La télépathie existe-t-elle ?

26 septembre 2017 dans Curiosités 526 Partagés
la télépathie entre les individus

On commença à mentionner la télépathie en tant que telle au cours du 20ème siècle. Aucun document ou vestige de l’antiquité ne fait référence à ce phénomène. Une certitude est que depuis que ce thème a vu le jour, il n’a pas cessé de susciter des controverses. Jusqu’à ce jour, la science a toujours refusé d’accepter que la télépathie est un phénomène existant. Parallèlement, de nombreux témoignages continuent d’apparaître sur des expériences télépathiques.

La télépathie se définit comme la transmission de la pensée à distance sans qu’intervienne la technologie pour favoriser cette communication. C’est une sorte de « communication sans fil » entre deux cerveaux humains. Des milliers de personnes disent qu’ils l’ont expérimentée, mais jusque-là, nous n’avons jamais réussi à reproduire ce phénomène en laboratoire.


« Si la télépathie changeait radicalement les codes de communication de l’être humain, la « télé-empathie » révolutionnerait son univers sensitif ».


-José Luis Rodríguez Jiménez-

Les scientifiques ont indiqué que l’existence de la télépathie, selon le point de vue de la physique, n’est pas plausible. Il n’existe aucune section du cerveau qui soit capable d’agir en tant qu’émetteur ou récepteur d’une communication à distance. La puissance électromagnétique du cerveau n’a pas non plus la capacité de transporter l’information et il n’existe aucun moyen connu au travers duquel ce transport pourrait s’effectuer.

Dans le cadre de la physique classique, la télépathie est impossible. En revanche, dans le contexte de la physique quantique, les choses sont différentes. De ce fait, de nombreux-ses physicien-ne-s reconnu-e-s ont fait référence à ce phénomène et ne ferment pas les portes de l’existence possible de la communication télépathique. Le sujet n’est pas clos.

Les expériences sur la télépathie

Face aux milliers de témoignages de personnes affirmant avoir expérimenté la télépathie, certain-e-s scientifiques se sont concentré-e-s sur l’étude de ce phénomène. L’une des expériences les plus connues fut celle réalisée par Karl Zener. A l’aide de cinq cartes à jouer ornées de symboles, il réalisa un suivi statistique rigoureux sur un groupe de participant-e-s. Les résultats obtenus au cours de cette expérience n’ont pas permis d’arriver à des conclusions solides.

expériences sur la télépathie

D’autre part, les chercheurs Montaque Ullman et Stanley Krippner du Maimonides Medical Center de Brooklyn (New-York) ont réalisé une expérience sur la transmission télépathique pendant le sommeil. Les résultats ont montré que dans de nombreux cas, l’image présente dans l’esprit de l’émetteur apparaissait dans le sommeil du récepteur. Cependant, l’étude a été abandonnée.

Une autre recherche célèbre est celle des « expériences Ganzfeld ». Au total, 88 ont été effectuées entre 1974 et 2004. Elles ont donné un indice de succès télépathique de 37%. Les résultats controversés ont motivé la réalisation de nouvelles expériences, donnant cette fois un indice de 34%. En statistiques, ce résultat est significatif, cependant en pratique il a généré de nombreux doutes, c’est pourquoi la recherche fut abandonnée.

Rupert Sheldrake, biochimiste et physiologiste de l’Université de Cambridge, a réalisé une autre expérience télépathique entre 2003 et 2004. Après avoir effectué 571 essais de communication télépathique, avec 63 volontaires, il a établi que le pourcentage de succès était de 41%. Il publia ces résultats dans de nombreuses revues scientifiques.

La télépathie et la physique quantique

L’aspect le plus controversé est que la télépathie contredit les lois de la physique classique et d’autres sciences. Sa possible existence impliquerait la redéfinition de nombreux axiomes aujourd’hui considérés comme valides. Selon le point de vue de la physique et de la neurologie, il est impossible qu’il se produise un processus dans le cerveau sans qu’aucun stimulus sensoriel ou interne n’existe pour le déclencher.

la télépathie

Pour la science conventionnelle, la pensée est un processus biochimique. Par conséquent, elle ne débute pas si aucun stimulus matériel n’est perçu. La télépathie se caractérise précisément par l’absence de ce stimulus matériel. Pour autant, une réalité exclut apparemment l’autre. Cependant, depuis la physique quantique, de nombreuses hypothèses mentionnant l’existence d’autres formes d’interactions ont été soulevées.

Roger Penrose, physicien et mathématicien expert de la Théorie de la Relativité, a postulé l’existence d’une biophysique quantique de l’esprit. Dans sa thèse, il a été accompagné par Stuart Hameroff, un anesthésiste de l’Université d’Arizona. Les hypothèses de Penrose-Hameroff ont ouvert la voie vers la compréhension de la télépathie grâce à un point de vue scientifique. En revanche, plus que des conclusions, elles ont défini un nouveau champ de recherche.

De nombreuses personnes rapportent des expériences de communication télépathique. Le certain orgueil qui existe – et qui a toujours existé –chez celleux qui défendent les postulats scientifiques en vigueur; a empêché de donner un élan à la recherche dans ce sens, au-delà des recherches isolées que nous avons mentionnées.

Dans ce sens, le fait que la télépathie ait souvent été utilisée pour la manipulation et même pour la magie est un autre grand problème qui fait traîner son étude. Toutefois, la science devra désormais déterminer si elle en reste là, ou si au contraire, elle ouvre la porte d’une chambre nouvelle remplie d’interrogations fascinantes.

A découvrir aussi