Le projet Gaia Dreams, une prise de conscience mondiale ?

25 août, 2020
Le créateur du projet Gaia Dreams est Dean Radin, un intellectuel qui a obtenu un diplôme de physique avec mention et qui s'est en même temps consacré à l'étude de phénomènes aussi douteux que la clairvoyance. Son travail est largement inspiré des concepts de Carl Jung.

Dean Radin est un intellectuel très controversé. Parmi ses mérites et ses controverses figure le fait qu’il ait créé le projet Gaia Dreams.

Tant lui que le projet lui-même ont été sévèrement critiqués par la communauté scientifique. Toutefois, aucun des deux ne peut être considéré comme le fruit du charlatanisme, principalement parce qu’ils cherchent une base expérimentale pour étayer leurs affirmations.

Radin n’est pas de ces gourous qui publient un best-seller pour devenir millionnaire avec des revendications qu’il juge utiles, mais qui ne sont en rien attestées par la science. Ce chercheur est un ingénieur en électricité de l’université du Massachusetts Amherst. Il est également titulaire d’une maîtrise en génie électrique et d’un doctorat en psychologie de l’éducation de l’université de l’Illinois.

Il a effectué des recherches à l’université de Princeton, aux GTE Labs, à l’université d’Édimbourg, à SRI International, à Interval Research Corporation, et a été membre du corps enseignant de l’université du Nevada, à Las Vegas.

Bien sûr, ce CV ne lui donne pas raison de facto. Mais il dresse le portrait de quelqu’un qui s’intéresse vraiment aux connaissances formelles. Le projet Gaia Dreams est l’une de ses aventures intellectuelles.

Dean Radin est le créateur du projet Gaia Dreams.

 

Le travail de Dean Radin

Depuis au moins deux décennies, Dean Radin se consacre à l’étude des phénomènes dits “psy” ou phénomènes extrasensoriels. Presque toutes ses études combinent la collecte d’un grand nombre de données, avec un recoupement ultérieur de ces informations. Il s’agit d’une méthode inductive largement utilisée dans le domaine scientifique.

L’une des premières études que Radin cite est une enquête menée par l’Université de l’Illinois et destinée aux personnes qui méditent régulièrement. On leur a demandé si elles avaient déjà fait l’expérience de la clairvoyance, de la précognition et de phénomènes “psychiques” similaires. Il en résulte que 75% des méditants affirment avoir vécu de telles situations.

Cette étude et d’autres ont donné naissance à un livre intitulé Supernormal: Science, Yoga and the Evidence of Extraordinary Psychic Abilities, en 2013. Au fil du temps, Radin a lié ce type de phénomènes à la théorie de la mécanique quantique et à la psychologie jungienne. Il pense que ce genre de sujets se retrouvent de plus en plus dans le monde universitaire.

Le contexte du projet Gaia Dreams

L’antécédent immédiat du projet Gaia Dreams est un autre projet appelé Global Awareness Project. Il a débuté en 1998 et, comme le dit son site web, son but est : “d’explorer si la construction de la conscience interconnectée peut être scientifiquement validée par une mesure objective”.

Ce projet consiste, en somme, à demander aux méditants des informations sur des présomptions de précognitions ou de visions clairvoyantes. Puis à croiser ces informations et trouvent des coïncidences ; celles-ci, nous disent les chercheurs, leur permettent de faire des prévisions sur des événements importants pour l’humanité. Ils affirment avoir prédit les attaques terroristes du 11 septembre sur New York et d’autres événements similaires.

De l’avis des personnes impliquées dans ce projet, l’idée est basée sur le concept “d’inconscient collectif” proposé par Carl Jung. Comme ils le soulignent, les images de rêve ne fournissent pas seulement des informations sur l’inconscient individuel. Elles remplissent également le rôle d’anticipation de la réalité collective.

Gaia Dreams et la notion d'inconscient.

 

L’inconscient collectif et le projet de Dean Radin

Le projet Gaia Dreams est une expérience dans laquelle n’importe qui peut entrer sur un site web et partager les rêves qu’il a faits. Grâce aux outils informatiques, les informations contenues dans ces rêves sont croisées, afin de trouver des schémas communs. Dean Radin pense que ces points communs correspondent à “l’inconscient collectif” et donneront des indices sur les événements à venir.

Il n’est pas facile de déterminer dans quelle mesure cette exploration est réellement basée sur les idées de Jung. En fait, ce psychanalyste était très particulier et son étude de la mythologie l’a amené à consulter les actes de naissance de ses patients. Ainsi qu’à utiliser le tarot pour démêler des significations. L’œuvre de Jung est pleine d’allusions à ce type de sujet.

Le projet Gaïa Dreams donne lieu à des prémonitions. Or, au-delà de cela, comme l’assure son mentor, la vérité est qu’il constitue sans aucun doute un pari intéressant.

Il peut évidemment montrer qu’au fond, l’être humain est le même à Sumatra et en Islande. Que les désirs, les craintes et les attentes, surtout dans un monde globalisé, se répètent, indépendamment des particularités culturelles.

 

McTaggart, L. (2017). El campo. EDITORIAL SIRIO SA.