L’effet Diderot, ou le besoin constant d’acheter plus

3 février 2019
La plupart d'entre nous achètent plus que ce dont ils ont vraiment besoin.

La plupart d’entre nous achètent plus que ce dont ils ont vraiment besoin. Bien que ce ne soit pas le cas de tout le monde, beaucoup de gens dépensent plus que ce que leur niveau de revenu ne le leur permet. Plusieurs raisons peuvent expliquer cela, mais l’une des plus intéressantes est l’effet Diderot.

Comprendre comment fonctionne notre esprit et pourquoi nous agissons comme nous le faisons (et non l’inverse) est fondamental pour changer nos comportements problématiques. Par conséquent, comprendre l’effet Diderot et le pouvoir qu’il a sur nous peut nous aider à réduire notre niveau de dépenses. Dans cet article, nous allons étudier cet effet psychologique et donner quelques idées pour l’identifier et le combattre.

Qu’est-ce plus exactement que l’effet Diderot ?

L’effet Diderot a été décrit pour la première fois au XVIIIe siècle par le philosophe français du même nom. Ce penseur s’est rendu compte que l’acquisition d’une nouvelle chose peut soudainement entraîner l’achat de plusieurs autres. Préoccupé par les dépenses qu’il jugeait inutiles, il a commencé à étudier ce qu’il se passait ; plus tard à la fin du XXe siècle, l’anthropologue Grant McCracken a approfondi son travail.

L’une des découvertes les plus importantes consiste en le fait que les objets que nous possédons ont un rapport direct avec notre identité. Ainsi, nos possessions et ce que nous pensons d’elles influencent également des éléments aussi angulaires que notre image de nous-mêmes ou notre estime de nous-mêmes.

effet Diderot

McCracken pensait que lorsque nous achetons une nouvelle chose, la dissonance qui peut se produire si cette chose est très différente des autres que nous possédons déjà peut nous rendre très mal à l’aise. Pour cette raison, nous aurons souvent tendance à acquérir de nouvelles choses qui sont plus en lien avec la première chose que nous avons achetée ou avec ce que nous avons déjà.

Il s’agit donc là de l’effet Diderot. Pour mieux le comprendre, nous verrons un exemple décrit par Denis Diderot lui-même lors de ses recherches sur le sujet.

Exemple : Le peignoir

Un événement a motivé la découverte de l’effet Diderot. Ce qui a changé inopinément la vie du philosophe français. Il raconte en effet comment un cadeau innocent l’a conduit à la ruine.

Diderot dit que recevoir un précieux peignoir écarlate en cadeau lui a apporté des conséquences inattendues. Au début, le philosophe était ravi de sa nouvelle acquisition. Cependant, il se rendit compte que le reste de ses possessions était loin d’être aussi élégantes.

Ainsi, Diderot raconte qu’il commença bientôt à remplacer ses anciennes possessions. Il échangea sa vieille chaise en bois contre une chaise confortable avec un siège en cuir. Il remplaça les tableaux de sa maison par des tableaux beaucoup plus chers. Petit à petit, il dépensa de plus en plus d’argent pour acquérir des objets élégants afin de les assortir à sa nouvelle robe de chambre.

Presque sans s’en rendre compte, l’homme finit par dépenser tout son argent. Et ceci dans des biens qu’il ne désirait pas vraiment posséder. C’est là le principal exemple de ce que l’effet Diderot peut nous mener à faire si nous le laissons contrôler nos décisions. Cependant, pouvons-nous faire quelque chose pour le combattre ?

effet Diderot

Comment lutter contre ce phénomène

Vous trouverez ci-dessous plusieurs clés pour éviter les pires conséquences de l’effet Diderot :

  • Réalisez ce qu’il se passe : lorsque nous sommes conscients de ce que nous faisons, les pensées négatives ont un effet moindre sur nous. C’est pourquoi, avant d’acheter des choses coûteuses, demandez-vous si vous les voulez vraiment, si vous en avez réellement besoin.
  • Analysez les coûts des achats futurs : chaque objet en soi ne représente pas nécessairement une dépense importante. Mais combien allez-vous payer si vous obtenez tout ce que vous voulez maintenant ? Au lieu de vous emporter à chaque fois, il est beaucoup plus utile de calculer à l’avance combien vous pouvez dépenser et ce que vous voulez faire.
  • Achetez les choses pour leur utilité plutôt que pour leur statut : le critère le plus important pour acquérir quelque chose de nouveau est de savoir s’il vous sera utile. Acquérir quelque chose pour son apparence plus que son utilité peut être très addictif. Mais, à moins d’avoir beaucoup d’argent à dépenser, cela n’a généralement pas de sens.

En conclusion, tenir l’effet Diderot à distance peut être compliqué. Cependant, si vous êtes conscient de ce que vous faites et que réduisez votre motivation à impressionner les autres, vous réaliserez rapidement que vous n’avez plus besoin de faire des centaines de nouveaux achats simplement à cause du statut que peuvent vous donner vos nouvelles acquisitions, ou pour être en phase avec les autres.