L'amour vide : quand les relations ne sont basées que sur l'engagement

L'engagement est nécessaire pour qu'une relation dure, mais il suffit rarement pour qu'une relation perdure dans le temps et soit satisfaisante. Découvrez quels éléments sont importants dans ces types de liens.
L'amour vide : quand les relations ne sont basées que sur l'engagement

Dernière mise à jour : 14 décembre, 2021

Le concept que chaque personne a de l’amour est différent et, bien sûr, la dynamique de chaque couple peut varier considérablement. Il y a ceux qui privilégient le temps partagé et ceux qui valorisent la liberté ; il y a ceux pour qui la sexualité est un pilier essentiel et d’autres pour qui elle n’est rien de plus qu’un complément. Dans tous les cas, lorsqu’une relation est basée uniquement sur l’engagement, nous sommes confrontés à un amour vide.

Paradoxalement, c’est une situation à laquelle sont confrontées de nombreuses personnes qui sont ensemble depuis des années. Le temps qui passe aliène émotionnellement les membres du couple, la routine use le lien, faisant du quotidien et de l’engagement – qui a été acquis un jour – les éléments sur lesquels repose la relation.

Il est si courant que cela se produise que nous en sommes venus à le normaliser. Nous nous résignons à vivre un amour vide, supposant qu’il est inévitable et que nous ne pouvons aspirer à plus. Cependant, être en couple, c’est bien plus que vivre ensemble et partager des obligations ; peu importe le temps qui passe, il est en notre pouvoir de cultiver un lien plus complet et enrichissant.

La théorie triangulaire de l’amour de Sternberg

Le concept d’amour vide découle de la célèbre théorie triangulaire de Sternberg. Ce psychologue américain a apporté des contributions pertinentes à la compréhension des relations interpersonnelles et affectives, développant une théorie qui constitue toujours une véritable référence.

Pour Sternberg, l’amour est comme une pyramide à trois sommets ; sur chacun d’eux, il y a un élément essentiel pour façonner l’amour :

La passion

Elle fait référence à l’attirance physique, à l’excitation et à l’envie ou au besoin d’être proche de l’autre personne. Elle englobe toute la portée de la sexualité, mais ne s’y limite pas car elle inclut également le désir romantique d’une grande intensité et la tendance à rechercher l’union physique et affective avec l’autre. La passion est très présente au début de la relation et il est courant qu’elle diminue avec le temps.

couple, baisers, dans lit

Intimité

L’intimité est la connexion, la complicité et la confiance qui existent entre les membres du couple. Elle désigne les sentiments d’amitié, d’affection et de proximité mutuelle. L’intimité permet aux membres du couple d’apprendre à se connaître, nourrissant ainsi la confiance qu’ils ont envers l’autre.

Cet élément prédomine dans les stades plus avancés de la relation, lorsque la passion se stabilise et que les gens se redécouvrent dans le changement.

Engagement

Ce dernier aspect renvoie à la décision de poursuivre la relation à long terme. Il s’agit de la volonté de conserver le lien malgré les difficultés, en privilégiant l’histoire partagée et un projet de vie en commun.

L’amour vide : une conséquence de la négligence

Selon les trois éléments proposés par Sternberg, diverses combinaisons peuvent survenir qui donnent lieu à sept types d’amour. Par exemple, l’engouement naît lorsqu’il n’y a que passion ; l’amour sociable quand l’intimité et l’engagement se conjuguent. Dans le cas d’un amour vide, seule la volonté de continuer est présente, mais il n’y a pas de complicité ni de désir sexuel ou amoureux.

Ce type d’amour est typique des relations d’intérêt ou de convenance mais, comme nous l’avons souligné, il est également fréquent qu’il survienne dans des couples ayant une longue histoire. On reste dans le lien pour les enfants, pour les amis communs, pour la maison qui est partagée, mais les membres de la relation sont pratiquement deux inconnus.

Il est vrai que le passage du temps lui-même transforme les relations. Des substances, comme la dopamine, la sérotonine, l’ocytocine ou les endorphines, très présentes au début, diminuent après les premières années, provoquant une diminution de l’intensité des sensations ressenties. Cependant, l’amour n’est pas déterminé par la biologie. Il dépend en effet de la force avec laquelle nous cultivons et prenons soin du lien.

Différentes enquêtes ont montré qu’il existe des couples qui, après 20 ans de relation, ont la même activation cérébrale lorsqu’ils voient leurs partenaires que des couples qui viennent d’entamer une relation. C’est-à-dire qu’ils ressentent la même passion, la même intimité et le même désir de proximité que dans les premières années. Et cela est dû aux habitudes et comportements qu’ils ont maintenus pour prendre soin du lien.

Couple regardant au loin

De l’amour vide à l’amour consommé

Pour Sternberg, l’amour consommé est l’aspiration la plus haute d’une relation affective, puisqu’il inclut les trois composantes de la pyramide. Il est indéniable que l’engagement est essentiel pour qu’un couple perdure car, sans cette décision, il n’y a pas d’amour qui puisse être suffisamment souple et intense pour survivre aux changements imposés par la vie. Cependant, il est possible de travailler pour restaurer la passion et l’intimité perdues.

Pour ce faire, nous devons aborder les domaines qui ont tendance à conduire à l’amour vide :

  • Négligence de l’image physique qui entraîne une diminution de l’attirance du partenaire.
  • Des obligations excessives, des routines et des engagements qui empêchent les membres du couple de passer du temps de qualité ensemble.
  • Peu d’autorévélation, ne pas partager ses soucis, ses peines, ses rêves et ses désirs avec l’autre.
  • Une routine monotone et répétitive qui entraîne une perte d’intérêt pour les deux.
  • Un stress mal géré qui nous amène à être irascible et à initier des dynamiques d’interaction négatives avec le partenaire.
  • Négliger la relation et la tenir pour acquise, abandonner les éléments essentiels tels que les détails, la gentillesse, la gratitude et les démonstrations quotidiennes d’affection.

En fin de compte, il est en notre pouvoir d’améliorer les aspects qui échouent à ce moment dans la relation, de comprendre les causes et de travailler en équipe pour revitaliser le lien. La thérapie de couple peut être très utile dans ces moments-là, en fournissant des outils de communication et des lignes directrices pour réveiller cet amour endormi.

N’oubliez pas que la passion et l’intimité peuvent fluctuer à différents moments du lien. Cela ne signifie pas que vous devez vous contenter d’un amour vide !

Cela pourrait vous intéresser ...
L’amour n’a pas besoin d’être parfait, mais vrai
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
L’amour n’a pas besoin d’être parfait, mais vrai

Le véritable amour est celui qui est connu pour ce qu'il offre et non pour ce qu'il exige. Celui qui fait sourire l'âme et ne se soumet pas.



  • Sternberg, R. J. (1986). A triangular theory of love. Psychological review93(2), 119.
  • Acevedo, B. P., Aron, A., Fisher, H. E., & Brown, L. L. (2012). Neural correlates of long-term intense romantic love. Social cognitive and affective neuroscience7(2), 145-159.