Le cohabitat, un mode de vie communautaire pour plus de bien-être

Les habitats participatifs constituent une alternative pour les personnes qui souhaitent passer leur fin de vie en communauté et cohabiter au milieu d'un environnement naturel.
Le cohabitat, un mode de vie communautaire pour plus de bien-être
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 12 décembre, 2023

Le cohabitat est plus qu’une simple mode. Pour de nombreuses personnes, il représente un projet futur. Ce modèle d’habitats participatifs autogérés par des adultes leur permet de vivre leurs vieux jours en communauté en loin de l’isolement. Des maisons mitoyennes, des espaces communs pour les activités en groupe, et tout un environnement écologique pour profiter de la nature sous le signe de la solidarité.

Des jeunes et des moins jeunes, nombreux sont ceux qui se demandent pourquoi ne pas se lancer dans ce projet et planifier un futur avec des amis. Loin d’être une simple option de logement, le cohabitat est un mode de vie qui fait la part belle à la collaboration et au partage des responsabilités. D’autant plus que la solitude touche de plein fouet les personnes âgées. 

Qu’est-ce que le cohabitat et quels sont ses éléments clés?

En termes simples, le cohabitat correspond à un mode de vie communautaire dans lequel un groupe de personnes décident de vivre au même endroit, de profiter d’espaces communs puis de participer activement à la prise de décision concernant la gestion de leur communauté. Ce modèle impulse alors un sentiment de responsabilité partagée, ce qui génère davantage de cohésion et de collaboration au sein des communautés.

Chaque logement est privé, mais l’accent est mis sur la collaboration et l’interaction sociale. En effet, le cohabitat vise à créer un réseau de relations étroites, favorisant la cohésion au sein d’un environnement durable et participatif.

Chaque cohabitat se caractérise par le fait qu’il favorise les interactions sociales entre ses résidents, avec des espaces communs et l’organisation d’évènements et d’activités régulières. Une approche qui cultive et promeut un environnement où la diversité est la devise. Par ailleurs, ces communautés cherchent à minimiser leur empreinte environnementale et à adopter l’économie partagée.

Il est important de préciser que ces projets ne sont pas nouveaux et remontent aux années 1970 au Danemark. Depuis, plusieurs pays européens ont rejoint la tendance et il est réellement émouvant de voir comment les sites locatifs disponibles en France vont s’adapter à ce modèle d’habitat, en offrant des options qui favorisent la création de communautés solides.

Le cohabitat prône l’importance de l’interaction sociale pour le bien-être émotionnel

L’habitat participatif représente un modèle de communauté consciente, solidaire et socialement connectée.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles le cohabitat gagne de plus en plus d’adeptes parmi la population âgée. Ce n’est effectivement un secret pour personne que la solitude et l’isolement peuvent avoir un impact significatif sur la santé mentale. L’appartenance à une communauté ainsi que l’interaction sociale jouent alors un rôle fondamental.

Selon une étude publiée dans le Journal of Women & Aging, qui portait sur les résidents de cinq quartiers d’habitat communautaire pour personnes âgées, la majorité des habitants de ces communautés ont déménagé à la recherche d’une meilleure connexion avec l’extérieur. Dans l’ensemble, ils se sont déclarés satisfaits de leur expérience qui a diminué leur sentiment de solitude.

D’autre part, une récente recherche du Journal of Aging and Environment suggère que, pendant la pandémie, les personnes âgées vivant dans des communautés participatives se sentaient plus en sécurité et réconfortées par le fait de savoir qu’elles avaient d’autres personnes à proximité. De même, l’interaction sociale et le soutien mutuel ont amélioré leur qualité de vie pendant cette période difficile.

Des environnements collaboratifs pour tous les besoins et pour tous les âges

L’un des aspects les plus attrayants de l’habitat participatif est que l’âge n’est pas un obstacle pour profiter de ses avantages.

Bien que la grande majorité des résidents soient des personnes âgées, aujourd’hui, dans ces quartiers communautaires, nous trouvons également de jeunes gens qui ont trouvé un mode de vie qui leur convient. Des familles qui entament une nouvelle étape de leur vie. Des professionnels qui ont réussi. Et bien sûr des personnes retraitées.

Certains habitats offrent une plus grande intimité pour ceux qui souhaitent préserver davantage leur vie privée. D’autres sont construits de façon à inciter une connexion sociale constante. Chaque personne peut donc trouver son bonheur. Néanmoins, il convient de souligner que le cohabitat recherche avant tout la collaboration et le partage du temps et des ressources.

En raison de les avantages du cohabitat, certains groupes d’amis créent des communautés depuis l’étape zéro et achètent un terrain sur lesquels ils construisent leurs maisons. Par ailleurs, certains environnements sont déjà prêts à accueillir les personnes qui aspirent à ce mode de vie.

Il est essentiel de noter que, pour favoriser la coexistence et les relations sociales, la communauté dispose d’une “maison commune“. Il s’agit de la pièce la plus impressionnante. En effet, c’est un espace immense qui comprend généralement une cuisine, une grande table, une salle de jeux pour les enfants, un coin musique, des bureaux, des bibliothèques, des ateliers, des laveries, une salle de réunions…

Le cohabitat est une excellente option pour vivre en communauté

Pour résumer, les recherches menées dans les quartiers de cohabitation pour personnes âgées ont révélé que cette approche redéfinit non seulement la manière dont nous habitons nos espaces, mais elle tient également sa promesse de favoriser un sentiment de communauté, de connexion et de bien-être émotionnel.

Par conséquent, si ce modèle vous semble être une bonne idée pour votre avenir, sachez qu’il existe déjà probablement des projets de cohabitat près de chez vous. Dans presque tous les pays du monde vous trouverez des communautés intergénérationnelles qui profitent des avantages de ce mode de vie.


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique



Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.