L’arbre de vie : une âme pour deux corps

7 septembre 2015 dans Emotions 27 Partagés

Il existe des personnes qui nous rendent heureux dans la vie, par le simple hasard de les avoir rencontrées sur notre chemin.

Quelques-unes parcourent le chemin en entier à nos côtés, et voient passer beaucoup de lunes, mais il en est d’autres que nous voyons à peine, d’un pas à l’autre. Toutes, nous les appelons amies, et il en est plusieurs sortes.

Chaque feuille d’un arbre pourrait caractériser un de nos amis. Les premiers à éclore du bourgeon sont notre papa et notre maman qui nous enseignent ce qu’est la vie. Ensuite, viennent les amis frères, avec lesquels nous partageons notre espace pour qu’ils puissent fleurir comme nous.

Nous en arrivons à connaître toute la famille des feuilles, nous la respectons et lui souhaitons du bien.

Mais le destin nous présente d’autres amis, ceux dont nous ne savions pas qu’ils allaient croiser notre chemin. Parmi ceux-là, il y en a beaucoup que nous appelons amis de l’âme, du cœur.

Ils sont sincères et vrais. Ils savent lorsque nous n’allons pas bien, ils savent ce qui nous rend heureux.
Parfois un de ces amis de l’âme étincelle en notre cœur, nous l’appelons alors ami amoureux. Il met du brillant dans nos yeux, de la musique sur nos lèvres, fait danser nos pieds et chatouille notre estomac.

Il existe aussi des amis d’un temps, peut-être de vacances, de quelques jours ou de quelques heures. Pendant ce temps où nous sommes à leurs côtés, ils s’habituent à mettre de nombreux sourires sur nos visages.

Parlant de près, nous ne pouvons oublier les amis lointains, ceux qui se trouvent au bout des branches et qui, lorsque souffle le vent, apparaissent d’une feuille à l’autre.
Passe le temps, s’en va l’été, l’automne s’approche et nous perdons quelques unes de nos feuilles, certaines naîtront lors d’un autre été et d’autres restent pendant plusieurs saisons.

Mais ce qui nous réjouit le plus, c’est de nous rendre compte que celles qui tombèrent continuent d’être proches, en alimentant notre racine de joie. Ce sont les souvenirs de ces moments merveilleux lorsque nous les avons rencontrés.

Je te souhaite, feuille de mon arbre, paix, amour, santé, chance et prospérité. Aujourd’hui et toujours… tout simplement parce que chaque personne qui passe dans notre vie est unique.

Elle laisse toujours un peu d’elle-même et emporte un peu de nous. Il y a celles qui auront emporté beaucoup, mais il n’y en a pas qui n’auront rien laissé.

C’est la plus grande responsabilité de notre vie et la preuve évidente que deux esprits ne se rencontrent pas par hasard.

Ce superbe conte intitulé “L’arbre des amis” du grand Jorge Luis Borges, illustre à la perfection la manière dont se succèdent les relations dans l’arbre de notre vie.

Il est possible que les feuilles d’une branche s’envolent, mais il est certain que cette branche fleurira à nouveau.

Un ami est quelqu’un qui connaît tous vos défauts, mais qui continue de vous aimer. Ce sont les amis de notre âme, ceux que nous pouvons appeler fièrement les compagnons de notre existence.

Ils sont incroyablement courageux, et ce même si nous nous montrons parfois sous des visages peu glorieux.

L’une des plus grandes difficultés inhérentes au fait d’être un arbre est la défoliation. Nous devons faire en sorte que nos feuilles jaunissent et tombent, pour pouvoir en produire de nouvelles.

Certaines feuilles durent toute la vie, d’autres tombent au moindre contact. Certaines encore périssent avant l’automne, et ce sont assurément les plus douloureuses.

Le fait que nos feuilles tombent de nos branches de manière précoce, peut nous faire penser que nous sommes malades. Elles provoquent en nous une profonde tristesse, au plus profond de nos racines.

Mais si elles se défont de nous de cette manière, cela signifie simplement qu’elles nous ont apporté tout ce qu’elles avaient de bon à nous donner, et qu’il est désormais temps pour elles de laisser la place à d’autres.

En tant qu’arbres de vie, notre plus grande aspiration consiste à avoir de belles fleurs et de bons fruits. C’est notre plus grand trésor.

Notre plus grande responsabilité est donc de nous maintenir vigoureux, de planter des racines saines et de continuer à pousser, pour devenir des symboles d’amour, de santé et de prospérité.

A découvrir aussi