La relation entre la lecture en famille et la compréhension écrite de l'enfant

12 août, 2020
La compréhension écrite de l'enfant se développe également à partir du lien qu'il établit avec sa famille. C'est pourquoi il est très important de lui enseigner à savoir quoi lire et à donner un sens à ces histoires.

Le jeune enfant veut apprendre. Toute sa réalité est une découverte constante d’un monde nouveau pour lui. Dans tout ce processus, les livres, les lettres et les mots jouent un rôle primordial. En effet, ils attireront considérablement son attention. Néanmoins, la compréhension écrite prendra encore du temps à se manifester.

Il est très probable que vous ayez déjà vu de jeunes enfants devant un livre en train d’inventer l’histoire parce qu’ils ne savent pas encore lire. Dans ces moments, ils interprètent les dessins et imaginent des univers fabuleux sans limites, au-delà de leur capacité créative.

Néanmoins, lors de la phase de développement précoce, l’enfant apprendra peu à peu à lire. Autrement dit, il interprète ces symboles que sont les lettres et qui, unies entre elles, produisent des mots qui ont un sens pour lui.

Une fois qu’il saura lire, un nouveau processus commencera, que tous les parents ne prennent pas en considération : la compréhension écrite. Quel rôle la famille joue-t-elle à ce stade ? Comme nous le verrons plus loin, la famille représente un rôle fondamental.

Un père travaillant à la compréhension écrite de ses enfants.

La compréhension écrite de l’enfant dans l’environnement familial

Les recherches d’auteurs tels que Stevenson et Rasinski démontrent que l’inclusion des parents dans l’amélioration de la fluidité de la lecture des enfants aux premiers stades de l’apprentissage de la lecture est justifiée et doit être soutenue.

Stevenson et Rasinski ont étudié les effets de l’implication des parents dans un projet de développement de fluidité de lectureIls y avaient impliqué des proches d’élèves de CP.

Au cours des recherches, on a étudié les progrès d’enfants qui avaient différents niveaux en lecture. Ils ont été divisés de manière aléatoire en groupes expérimentaux et groupes test.

Les parents avec les enfants dans le groupe test ont réalisé des exercices de soutien. Ils ont reçu des missions et des instructions de la part des établissements scolaires pour faire, entre autres, des lectures occasionnelles mais non systématiques avec les enfants.

Quant à eux, les enfants du groupe expérimental ont reçu de leurs parents un entraînement pour développer leur fluidité de lecture. Ils ont utilisé pour cela des matériaux expressément recommandés par les tuteurs et y ont consacré 15 minutes par jour.

L’importance de la famille

Selon cette étude, les élèves qui ont reçu de l’aide spécifique de leurs parents pendant la durée de l’expérience ont démontré des résultats positifs deux fois supérieurs à ceux des résultats qui n’ont pas reçu ladite aide.

Les enfants qui ont été aidés par leurs parents ont démontré une meilleure capacité à reconnaître les mots, tâche qu’ils réalisaient également plus vite. Ils ont également montré une plus grande et meilleure compréhension et fluidité de lire.

En outre, il convient de souligner que les enfants qui ont participé à l’étude ont démontré un grand enthousiasme pour celle-ci. Cela supposait donc un apport significatif. De fait, ils disaient avoir appris à mieux lire ainsi qu’à mieux comprendre les mots les plus difficiles, mais aussi avoir appris un peu plus au fil de chaque lecture.

Travailler la compréhension écrite au travers de la lecture.

Comment la famille peut-elle aider ?

L’importance de la participation de la famille dans l’amélioration de la compréhension écrite des enfants est donc prouvée. Certes, mais que doit-elle mettre en place pour cela ? Voyons quelques actions possibles :

  • Ce sera le tuteur qui inventera des formules de communication avec la famille au travers de notes d’informations, un contact personnel et des réunions périodiques qui servent à améliorer le travail de lecture à la maison
  • En règle générale, les parents n’ont pas souvent de temps libreC’est pour cela qu’il est nécessaire que le travail sur la fluidité de la lecture se limite à 10 ou 15 minutes par jour, mais de manière constante
  • Les parents recevront un entraînement et verront des démonstrations. En effet, ce ne sont pas des enseignants formés. Ils pourront ainsi instaurer le programme de développement de la compréhension écrite de leurs enfants
  • Les parents recevront des matériels spécifiques pour travailler la fluidité de la lecture. Ce sera le cas de poèmes, livres de chansons, devinettes, etc. avec le matériel approprié. L’amélioration et la difficulté seront progressives et constantes
  • Il est intéressant de réaliser des tâches de lecture partagée qui soient simples, agréables et courtes, pour qu’elles suscitent l’intérêt de l’enfant
  • Le professeur devrait élaborer des feuilles de route pour que les parents et les éducateurs puissent connaître l’évolution des travaux réalisés

Nous savons d’ores et déjà que la relation entre famille et compréhension écrite de l’enfant est très importante. Désormais, il nous appartient, à nous, parents, de travailler dans le bon sens afin d’optimiser leur développement.

 

Rasinski, T., Stevenson, B. (2005). The Effects of Fast Start Reading: A Fluency-BasedHome Involvement Reading Program, On the Reading Achievement of Beginning Readers. Kent State University.