Le trouble bipolaire chez les enfants

· 26 octobre 2018
Vous trouvez que votre enfant expérimente des périodes d'excitation trop intenses ? Il démontre des changements extrêmes de comportement ? Il traverse parfois des périodes de tristesse, se montre très enthousiaste ou parfois excessivement joyeux ? Si ce type de comportement est récurrent et fait partie de votre routine quotidienne, votre enfant souffre peut-être du trouble bipolaire.

Tous les changements soudains et intenses d’état moral chez les enfants ne signifient pas pour autant que l’enfant souffre du trouble bipolaire. Seul un spécialiste de la santé mentale peut le confirmer après avoir réalisé une évaluation adéquate. Néanmoins dans la majorité des cas, le trouble est diagnostiqué chez les enfants majeurs et les adolescents bien qu’il puisse se développer à n’importe quel âge. Approfondissons.

En quoi consiste le trouble bipolaire chez l’enfant ?

Le trouble bipolaire affecte l’état moral et l’énergie des enfants en provoquant des modifications brutales de leur état émotionnel. 

variations émotionnelles et trouble bipolaire

Parfois, ils se sentent heureux, excessivement contents et ne tiennent pas en place. Il s’agit en fait de périodes d’exaltation hors du commun. On appelle cet état la manie. Parfois, ils se sentent tristes, ressentent un véritable mal-être qui influe sur leur niveau d’activité et d’énergie et qui est connu comme la dépression.

« Les enfants qui souffrent d’un trouble bipolaire expérimentent des changements inhabituels de leur état moral. »

A la différence du trouble bipolaire des adultes, les symptômes maniaques et dépressifs peuvent se déclarer dans la même journée ou même simultanément chez les enfants. Pour cette raison, le trouble bipolaire chez les enfants peut être plus grave que celui subit au cours de l’adolescence ou à l’âge adulte.

Il est important de considérer le fait que le trouble bipolaire ne suppose pas les mêmes hauts et bas du comportement et du moral que peut expérimenter un enfant lambda. En fait, les enfants souffrant de ce trouble ont généralement des difficultés à réaliser leurs devoirs scolaires ou à avoir des relations sociales avec leurs camarades et les membres de leur famille.

La manie

La caractéristique essentielle d’un épisode maniaque est une période définie par un état de motivation anormal, persistant, expansif ou irritable. Elle se caractérise par une augmentation anormale ou persistante de l’activité ou de l’énergie.

L’état de motivation dans un épisode maniaque est généralement décrit comme euphorique, excessivement joyeux. L’individu se sent généralement « au-dessus du monde ». Chez les enfants, la joie, la « bêtise » et « les sottises » sont normales dans un contexte aux circonstances spéciales. Cependant, si ces symptômes sont récurrents, inappropriés pour le contexte et vont au-delà de ce que l’on espère pour le niveau de développement de l’enfant, il faut y prêter attention.

Niveaux élevés d’activité et de grandeur

Pendant l’épisode maniaque, l’enfant peut être impliqué dans beaucoup de nouveaux jeux. Et ce, parfois même à des heures intempestives de la journée. De plus, ils vont faire preuve d’une estime de soi élevée qui peut aller de la confiance personnelle manquant de critique à la grandeur marquée pouvant atteindre des dimensions délirantes.

« Les enfants surestiment normalement leurs capacités et sont par exemple convaincus du fait qu’ils sont les meilleurs en sport ou les plus intelligents de leur classe. »

La conviction qu’a l’enfant vis-à-vis de sa grandeur est toujours présente même lorsqu’il se trouve face à des preuves claires du contraire. De plus, l’enfant pourrait tenter de réaliser un exploit très dangereux.

Besoin moindre de sommeil

L’une des caractéristiques les plus fréquentes de la manie est un besoin moindre de sommeil. C’est différent de l’insomnie. Dans l’insomnie, la personne souhaite dormir ou ressent le besoin de dormir mais elle n’y parvient pas. Dans la manie, la personne dort peu ou se réveille avant l’heure habituelles en se sentant reposée et pleine d’énergie.

Souvent, un besoin moindre de sommeil est le signe du début d’un épisode maniaque. 

La dépression

La dépression fait référence à un ensemble de symptômes liés qui apparaissent et disparaissent ensemble. Cet ensemble est généralement formé par la tristesse, l’irritabilité, la perte d’intérêt, la fatigue, le sentiment d’infériorité et la culpabilité, le ralentissement psychomoteur, l’insomnie, les idées suicidaires, le manque d’appétit, la perte de poids et la difficulté à se concentrer.

Il est important de se rappeler que souvent, les enfants se sentent tristes, sans enthousiasme, irritables, fatigués ou coupables. Il est important de différencier l’apparition de ces comportements normaux à la présence de symptômes dépressifs.

« Souvent, les enfants se sentent tristes, sans enthousiasme, irritables, fatigués ou coupables. »

la dépression et le trouble bipolaire

Ainsi par exemple, il faut différencier un état normal d’un manque de motivation et de plaintes d’ennui devant la réalisation de certaines activités avec des symptômes dépressifs, du désintérêt persistent et généralisé à toutes les activités.

Il est également nécessaire de différencier le manque d’envie de manger et la tendance à éterniser les repas. La perte prononcée d’appétit constitue un symptôme dépressif. Il faut également différencier la fatigue typique produite par de longues journées scolaires et extra-scolaires de la fatigue continue dépressive.

Symptômes du trouble bipolaire chez les enfants

Les enfants qui souffrent d’un épisode maniaque peuvent se sentir excessivement joyeux, exprimer soudainement leur mauvaise humain, parler de manière rapide sur des thèmes très différents, avoir des difficultés à s’endormir mais se sentir fatigués, avoir des problèmes de concentration, avoir des comportements dangereux, etc.

Les enfants qui souffrent d’un épisode dépressif peuvent se sentir très tristes. Ils peuvent se plaindre somatiquement de maux de tête ou d’estomac. Souvent ils dorment peu ou trop, se sentent inférieurs aux autres ou coupables…Ils peuvent également avoir très peu d’énergie et un manque d’intérêt pour les jeux divertissants. Ils finissent même parfois par penser à la mort ou au suicide.

Quelle est la cause du trouble bipolaire chez les enfants ?

Comme cela se produit avec beaucoup de troubles et de maladies, il n’existe pas une cause unique expliquant l’origine du trouble bipolaire chez les enfants. Ainsi, il existe différents facteurs qui peuvent le provoquer. 

La génétique remplit un rôle important dans le développement du trouble bipolaire chez les enfants. En effet, il est héréditaire. Les enfants ayant des antécédents dans leur famille ont donc plus de probabilité de le développer. D’autre part, une hypothèse existe sur la présence d’une anormalité de la structure ou de la fonction du cerveau. Une information à étudier est que le trouble bipolaire est plus fréquent dans les pays riches que dans les pays pauvres.

« Les facteurs qui peuvent pousser un enfant à développer le trouble bipolaire sont nombreux. »

Si votre enfant souffre d’un trouble bipolaire, il faut savoir que le traitement est similaire à celui des adultes. Il peut aider à contrôler les symptômes et fonctionne mieux lorsqu’il est continu et non interrompu. Les médicaments sont généralement utiles pour stabiliser l’humour.

Avec un traitement adéquat, les enfants souffrant du trouble bipolaire devraient améliorer leur état émotionnel avec le temps. Bien sûr, il est normal de devoir tester différents traitements avant de trouver celui qui est idéal.