Le Neidan ou l'alchimie interne, selon le Tao

Le Neidan fait référence à une série de processus mentaux et physiques nécessaires pour prolonger la vie et, selon la mythologie, atteindre la vie éternelle. Certains le définissent aussi comme « le chemin de l'élixir d'or ».
Le Neidan ou l'alchimie interne, selon le Tao

Dernière mise à jour : 14 juin, 2022

Le Neidan est un concept qui fait partie de la tradition taoïste et est décrit comme « l’alchimie interne ». Il fait référence à un processus de transformation intérieure dans le but de développer « l’élixir d’immortalité », selon la croyance chinoise.

Du point de vue mythologique, la personne qui achèverait ce processus aurait conquis la vie éternelle. D’un point de vue plus terrestre, il s’agirait de mettre en marche des processus qui maintiennent le corps et l’esprit en bonne santé et qui prolongent la vie.

Le Neidan, qui s’écrit aussi Nei Dan, est un mot chinois composé de la racine « nèi » qui signifie à l’intérieur ou à l’intérieur ; et de la racine « dān », qui fait référence au concept d’élixir ou d’alchimie. Par conséquent, ce mot se traduit par « alchimie interne ».

« La véritable alchimie était l’amour. Grâce à lui, le feu s’allume dans les cœurs. Grâce à lui, la pensée s’illumine. Grâce à lui, ceux qui sont partis sont maintenus en vie. »

-Laura Esquivel-

homme avec lumière intérieure

Le Neidan et la transformation intérieure

Grâce au Neidan, une série de processus psychophysiologiques est mise en pratique. Le but est de favoriser l’harmonie du corps et des émotions; et, par extension, de la vie. Cela conduirait à un état de sérénité que les taoïstes appellent « être en accord avec le Ciel ».

L’alchimie interne doit amener le corps humain à un état primordial, dont la nature est spirituelle. On parvient à cela grâce à la « médecine primordiale ». Contrairement à la médecine traditionnelle chinoise, elle n’utilise pas d’éléments externes, comme les plantes ou certaines pratiques, mais utilise plutôt des éléments qui nous sont intrinsèques.

En d’autres termes, les processus qui se déroulent avec le Neidan amènent le corps à guérir le corps et l’esprit à guérir l’esprit, sans que la médiation d’un facteur externe ne soit nécessaire. C’est pourquoi on l’appelle « l’alchimie interne ». Comment parvient-on à ce résultat ? À travers ce qui dans le Tao, est connu sous le nom des « Trois Trésors ».

Les triades de l’univers

Le Neidan part de l’idée qu’il existe une correspondance entre le Ciel et la Terre. Selon cette vision, le corps humain aurait un parallélisme avec le fonctionnement de l’univers tout entier. Ainsi, chaque corps est un petit univers dans lequel se trouvent des éléments et des règles de mouvement qui coïncident avec ceux du cosmos.

Le taoïsme souligne que, dans l’univers, il existe trois grands processus ou attributs qui définissent l’avenir de tout. Ces attributs sont : la création, la destruction et l’équilibre. Ce serait la triade ou la trinité essentielle, qui se manifeste dans notre monde en tant que Ciel, Terre et Humanité.

À son tour, cette trinité s’exprime dans le domaine de l’énergie. Dans ce cas, les trois éléments sont le Yin, le Yang et le Tao. Le Yin est le principe féminin essentiel, l’obscurité, la passivité et la Terre. Le Yang est le principe masculin essentiel, la lumière, l’actif et le Ciel. Le Tao est le principe qui contient et équilibre les deux énergies.

Les trois trésors

C’est dans cette logique des triades qu’apparaît le Neidan ou alchimie interne. Chaque être humain possède les Trois Trésors, qui correspondent aux trois principes de l’énergie, du monde et de l’univers. Ces trésors sont le Jing, le Chi et le Shen et ils sont présents avant même la naissance.

Le Jing est équivalent à l’essence, le Chi à l’énergie et le Shen, à l’esprit. Au moment où la personne acquiert une forme dans le monde, c’est-à-dire après la naissance, ces trois éléments le font également et se manifestent dans différents plans physiques.

De cette façon, le Jing finit par être incarné ou représenté par le corps de manière intégrale. Le Chi devient le souffle de l’être humain. Enfin, le Shen prend forme dans l’esprit. La « vie éternelle » résulterait de l’équilibre de ces trois aspects.

Femme aux yeux fermés

L’alchimie intérieure

Tout ce qui concerne le Neidan est consigné dans différents livres, dont certains très anciens. Dans ces derniers, on mentionne que l’alchimie intérieure se fait à travers l’harmonisation et l’équilibre entre les Trois Trésors. Selon le Livre de l’équilibre et de l’harmonie, qui remonte au XVIIIème siècle, le moyen de réaliser l’alchimie interne – et avec elle la longévité et, éventuellement, la vie éternelle – est de suivre ces principes :

  • Satisfaire l’essence. Cela signifie satisfaire le corps pour éliminer le désir.
  • Satisfaire l’énergie. On ne peut y parvenir qu’après avoir satisfait l’essence. Il s’agit de nourrir l’esprit, d’éliminer les pensées.
  • Satisfaire l’esprit. Cela implique d’unir le corps et l’esprit, à travers l’absence de désir et de pensée, afin de récupérer le vide.

Par conséquent, si l’on satisfait ces trois processus, et si l’on atteint en plus un équilibre entre le yin et le yang, grâce au Tao, on atteint la santé et la longévité. Le déséquilibre entre ces éléments conduirait, pour sa part, à la maladie et à la mort.

Cela pourrait vous intéresser ...
7 phrases du Tao pour évoluer
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
7 phrases du Tao pour évoluer

Selon le Tao, le meilleur chemin est celui qui conduit à la paix intérieur. Pour le traverser, nous devons cultiver des valeurs et atteindre l'équi...



  • Valdenegro, A. (2013). Cuidado de sí y más allá: pitagorismo, budismo y taoísmo. Revista Fermentario, 2(7).