Lettre d’une mère mature

4 juillet 2016 dans Emotions 0 Partagés

Mûrir implique de nous accepter, de nous aimer et, surtout, de faire la paix avec notre “être féminin”, puisqu’il existe toujours la possibilité de passer par un moment compliqué où l’obscurité des problèmes peuvent nous empêcher de voir la sortie.

Et nous avons besoin de prendre comme point de départ cette rencontre avec nous-mêmes pour inverser la situation.

De cette façon, nous ne resterons pas arrêter, sur le bord de la route, et nous ne nous laisserons pas dépasser.

En tant que femme, vous savez que socialement, on nous invite constamment à remettre en doute ce que signifie la maturité dans notre cœur.

Être belle en permanence, utiliser des cosmétiques pour ne pas vieillir et se déjouer du temps sont les points fondamentaux d’une structure sociale qui ne nous permet pas de mûrir en toute sérénité.

Pour une femme qui approche de la maturité, il lui faut trouver un point émotionnel à partir duquel pouvoir connecter son âme, son essence même et ses souvenirs.

Nous vous invitons aujourd’hui à découvrir une belle lettre écrite par une femme, dont on peut partager une foule de sentiments et dont on peut toujours apprendre.

“La maturité de l’homme, c’est d’avoir retrouvé le sérieux qu’on avait au jeu quand on était enfant.
-Friedrich Wilhelm Nietzsche-

Femme courageuse pour défendre ce à quoi vous croyez

Belle femme à l’extérieur, belle à l’intérieur, avec une peau aussi merveilleuse que vous. Courageuse pour défendre ce à quoi vous croyez, mais ouverte et respectueuse des autres opinions. Voilà comment je me suis sentie lors des discussions interminables et profondes dans lesquelles nous nous sommes trouvées immergées. Vous défendez les enfants… Et vous m’avez écoutée avec votre cœur, nous avons parlé avec notre âme…

IMAGE 2

Toujours prête à aider. Exigeante avec vous-même. Joyeuse, amusante, un très joli sourire, affectueuse, je suis sous votre charme. Méticuleuse, perfectionniste, attentive, vous avez tout pour vous.

Engagée auprès des vôtres jusqu’au bout. Mère par-dessus tout, mais aussi épouse, sœur, tante, fille. Qui aime l’infini, apprécie les petites choses, voit le cœur des gens.

Assumez la responsabilité de ce que vous pouvez

Femme de caractère, émotive qui aime et souffre en même temps.

Vous vous rappelez ? Assumez la responsabilité de ce que vous pouvez, car vous ne pouvez pas donner davantage et si vous ne faites pas attention à vous et si vous ne vous chouchoutez pas, vous tomberez malade et vous ne pourrez plus aider.

Chacun de nous doit assumer sa propre personne et aller de l’avant.

IMAGE 3

Les soutiens ? Presque toujours la famille, au niveau financier, émotionnel, qui nous aime beaucoup sans nous juger. Mais celui qui marche est tout seul, toujours.

En accusant les autres, on rejette tous les torts en évitant de nous regarder. L’envie, dit-on, est une mauvaise chose. Si on la laisse gagner du terrain, oui.

Sinon, elle restera seulement confinée chez ceux qui l’éprouvent. Et je n’en veux pas, merci. Et puis j’aime votre joie, votre envie de vivre, votre force même si vous vous trouvez faible… et je m’en suis nourrie. Ça, par contre, je le laisse entrer en moi.

C’est vous qui êtes importante, pas votre travail

Quand je pense à vous, j’apprécie, je savoure et je souris. Vous êtes aussi délicieuse et exquise que vos tartes, en texture, en onctuosité, en présentation, en travail et en saveur !

Continuez votre chemin et ne vous découragez pas. C’est vous qui êtes importante, pas votre travail, car si vous n’étiez pas comme vous êtes, vous ne le feriez pas aussi bien.

IMAGE 4

Je me souviendrai avec affection et émotion de l’histoire de l’arbre. Un arbre planté rappelant la vie. Le corps s’en va, mais l’âme ne s’oublie pas.

Vous pouvez la voir dans une feuille, dans un fruit, dans la racine, dans une graine, dans une étoile. Tant que quelqu’un se souviendra de cet arbre, celui-ci ne mourra pas. Il se réinventera toujours et il ne fera que grandir.

Que vous dire de plus ? Que je suis vraiment contente que nos chemins se soient croisés. Il y a toujours des gens bien sur la route, mais il faut être bien soi-même pour pouvoir les voir. Et vous faites partie de ceux-là.

Je vous envoie toute mon énergie positive pour qu’elle se fonde à la vôtre et qu’elle ne vous abandonne jamais. Je vous donne tout mon amour et toute ma compréhension et mon soutien.

Pour toujours.

“En réalité, les personnes accomplies, qui sont parvenues à un haut niveau de maturité, santé et autosatisfaction ont tant à nous apprendre que, parfois, elles semblent appartenir à une espèce différente d’êtres humains.”
-Abraham Maslow-
A découvrir aussi