La syndrome d’Othello : lorsque la jalousie est incontrôlable et pathologique

11 octobre 2017 dans Psychologie 225 Partagés
jalousie

Être jaloux-se est assez normal dans les relations de couple, le problème se présente lorsque la jalousie devient incontrôlable, constante et tend à la pathologie. Dans de telles hypothèses, la jalousie cesse d’être une préoccupation pour devenir un véritable problème qui, dans la plupart des cas, conduit au soi-disant syndrome d’Othello.

Ce syndrome, également connu sous le nom de délire de jalousie mono-symptomatique, porte le nom de la pièce de théâtre « Othello, le Maure de Venise » de William Shakespeare. Dans cette dernière, Othello, le personnage principal tisse un réseau de soupçons sur la supposée infidélité de Desdémona, sa conjointe, l’amenant à assassiner cette dernière pour finir par se suicider lui-même.

Ainsi, les personnes qui tombent dans ces spirales obsessionnelles de suspicion et de méfiance vis-à-vis de leurs conjoints, sans aucune raison valable, souffrent habituellement de ce syndrome. Nous verrons ci-dessous plus en détails quelles sont les caractéristiques, les possibles causes et le traitement du syndrome d’Othello. Approfondissons.

Caractéristiques du syndrome d’Othello

Selon le DSM-V , le syndrome d’Othello est un trouble délirant de type psychotique. Cela signifie que l’axe fondamental de ce désordre est la jalousie pathologique ou extrême, laquelle maintient l’idée que le conjoint est infidèle.

Le comportement de la personne atteinte de ce syndrome est totalement irrationnel. Cela signifie que la personne affectée voit ce qu’elle veut voir, sans tenir compte du fait qu’il existe ou non des preuves ou des détails confirmant ses croyances. Dès lors, sa seule préoccupation dans la relation sera de rechercher des preuves de manière méticuleuse et obsessionnelle qui condamneront le conjoint, de sorte qu’il vérifiera son téléphone portable, son ordinateur et le soumettra en permanence à des interrogatoires sur sa routine. Son délire le fera même croire que le conjoint a modifié ses habitudes depuis qu’il est infidèle.

jalousie

Le syndrome d’Othello est une pathologie qui peut avoir des conséquences dramatiques en raison de la jalousie irrationnelle et incontrôlable qui s’empare de la personne qui en souffre. Dans certains cas, cette dernière finira même par croire qu’elle est victime d’une conspiration, se sentant trahie par son conjoint.

Par ailleurs, la jalousie peut également être influencée par d’autres personnes, comme cela fut le cas d’Othello par Yaco dans l’oeuvre de Shakespeare, ou même par les médias de communication. Tout ce qui pourrait confirmer les croyances sera pris en considération.

Certains éléments pouvant aider à identifier si une personne souffre de ce syndrome sont les suivants :

  • Comportements de vérification récurrente et interrogatoires constants sur les habitudes du conjoint.
  • Apparition du soupçon d’une tierce personne dans le couple et sa confirmation subséquente sans preuve.
  • Incapacité de contrôler la jalousie, du fait de ne pas avoir conscience du problème.
  • Impossibilité de contrôler les impulsions.
  • Recherche d’explications justifiant les soupçons et les mauvaises interprétations des comportements du conjoint.

Causes du syndrome d’Othello

À l’heure actuelle, nous ne trouvons aucune étude démontrant à 100% à quoi ce syndrome est dû, même s’il existe de nombreux facteurs qui peuvent influencer son développement. Certains d’entre eux seraient l’alcoolisme, la schizophrénie ou les addictions.

D’autres études ont associé le syndrome d’Othello à des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson. D’autres montrent une relation entre le syndrome d’Othello et les lésions cérébrales. Cela signifie qu’il se pourrait qu’il existe une raison physiologique dans le cerveau générant son apparition.

Le fait est qu’il ne s’agit pas seulement d’une question de comportements mais qu’existe également une composante émotionnelle associée à l’estime de soi que nous ne pouvons pas méconnaître. Il reste encore toutefois beaucoup d’éléments à étudier afin de déterminer avec précision quelles sont les causes de ce syndrome.

En quoi consiste le traitement de la jalousie pathologique ?

Le traitement de la jalousie pathologique est possible avec une aide professionnelle. Grâce à cela, la personne apprendra à la contrôler, à retrouver la sérénité personnelle et finalement, l’harmonie de sa relation. Pour ce faire il sera important de procéder à une évaluation profondeur de la personne souffrant dudit trouble afin d’établir l’origine de la jalousie, le niveau actuel du malaise ressenti et les conséquences en résultant, ainsi que tout problème supplémentaire pouvant exister.

femme triste

L’approche la plus utilisée et la plus efficace pour le syndrome d’Othello est la thérapie cognitivo-comportementale. D’une part, les techniques comportementales utilisées sont l’exposition et la prévention de la réponse et, d’autre part, la restructuration cognitive comme technique cognitive. Cependant, pour les cas extrêmes, des médicaments antipsychotiques sont également recommandés afin de contrôler les impulsions .

La thérapie familiale et conjugale est également importante, car la jalousie peut parfois être liée à l’histoire de la personne atteinte du syndrome d’Othello.

Comme nous avons pu le voir, le syndrome d’Othello est un trouble qui ne peut pas passer inaperçu dans la mesure où il peut avoir des conséquences assez graves. C’est pourquoi il est conseillé de consulter un-e spécialiste en cas de moindre doute.


A découvrir aussi