Le risque d’être un parent présent, mais absent

· 26 septembre 2016

Il y a des parents qui, même s’ils sont présents, sont émotionnellement inaccessibles.

Empêtrés dans leurs préoccupations quotidiennes et leurs mondes personnels, il ne se rendent pas compte que les enfants ont un radar d’authenticité avec lequel ils perçoivent la négligence et l’éloignement froid, cette absence, ce vide qui peut laisser des traces.

Selon une étude étonnante de l’Université de Boston (États-Unis) et menée dans divers fast food, on a découvert que l’une des causes les plus courantes pour lesquelles certains parents n’étaient plus présents pour leurs enfants était les téléphones portables.

Un reflet clair de la société actuelle et qui probablement, fera des enfants d’aujourd’hui des adolescents absents.

Tout enfant a besoin d’être reconnu par ses parents et pour cela, il recherche cette connexion émotionnelle qui naît du cœur, du regard sincère, de la présence authentique.

Le sujet des parents absents est un sujet qui préoccupe beaucoup les psychologues et les pédagogues du monde entier.

À tel point que le marché de l’édition commence à être sensible à un nouveau type d’éducation qui consisterait à apprendre à être présent physiquement, dans l’âme et le cœur pour les enfants.

On en trouve un exemple dans le livre « Parenting in the present moment” de la docteure Carla Naumburg.

Nous vous invitons à réfléchir à cela. 

Fille-entouree-d'oiseau

Le père et la mère absents : conséquences

Les enfants peuvent accepter nos mensonges avec loyauté. Quand nous leur disons : « oui je t’écoute mon cœur, oui, ton dessin est très joli », ils acquiesceront du visage, mais leurs regards sages et leur cœur affamé sauront que leur père, que leur mère n’est pas avec eux à ce moment, que leurs mots ne sont pas tout à fait sincères car leur esprit est très très loin.

Un « je t’aime » a plus de pouvoir qu’un cadeau. Un rire, un câlin et un « je serai toujours avec toi » sont des armes de pouvoir pour créer un lien inébranlable avec nos enfants.

Nous savons que le travail, les problèmes quotidiens et les pressions auxquels nous devons faire face sont une priorité pour conserver un équilibre familial.

À présent pour éduquer un enfant, il ne suffit pas de lui donner un toit, de la nourriture, de la chaleur et de le placer dans une bonne école.

Les enfants ont des besoins émotionnels qui doivent être satisfaits pour que leur développement psychique et neurologique soit normal.

Fille-yeux-noirs

Conséquences de la présence absente

Certaines des conséquences qui peuvent être à l’origine de la présence absente des parents sont :

  • Les enfants ne vont jamais questionner l’adulte. S’ils perçoivent que leur père ou leur mère est avec eux mais ne leur offre pas de l’affection ou de l’attention car il ou elle est absent(e), ils penseront que c’est de leur faute. Ils intériorisent un rejet, une douleur émotionnelle qui laisse une empreinte dans leur cerveau.
  • Les enfants ont besoin d’attention pour se sentir affirmés, pour construire leur identité. S’ils ne sentent pas la force de ce lien, ils auront des problèmes dans leur auto-estime.
    À court terme, ils peuvent réagir de deux manières : en s’isolant ou en réagissant avec colère ou avec des comportements provocants.
  • Parfois, il peut arriver que les parents soient seulement présents physiquement pour donner des ordres comme l’heure à laquelle il faut aller au lit, se laver les dents, se lever, s’habiller, faire ses devoirs…
    Personne n’écoute les enfants de la maison, console leurs peurs, rit de leurs idées ou donne des ailes à leurs rêves. Les enfants, petit à petit, tombent dans le triste abîme de la solitude parentale.
Fille-ouvrant-la-porte-a-un-ours

Comment être des parents présents ?

Maintenant, nous savons qu’il ne suffit pas d’être présent physiquement, qu’il faut limiter l’usage du téléphone et que nos enfants ont cette perspicacité et cette intuition pour percevoir si nous sommes avec eux de manière authentique, sincère et pleine…

Alors, que manque-t-il de plus ? Quelles stratégies devons-nous mettre en pratique pour satisfaire tous les besoins de nos enfants ?

Nous vous invitons à réfléchir à ces aspects basiques.

  • Écoutez vos enfants. Cela paraît évident mais tous les parents ne le font pas vraiment.
    Écouter, c’est regarder dans les yeux et donner une importance authentique à chaque mot qu’ils disent, aussi ingénu ou farfelu soit leur raisonnement.
    Peu importe, le meilleur moment pour les éduquer et les rendre heureux, c’est MAINTENANT.
  • Oui aux moments de complicité quotidienne. Il y a des moments qui doivent devenir des rituels obligatoires pendant lesquels partager du TEMPS avec vos enfants, mais du temps de qualité.
    Ces conversations pendant les repas, ces histoires avant de dormir… Ce sont des instants magiques où il faut être présent, des moments qui créent des marques émotionnelles sur les enfants.
  • Apprenez-leur à être patients. Pour être un parent présent, il est aussi nécessaire d’apprendre à nos enfants que parfois il faut attendre et savoir gérer la frustration.
    Il est clair que nous n’allons pas pouvoir être avec eux à chaque seconde de la journée, car nous avons tous des responsabilités.
    Il faut être patients pour pouvoir obtenir ce que l’on désire : partager du temps de qualité.
  • Stimulez leur imagination, jouez avec eux. Si vous voulez que vos enfants soient des personnes plus heureuses, apprenez-leur comment être un adulte heureux à travers vous.
    Jouez avec eux, transmettez-leur de l’enthousiasme, développez leur imagination à travers le jeu.
    De cette manière, vous donnerez des ailes à leurs rêves, vous renforcerez leur auto-estime en leur offrant de la reconnaissance et cette tendresse sincère qui forge des esprits plus libres et des cœurs plus forts. Cela en vaut la peine.
Pere-et-mere-lisant-dans-le -lit