La valeur des potentialités de l’être humain lors de situations extrêmes

· 27 décembre 2017

Existe-t-il quelque chose de plus émouvant que de voir le potentiel de l’être humain en action lors de situations extrêmes ? Il en existe certainement. Nous rencontrons tant de choses émouvantes dans nos vies… Mais il y a quelque chose de profondément émouvant et touchant dans l’acte altruiste de l’être humain lors de situations extrêmes. Situations empreintes de peur, de danger et de la redoutée incertitude.

Karl Jaspers (1883-1969), philosophe et psychiatre allemand, a, en son temps, approfondi et écrit au sujet des situations extrêmes (Grenzsituationen). Il les définissaient comme les situations qui se présentes à l’être humain lors lesquelles se produit un curieux paradoxe. Il s’agit de situations qui ressemblent à des labyrinthes sans issues, mais qui, en même temps, contiennent en elles-mêmes la possibilité d’être surmontées. Il s’agit de situations contradictoires par lesquelles la vie nous surprend. Des moments cruciaux à travers lesquels nous pouvons, malgré l’horreur de l’incertitude, apercevoir plus clairement le sens de notre vie. Tout ce qui donne un sens et une signification à notre existence.

Dans les situations extrêmes logent les potentialités de l’être humain

C’est normalement dans des situations extrêmes que l’être humain doit faire face à lui-même, sans masque et sans défense. La survie prime ici. Trouver une issue à ce labyrinthe que nous avons en face de nous.

Il semble que l’être humain soit également capable de tirer le meilleur parti de lui-même dans ce types de situations. Il est capable de coopérer et de collaborer avec d’autres, avec les personnes qui vivent cette expérience extrême à ses côtés. Les potentialités de l’être humain s’épanouissent généralement grâce à une énorme énergie dans ce type de situations.

Les personnes qui en sauvent d’autres alors même que leur intégrité est réellement en danger. Qui, face à une catastrophe naturelle, s’unissent pour sauvegarder leur bien-être et celui des autres. Des personnes qui vont dans les zones de conflit pour apporter leur aide pour tout ce qui est nécessaire. Des êtres humains qui se mobilisent pour protéger celui qui est le plus sans défense : sans autre intérêt ni autre volonté.

mains jointes

Nous trouvons un sens à la vie lorsque nous sommes en contact avec le meilleur de nous-mêmes

Il existe de nombreux exemples qui montrent qu’il est possible de tirer le meilleur parti de soi-même dans des situations extrêmes. Qu’il est possible de construire sur les ténèbres et les décombres. Être utile aux autres est une nécessité très précieuse qui habite en nous. Etre capable d’aider l’autre dans ce que nous faisons de mieux est une caresse pour l’âme qui réconforte.

Tout apparaît avec plus de clarté dans ce type de situation où règne l’incertitude et où le précipice gagne en hauteur. Les possibles solutions et les alternatives au conflit (interne ou externe) sont vues avec davantage de précision que s’il n’y avait pas d’urgence à agir.

Viktor Frankl a également parlé, de la nécessité de trouver un sens à son existence à travers des situations défavorables. Carl Rogers aussi parla des potentialités de l’être humain. Les deux font entièrement confiance à notre potentiel. Dans notre précieux pouvoir de rendre notre existence plus complète, authentique et en harmonie avec notre environnement.

Viktor Frankl

Après les secousses et l’incertitude, l’épanouïssement de l’être humain

Il est incroyable et encourageant de voir comment les personnes, même endommagées, parviennent à s’épanouir après avoir vécu des situations extrêmes. Comment elles apprennent ce qu’elles souhaitent dans leur vie et ce à quoi elles veulent renoncer. Comment, enfin, elles découvrent leurs capacités les plus authentiques, jusqu’alors inconnues.

C’est comme si, après le grand choc de l’existence, elles découvraient le potentiel le plus pur et idiosyncratique qu’elles gardent en elles. Et après l’avoir découvert, elles décident de vivre à la poursuite de cela. Sans le perdre en chemin. Montrant et partageant avec le reste des humains ce qui est le plus authentique et le plus beau en elles.

Nous pouvons aisément penser à une personne qui renaît. A quelqu’un qui s’est construit lui-même suite à une expérience similaire à celles énoncées antérieurement. Cette personne qui, suite à cette expérience, a peint sa vie avec d’autres couleurs. Et une sorte de sérénité indescriptible surgît en elle. Une sérénité qui alimente et donne du sens à son présent. La chose positive est que cette personne est ou sera en nous également.

fleur bleue