Le besoin d'être quelqu'un nous empêche d'être nous-même

Le besoin d'être quelqu'un nous empêche d'être nous-même

Dernière mise à jour : 23 août, 2018

Nous devons parfois nous arrêter pour réfléchir à la raison pour laquelle nous voulons ce que nous voulonsLes objectifs externes définis par des sentiments de vanité ou par le besoin d’être quelqu’un peuvent nous éloigner de nos vrais désirs et surtout de nous-mêmes. Êtes-vous la personne que les autres souhaitent que vous soyez ou êtes-vous devenu vous-même ?

Le besoin d’être quelqu’un peut correspondre, secrètement, à la nécessité d’obtenir l’approbation des autres. Une petite voix interne peut nous hurler que la vraie raison pour laquelle nous avons besoin que les autres nous disent ce que nous valons est que nous ne nous approuvons pas. Ainsi, “être quelqu’un” constitue le masque parfait pour que nous puissions nous sentir valides à travers les autres.

Nous sommes préparés et prédisposés, dès la naissance, à essayer d’atteindre des objectifs matériels. Il est fréquent d’entendre, à la maison, à l’école et dans le contexte social, qu’il faut être quelqu’un dans la vie. Cela conduit à des sentiments de frustration et à des besoins non satisfaits. Il est vrai que les individus ont besoin de s’auto- réaliser, comme cela est mis en lumière dans la théorie des besoins de Maslow.  Cette motivation ne devrait néanmoins pas engendrer un blocage de la capacité naturelle à être soi-même.

Être soi-même signifie prendre contact avec nos capacités et les développer en fonction de notre potentiel. Autrement dit, ne pas fonder la motivation sur “être ou vouloir être quelqu’un dans la vie”. Elle doit au contraire provenir de l’impulsion vitale et naturelle de s’exprimer, de découvrir et de sortir de soi, en étant tel que nous sommes, sans avoir à se déguiser sous d’autres formes ou personnes.

Pourquoi certaines personnes ne vivent-elles que pour être quelqu’un ? Comment se fait-il que d’autres n’y songent pas même une seconde ? Il se peut que ces dernières sachent déjà qu’elles sont quelqu’un. De sorte qu’elles n’ont pas besoin de se valoriser à travers des règles qui ne mesurent que l’ego et la vanité, caractéristiques qui reflètent par ailleurs un manque d’amour pour les autres et un excès d’amour pour soi.


Cela pourrait vous intéresser ...
L’art d’être bien avec soi-même n’a pas de prix
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
L’art d’être bien avec soi-même n’a pas de prix

Être bien avec soi-même n'est pas une chose facile à atteindre. Nous avons souvent des attentes, des entraves, des souvenirs qui nous freinent... A...