L'art de ne pas penser

Arrêter le bavardage mental est essentiel pour se libérer des tensions et du stress et atteindre la paix intérieure. Ces exercices simples vous aideront à ne pas réfléchir.
L'art de ne pas penser

Dernière mise à jour : 15 novembre, 2021

Combien de fois avez-vous souhaité ne pas pouvoir penser ? Combien de fois avez-vous voulu arrêter votre esprit, appuyer sur le bouton pause et profiter de quelques minutes de paix ? C’est un désir partagé par de nombreuses personnes, en particulier celles qui ont une tendance à l’anxiété ; car elles peuvent se sentir en proie à des pensées intenses et constantes qui les épuisent psychologiquement.

Trop réfléchir peut être un lourd fardeau et une limitation importante dans de nombreux domaines de la vie. Non seulement cela nous plonge dans le doute et l’indécision permanents, mais cela augmente également notre niveau de stress et entrave nos relations sociales. En vivant dans l’esprit, nous ne pouvons pas nous connecter avec la personne en face de nous. Heureusement, il existe quelques astuces qui peuvent nous aider à inverser cette tendance.

Est-il possible de ne pas penser ?

Aussi épuisant que puisse être le bavardage mental, ne penser à rien du tout est pratiquement impossible. Cependant, ce qui est possible, c’est de focaliser l’attention sur un aspect précis, afin de pouvoir modifier l’activité du cortex cérébral et ainsi obtenir un peu de repos.

Femme essayant de ne pas penser

C’est ce que l’on cherche à atteindre avec des pratiques telles que la pleine conscience ou la méditation. Ainsi, lorsqu’une personne est invitée à vider son esprit, elle est en fait invitée à réguler le flux de la pensée, à le concentrer délibérément et à laisser passer toute idée intrusive qui apparaît lors de la pratique de cet exercice.

C’est une proposition qui pour la plupart d’entre nous n’est pas facile. Nous vivons dans une société au rythme rapide, dans un environnement plein de stimuli, et nous nous sommes habitués au contenu de notre esprit agité et chaotique. Cependant, on peut appliquer quelques exercices simples pour ralentir cette activité et retrouver la paix intérieure tant attendue.

Des exercices qui vous aident à ne pas penser

Respiration consciente

C’est l’une des pratiques les plus utiles pour ceux qui débutent dans l’art de ne pas penser, car elle est relativement facile à mettre en œuvre. L’objectif est d’inspirer et d’expirer avec une certaine cadence, de sorte que toute l’attention se concentre sur le flux d’air entrant et sortant du corps.

Pour pratiquer la respiration consciente, trouvez un endroit calme où vous pouvez être seul et sachez que personne ne vous interrompra. Autant que possible, habillez-vous avec des vêtements confortables et amples qui permettent les mouvements naturels du corps lors de la respiration, et fermez les yeux. Vous pouvez vous asseoir ou vous allonger avec le dos droit, selon ce qui vous convient le mieux.

Ensuite, placez votre main gauche sur votre poitrine et votre main droite sur votre abdomen. Pendant que vous inspirez, faites descendre l’air dans vos poumons, en faisant monter votre ventre. En expirant, relâchez lentement l’air au fur et à mesure que votre ventre descend, comme si vous vouliez le rapprocher de votre dos. Vous pouvez utiliser une certaine cadence, de sorte que chacune des phases (inspirer, retenir l’air, expirer, tenir) dure chacune quatre secondes.

Scan corporel

C’est un autre exercice simple que vous pouvez utiliser, par exemple, au coucher. Il consiste à s’allonger sur le dos, à fermer les yeux et à commencer à focaliser son attention sur chacune des parties de son corps au fur et à mesure que vous le parcourez lentement. Vous pouvez commencer à vos pieds et monter ou faire le processus dans le sens inverse, en partant de votre tête.

Dans chaque zone du corps, essayez d’identifier s’il y a des tensions, s’il y a de la douleur, quelles sensations vous ressentez… Vous pouvez même contracter les muscles de la région pendant quelques secondes puis les desserrer. A la fin de l’exercice, vous aurez atteint un état de grande relaxation physique et mentale.

Femme pensant à quelque chose qui la rend heureuse

Visualisation

Puisqu’il n’est pas possible d’éliminer le contenu mental, pourquoi ne pas en choisir délibérément un qui soit agréable et positif, qui transmet calme et bien-être ? C’est la visualisation ; à imaginer de manière vivante et soutenue une scène belle et agréable.

On peut visualiser un champ, une plage, des dauphins sautant dans l’océan… l’essentiel est de s’y impliquer avec les cinq sens : quelles couleurs prédominent dans le paysage ? Cet exercice est très utile pour focaliser l’attention.

Méditation et pleine conscience

Enfin, si vous voulez ne pas penser, vous pouvez pratiquer la méditation et la pleine conscience. Si vous êtes débutant, vous pouvez vous aider de méditations guidées que vous trouverez sur internet ou suivre des cours collectifs, afin qu’une personne extérieure vous guide dans vos premières pratiques.

D’autre part, la pleine conscience peut faire partie de votre quotidien à tout moment. Concentrez-vous simplement sur l’activité que vous faites, que ce soit la cuisine, la douche ou la conversation avec un ami… restez concentré sur le présent, sur ce que vous percevez, sur ce que vous ressentez. Et lorsque votre esprit vagabonde vers le passé ou le futur, ramenez-le doucement vers l’ici et maintenant.

L’art de ne pas penser

Bien que les suggestions ci-dessus soient relativement faciles à mettre en œuvre, ne pas penser est vraiment un art. Cela demande de la patience et de la persévérance. Avec la pratique, il deviendra de plus en plus naturel pour vous d’entrer dans cet état de calme et de tranquillité et les pensées intrusives seront moindres. Quelques minutes par jour peuvent suffire pour faire la différence, réduire le stress et augmenter le bien-être psychologique. Par conséquent, commencez dès aujourd’hui sur cette voie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment enseigner et apprendre à penser ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Comment enseigner et apprendre à penser ?

Apprendre à penser est l'un des principaux objectifs de cette révolution éducative à laquelle nous assistons petit à petit. Nous en parlons ici.



  • Aftanas, L. I., & Golosheikin, S. A. (2003). Changes in cortical activity in altered states of consciousness: the study of meditation by high-resolution EEG. Human Physiology29(2), 143-151.
  • Rodríguez, T., García, C. M., & Cruz, R. (2005). Técnicas de relajación y autocontrol emocional. MediSur3(3), 55-70.