Le stress change aussi notre personnalité

10 juillet, 2020
Irritabilité, mauvaise humeur, négativité... Le stress modifie également notre personnalité. Il nous enlève notre éclat et notre dynamisme. Il nous transforme même en quelqu'un que nous n'aimons pas, une personne pleine d'apathie, sans patience, pessimiste et peu motivée.
 

Le stress fait partie des facteurs qui modifient également notre personnalité. Vous, qui étiez autrefois si optimiste, si confiant, vous qui répondiez à tout le monde avec le sourire. Cette même personne qui ne cessait de rêver, se perçoit aujourd’hui très différemment ? Tout vous dérange, vous manquez de patience, vous êtes toujours de mauvaise humeur, vous êtes devenu plus cynique et il n’y a pas un jour où vous pouvez vous débarrasser de cette apathie…

Ce sentiment vous rappelle-t-il quelque chose ? C’est malheureusement une réalité pour beaucoup. C’est un état qui, sans aucun doute, affecte complètement notre qualité de vie. Cependant, le plus frappant est que dans ces cas, la personne est pleinement consciente de son propre changement. La façon dont elle réagit à son environnement crée un degré élevé de dissonance. « Je ne me reconnais pas, pourquoi est-ce que j’agis ainsi ? » se demande-t-elle souvent.

Des indices de changement de personnalité

 

Pourtant, de nombreuses personnes ne peuvent s’empêcher de regarder le monde avec lassitude, avec ce voile d’obscurité où tout est troublant. Ce qui, il n’y a pas si longtemps, les encourageait et les remplissait d’énergie est aujourd’hui épuisant et sans élan de motivation. De plus, cette différence entre ce que nous étions avant et la façon dont nous nous comportons maintenant à cause du stress, est quelque chose qui intensifie encore plus la souffrance.

Mais comme l’a souligné le psychothérapeute Carl Rogers, le simple fait d’être conscient de ce malaise et de savoir que nous ne sommes pas d’accord avec ce que nous faisons et ce qui nous arrive est en soi un premier pas. C’est alors que nous avons la possibilité d’aborder le problème de manière claire et courageuse. La seule chose que nous devons faire consiste à utiliser les bonnes ressources.

Le stress peut changer notre personnalité
 

 

Le stress modifie également notre personnalité. Comment fait-il cela ?

Le stress modifie également notre personnalité et ce, de différentes façons. Quelqu’un qui se définissait il n’y a pas si longtemps par la motivation, le dévouement et la gentillesse, peut devenir irritable après seulement quelques mois.

Nous pouvons le constater non seulement en nous-mêmes, mais aussi en ce collaborateur, cet ami ou ce partenaire qui ne semble plus apprécier notre compagnie. Ils deviennent réticents, répondent mal, se frustrent facilement et voient toujours les problèmes là où, auparavant, il n’y avait de la place que pour des solutions.

Pourquoi ? Que se passe-t-il en nous, dans notre tête ou notre cerveau, pour que nous puissions changer de cette manière ?

Le stress nous rend pessimistes

Il n’y a pas si longtemps encore, les experts pensaient que la personnalité, après avoir atteint une certaine période de notre vie, devenait un facteur de stabilité. C’est-à-dire une dimension qui ne change pas facilement avec le temps (Costa et McCrae, 1988). Cependant, des études telles que celles menées à l’université de Californie par le Dr Grant Shields, nous montrent quelque chose de très intéressant.

 
  • Notre personnalité fluctue et change : elle le fait surtout face à des événements ou des expériences négatives dont nous tirons des enseignements et qui nous font voir le monde (et nous-mêmes) différemment. Ce genre de changement est positif car cela nous permet de grandir et de progresser en tant qu’êtres humains
  • Cependant, d’un autre côté, il y a aussi ces expériences moins encourageantes où le stress chronique et à long terme génère divers changements plus qu’évidents en nous

Le stress chronique (et non le stress ponctuel) modifie notre personnalité car il nous rend pessimistes. L’état d’impuissance et d’épuisement psychologique est si profond qu’il distille des émotions négatives telles que le pessimisme, la négativité et l’angoisse, qui inondent tout.

 

Une femme perturbée à la plage
 

En plus de la personnalité, le stress modifie aussi nos circuits neuronaux

Le stress active un réseau cérébral composé de l’hypothalamus, de l’hypophyse et du cortex surrénal. Tout cela entraîne la libération de plusieurs composés très similaires à la cortisone, comme les glucocorticoïdes. Le plus connu mais aussi celui qui a le plus d’impact sur le cerveau et sur notre corps se nomme le cortisol.

C’est ainsi que le stress modifie également notre personnalité. C’est essentiellement dû à l’effet de cette hormone. De manière générale, nous sommes plus fatigués et nous ne pouvons pas focaliser notre attention. En outre, nous avons des trous de mémoire et nous souffrons de ce que l’on appelle « l’hypersensibilité environnementale ». Tout stimulus est vécu de manière intense. C’est pourquoi nous manquons de patience, que nous amplifions les petites choses et que toute circonstance nous dépasse.

Que pouvons-nous faire pour réduire l’impact du stress ?

Le stress, comme l’anxiété, fait partie de notre vie. Le but n’est donc pas de les faire disparaître, mais de les placer à un point intermédiaire où ils peuvent être gérés. L’idéal est d’essayer d’avoir un contrôle total sur ces réalités psychologiques. Ainsi, au cas où notre stress serait chronique, il est fortement recommandé de s’adresser à des professionnels spécialisés.

 

Voyons cependant quelques pistes simples et fondamentales auxquelles nous devrions penser pour générer des changements :

  • Établir des priorités : dans la mesure du possible, il est conseillé de simplifier et d’organiser notre vie quotidienne
  • Des pratiques telles que la pleine conscience sont très efficaces pour réduire le stress
  • Il existe une règle très simple que nous devrions appliquer dans notre vie quotidienne. Il s’agit de commencer une chose à la fois et la terminer. Pour cela, il est donc interdit de penser et de faire plusieurs activités en même temps
  • Nous devrions nous fixer des objectifs positifs tout au long de nos journées. Par exemple, suivre un cours, avoir deux heures à soi, faire une promenade…
  • Prendre soin de notre dialogue interne. Ce dialogue avec nous-mêmes devrait toujours aller en notre faveur. Il devrait être aimable et habile à la fois pour détecter les pensées négatives et invalidantes
  • Il est fortement recommandé de pouvoir compter sur des personnes significatives
 
  • Identifier vos facteurs de stress et y travailler dessus

Pour conclure, puisque le stress modifie également notre personnalité, gardons ce fait à l’esprit afin de pouvoir appliquer des stratégies appropriées. Ne laissons pas ces conditions nous transformer en quelqu’un que nous ne sommes pas. Ne devenons pas une personne dans laquelle nous ne nous reconnaissons pas.

 

 
  • Carver, CS, y Connor-Smith, J. (2010). Personalidad y afrontamiento. SSRN . https://doi.org/10.1146/annurev.psych.093008.100352
  • Alarcon, G., Eschleman, K. J., & Bowling, N. A. (2009). Relationships between personality variables and burnout: A meta-analysis. Work and Stress, 23(3), 244–263. https://doi.org/10.1080/02678370903282600
  • Wranik, T. (2005). Personalidad bajo estrés. Revista de psicopatología y evaluación del comportamiento , 18 , 71-189. https://doi.org/10.1007/s10862-005-0634-6