime que l’on touche à sa liberté.
    Cependant, vous pouvez toujours donner des conseils, et émettre des suggestions avec tendresse et amour, ce qui augmentera considérablement les chances que la personne en question modifie ce qui ne vous plaît pas.
  • À l’heure de draguer : faite l’intéressant(e). Si vous voulez conquérir quelqu’un, il faut jouer un peu et se pavaner avant de dévoiler toutes vos cartes.
    Même si vous mourez d’envie d’envoyer un beau message ou d’appeler la personne qui vous attire pour fixer un rendez-vous, résistez à cette tentation et prenez votre temps. Faites en sorte de manquer à l’autre, mais avec juste mesure.
    Il est important que l’autre personne ne pense pas qu’elle vous a déjà conquis(e) pour ne pas qu’elle perde l’intérêt.
    Faites-lui croire que vous êtes un peu « difficile » à conquérir.
“Il n’y a pas de plus grande tentation que de ne pas être tenté. »
-Antonio de Guevara-

couple face a un coucher de soleil

  • Si vous êtes au régime : ne vous imposez pas un régime trop strict, car cela ne fera que vous donner encore plus faim, et vous finirez pas vous empiffrer des pires cochonneries.
    Ne vous interdisez aucun aliment, mais accordez-vous le droit de succomber à un petit caprice de temps en temps.
    Une pâtisserie, un soda ou des frites une fois par semaine ne sont pas si nuisibles à votre régime et auront le mérite de chasser la tentation loin de vous.
  • À l’heure d’éduquer vos enfants : les enfants et les adolescents ont besoin de limites, mais nous devons toujours leur expliquer pourquoi ils peuvent ou ne peuvent pas faire quelque chose.
    Nous avons tous besoin que l’on nous explique les choses pour les comprendre, sinon les enfants finiront tôt ou tard par violer certaines règles pour assouvir leur curiosité.
    Il est également mieux de leur proposer une alternative plutôt que d’interdire quelque chose.

Faire l’expérience de l’effet fruit défendu est important pour apprendre à mieux nous comporter avec les personnes de notre entourage ou dans certaines situations.

Nous devons être conscients du fait que le plus important aussi bien pour nous que pour les autres est de conquérir la liberté, mais que la capacité de choisir et de contrôler une situation doit nous revenir.

A découvrir aussi