Le chaos émotionnel : quand votre monde s’écroule

· 10 avril 2019
Comment faire face au chaos émotionnel ?

Il y a des moments où les seules choses que nous voyons nettement dans notre vie sont le stress et le manque d’harmonie. Nous avons du mal à sortir de l’obscurité car nous ne comprenons pas ce qui nous arrive ou ne savons pas comment le gérer. Ce sont des instants où le chaos émotionnel règne dans notre quotidien.

Notre monde s’écroule devant nous et nous ne savons pas quoi faire. Nous crions « ça suffit ! » mais à cause de la confusion, de notre futur incertain et de nos erreurs du passé, nous nous installons dans cette situation.

C’est comme si les seules ombres au mur étaient celles de la frustration et du mal-être. Cependant, il y a une façon de gérer ce chaos émotionnel.

Nous allons vous montrer quoi faire face à cette situation, vous expliquer ses caractéristiques et vous indiquer pourquoi il est bon d’être au courant de ce problème.

« Je trouve de l’espoir dans le plus sombre des jours, et me concentre sur le plus brillant. Je ne juge pas l’univers. »

-Dalaï-Lama-

Le chaos émotionnel : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit de cet état d’abattement et de confusion lié à nos émotions. La plupart du temps, nous l’associons à de la souffrance, surtout quand nous ne savons pas quoi faire face aux problèmes. Mais sachez que le chaos émotionnel n’est pas toujours comme cela. Il peut aussi faire référence à ces moments où nous sommes envahis d’émotions positives que nous ne parvenons pas à gérer.

Il s’agit donc d’un moment où nous ne savons pas très bien ce qui nous arrive. Nous ressentons diverses émotions mais ne savons pas les identifier ou les exprimer. Le chaos émotionnel englobe aussi le fait de ne pas savoir gérer ce qui se passe, même si nous sommes capables d’en faire une bonne analyse.

En d’autres termes, comme le suggère David Solá, psychologue et auteur du livre Du chaos émotionnel à la paix intérieure, dans le chaos émotionnel, on retrouve une contradiction entre le monde rationnel et émotionnel qui nous fait perdre le contrôle et guide notre comportement à travers des impulsions.

femme subissant un chaos émotionnel

Caractéristiques du chaos émotionnel

Le chaos émotionnel se définit souvent par les attributs suivants :

  • Désordre. Les émotions ne sont plus sous notre contrôle. Certaines apparaissent, que nous ne connaissions pas, et nous poussent à adopter des comportements non désirés.
  • Confusion. Le manque de clarté nous mène à nous interroger quant à nos décisions. Nous avons donc tendance à les remettre à plus tard.
  • Peur. Nous avons peur de nous tromper car nous ne sommes pas sûrs de nous. Il s’agit ainsi d’une émotion qui génère un désordre projeté vers le futur.
  • Regret. Ce sentiment de culpabilité nous fait angoisser. Il génère donc un désordre projeté vers le passé.
  • Projection. Nous croyons qu’il s’agit d’un problème externe, nous rendons les autres – ou nos émotions- coupables.

Le chaos émotionnel peut être associé à un blocage émotionnel. Ce dernier fait référence au moment où nous nous protégeons pour survivre à une certaine situation.

Au début, il peut s’agir d’une façon de nous sauvegarder. Cependant, lorsqu’il reste présent dans notre inconscient et lorsque nous ne le traitons pas, nous pouvons finir par ne plus savoir comment le gérer. Dans le futur, quand nous n’aurons plus besoin de nous protéger, toutes les émotions associées à cette situation pourront surgir et nous envahir.

Il peut aussi être associé au fait de vivre une nouvelle situation, une situation si invasive qu’elle finit par paralyser notre prise de décisions.

Comment affronter le chaos émotionnel de façon positive ?

Pour commencer, comme le suggère David Solá, il faut savoir qu’en plein chaos émotionnel, il est difficile de prendre des décisions et de recomposer ce qui a été décomposé. Il est cependant possible de le gérer de façon positive :

  • À travers la connaissance de soi. Nous connecter à notre être est la meilleure façon de savoir ce qui nous arrive, de connaître les causes de cette réaction et de découvrir le chemin que nous voulons prendre. Cela nous aidera à gérer le chaos émotionnel.
  • Donner de l’espace au chaos émotionnel. Nous voulons tellement nous en échapper que nous le repoussons toujours et accumulons des sensations qui le font s’amplifier. Il vaut mieux accepter l’idée que ce chaos peut s’abattre sur n’importe qui et nous donner un moment pour laisser couler les choses.
  • Ne pas faire durer ce chaos. S’il est vrai que laisser couler les émotions est extrêmement important, il ne faut pas le faire « éternellement ». Nous ne devons pas rester bloqués. Il est essentiel d’avancer : cela nous permettra de fixer des limites au chaos émotionnel.
  • Tout ne vient pas de l’extérieur. S’il s’agit de notre chaos, c’est tout simplement parce qu’il est lié à notre être. Cessons de rejeter la faute sur les autres.
  • Savoir où exprimer ce chaos. Il est important de parler de ce que nous ressentons, mais nous devons être assertifs au moment de le faire. Tous les endroits ne sont pas adéquats. Certains pourraient même faire empirer les choses. Nous devons donc chercher un endroit où nous pourrons nous exprimer tranquillement et en toute liberté.
  • Demander de l’aide. Nous avons trop souvent honte de dire « j’ai besoin d’aide ». Or, il est normal d’avoir besoin de soutien. Nous pouvons nous adresser à nos proches ou, si nous le jugeons nécessaire, consulter un professionnel. Un psychologue sera un bon guide sur ce chemin.
  • Ne pas suivre certains enseignements au pied de la lettre. Nous suivons parfois aveuglément certaines croyances familiales ou sociale. Or, cette situation ne fait que nous stresser davantage. Il est plus sain de reconnaître celles qui nous apportent réellement des choses et celles qui nous mènent à la frustration. En faisant cela, nous pourrons en tirer des enseignements et éviter de tomber dans un autre chaos émotionnel.

Réaliser de l’exercice physique peut aussi nous aider. Grâce à lui, nous libérons certaines hormones et certains neurotransmetteurs qui génèrent en nous une sensation de bien-être. Un autre aspect qui peut nous aider à transformer le chaos émotionnel en harmonie est la réalisation d’une activité. L’art, par exemple, nous aide à transformer nos angoisses.

lutter contre le chaos émotionnel en faisant du sport

 

Pourquoi est-il bénéfique d’être au courant de notre chaos émotionnel

Prêter attention à notre chaos émotionnel nous permettra d’être plus assertifs. Nous connaîtrons aussi d’autres avantages, comme :

  • Libérer des tensions
  • Voir la valeur de chaque émotion
  • Laisser partir ce qui nous fait mal
  • Vivre l’ici et maintenant
  • Connaître nos limites
  • Savoir quels sont nos mécanismes de défense
  • Transformer nos angoisses en créativité
  • Se libérer sur le plan émotionnel
  • Avoir une plus grande capacité de prise de décisions
  • S’auto-réaliser

Le processus est graduel. Notre degré de contrôle ne va évidemment pas augmenter de façon substantielle du jour au lendemain. D’autre part, cela ne veut pas dire que nous ne connaîtrons plus jamais de chaos émotionnel dans notre vie. Comme tout être humain, nous aurons des hauts et des bas. Mais le plus important est donc d’apprendre de chaque situation !

Sortir de l’ombre du désordre, de la peur, de la confusion ou de la culpabilité est possible. Ainsi, nous devons seulement apprendre à danser avec elles, à les connaître, à les inviter à sortir au bon moment et à les transformer progressivement en bien-être.

 

 

  • Solá, D. (2016). Del caos emocional a la paz interior: cómo lograr una sanación integral. Tyndale House Publishers.