Le gyrus cingulaire : ses différentes parties et fonctions

22 octobre 2019
Le gyrus cingulaire postérieur est lié à un circuit de mémoire topocinétique. Plus précisément, sa fonction principale est l'orientation visuo-spatiale.

Le gyrus cingulaire est une partie du cerveau humain qui se trouve dans les deux hémisphères cérébraux. Cette structure, avec le gyrus parahippocampique, constitue le cortex limbique du système limbique du cerveau.

Quand nous sommes inquiets ou anxieux, c’est notre gyrus cingulaire qui agit. Il nous aide à exprimer notre état émotionnel par le geste, la posture et le mouvement.

Comme vous pouvez l’imaginer, le gyrus cingulaire a pris une grande importance dans les études neurocognitives et cognitives. De plus, cette partie de l’anatomie du cerveau a été liée à diverses fonctions cérébrales, mais aussi à certains troubles.

La maladie d’Alzheimer ou la dépression en sont de bons exemples. Cependant, il y a aussi d’autres troubles comme la schizophrénie, le trouble bipolaire, certains troubles anxieux et d’autres liées à la toxicomanie.

Le système limbique du cerveau et le gyrus cingulaire

Structures et fonctions du gyrus cingulaire

Le cortex cingulaire antérieur

D’une manière générale, cette partie du cortex cérébral joue son rôle, en particulier dans les réponses autonomes et endocriniennes des émotions et du stockage de la mémoire.

De plus, on croit qu’il participe à la régulation de la fonction endocrinienne et à l’expression des états autonomes. Il le fait à travers ses projections avec le noyau du tractus solitaire et le noyau moteur dorsal du nerf vague.

Mais il ne se limite pas seulement à faire des projections das ces zones. Le cortex cingulaire antérieur a également des connexions étendues avec :

  • L’amygdale. Cette région du cerveau est très impliquée dans les réponses émotionnelles
  • La substance grise périaqueducale. C’est un endroit primaire pour la modulation de certains circuits liés à la douleur
  • Noyaux moyen-dorsal et thalamique antérieur. On pense que ces noyaux peuvent être impliqués dans certaines fonctions comme l’apprentissage, la mémoire et l’attention

Cortex cingulaire médial

Cette partie du gyrus cingulaire est impliquée lorsque nous faisons des prédictions sur les résultats comportementaux. Elle aide également à exécuter ce comportement par des projections sur le cortex préfrontal dorsolatéral, les zones motrices supplémentaires, le cortex pariétal et la moelle épinière.

C’est pourquoi on croit que le cortex cingulaire médial est lié au traitement de l’information décisionnelle. Il s’agirait, en particulier, d’une prise de décision fondée sur la récompense et l’activité cognitive associées au contrôle intentionnel de la motricité.

Le cerveau et son système limbique

Cortex cingulaire postérieur

Le gyrus cingulaire postérieur est lié à un circuit de mémoire topocinétique. Plus précisément, sa fonction principale est l’orientation visuo-spatiale.

La partie la plus ventrale semble être fortement intégrée dans le « réseau de mode par défaut » du cerveau. C’est-à-dire, un système dans le cerveau qui reste actif lorsque nous ne prêtons par attention aux stimuli externes.

De plus, on croit que cette partie concerne également les processus cognitifs dirigés de manière interne. Il peut s’agit de récupération de mémoire, de planification ou de traitement de l’information spatiale.

On suppose également que cette partie participe à la maîtrise de soi et à l’évaluation des événements liées à notre propre importance.

La partie la plus dorsale du cortex cingulaire postérieur est étroitement liée aux régions prémoteur, dorsale visuelle et orbitale frontale du cerveau. De plus, cette partie participe à l’orientation du corps dans un espace visuel.

Cortex rétrosplénial

Cette partie du gyrus cingulaire a été impliquée dans des processus tels que la mémoire autobiographique et l’imagination. Il semble donc que de nombreux troubles neurologiques qui altèrent la mémoire soient associés à des problèmes dans cette région du gyrus cingulaire.

Il semble donc que le gyrus cingulaire soit le principal responsable de la médiation de nos réactions émotionnelles. De plus, il est également chargé d’attribuer de la valeur à l’émotion face aux stimuli externes et internes. En particulier, le gyrus cingulaire nous permet de vocaliser les états internes (c’est-à-dire qu’il nous permet d’exprimer nos émotions à voix haute).

En conclusion, si le gyrus cingulaire est endommagé, le système autonome peut perdre sa capacité à répondre aux stimuli conditionnés. Cela pourrait entraîner un comportement agressif, de la timidité ou une diminution des sentiments d’affection.

 

  1. Torta, D. M., & Cauda, F. (2011). Different functions in the cingulate cortex, a meta-analytic connectivity modeling study. Neuroimage, 56(4), 2157-2172.
  2. Vogt, B. A. (2005). Pain and emotion interactions in subregions of the cingulate gyrus. Nature Reviews Neuroscience, 6(7), 533.
  3. Paus, T., Petrides, M., Evans, A. C., & Meyer, E. (1993). Role of the human anterior cingulate cortex in the control of oculomotor, manual, and speech responses: a positron emission tomography study. Journal of neurophysiology, 70(2), 453-469.
  4. Vogt, B. A. (2016). Midcingulate cortex: structure, connections, homologies, functions and diseases. Journal of chemical neuroanatomy, 74, 28-46.
  5. Hoffstaedter, F., Grefkes, C., Caspers, S., Roski, C., Palomero‐Gallagher, N., Laird, A. R., … & Eickhoff, S. B. (2014). The role of anterior midcingulate cortex in cognitive motor control: evidence from functional connectivity analyses. Human brain mapping, 35(6), 2741-2753.
  6. Vann, S. D., Aggleton, J. P., & Maguire, E. A. (2009). What does the retrosplenial cortex do?. Nature Reviews Neuroscience, 10(11), 792.