La perfection qui se niche dans l’imperfection

· 27 août 2016

Curieusement, l’une des meilleures phrases sur l’imperfection n’est pas sortie de la bouche d’un philosophe affamé ou d’un célèbre psychologue.

C’est un acteur italien, Vittorio Gassman, qui a affirmé la chose suivante : “Nos imperfections nous aident à avoir peur. Essayer de les résoudre nous permet d’avoir de la valeur”.

Peut-être que cela vous semble ironique et étonnant car on aurait tendance à penser que les phrases les plus parfaites sur l’imperfection proviendraient d’un philosophe de renommée mondiale et historique.

Pourtant, l’être humain est imparfait, d’où le fait que n’importe qui, aussi insignifiant se sente-t-il, est capable de réaliser de grands exploits.

Il est sensé de penser que tout individu commettra des erreurs tout au long de son cycle de vie. Cela signifie-t-il que l’on ne peut pas être heureux ?

Devons-nous expier éternellement notre esprit pour chaque erreur commise ? La réponse est non car dans notre propre imperfection, se niche la perfection. Nous pouvons tous être parfaitement imparfaits.

La thérapie de l’imperfection

Adam Smith a dit un jour : « Si vous abordez une situation comme une question de vie ou de mort, vous allez mourir de nombreuses fois”. Cette sage phrase est parfaite pour aborder une théorie psychologique qui a développé une méthodologie clinique propre, la thérapie de l’imperfection.

Grâce à ses grands défenseurs, comme son propre créateur le docteur Ricardo Peter, professeur de l’UDLAP, chercheur et psychothérapeute, cette thérapie essaie de concevoir un traitement efficace pour les troubles du perfectionnisme, aujourd’hui extrêmement présents dans notre société.

Balance-de-pierres

Dans ce cas, la thérapie de l’imperfection part d’une base particulière, car son propre nom pourrait s’avérer erroné puisqu’on parle de « rencontres » au lieu de la classique session thérapeutique.

Le fait de parler de « rencontres » fait que le patient se retrouve sur le même plan que le thérapeute, dénaturant ainsi toute position d’avantage ou de désavantage des deux acteurs. La mission du thérapeute est d’explorer l’auto-compréhension de la personne.

L’imperfection de l’être humain

L’idée de consacrer un article à la théorie de l’imperfection est due à une imperfection : puisque l’on sait que nous sommes imparfaits, nous ne nous fatiguons jamais de nous confronter à notre propre nature. De fait, l’inconfort de certaines personnes est si grand qu’elles transforment ce deuil en une obsession.

Pourtant, la perfection à l’extrême n’a aucune influence positive sur la psyché humaine, car nous ne sommes pas capables de définir exactement de quoi il s’agit. Un cercle, une sphère, un travail parfaitement effectué ?

Femme-fleurs-sur-le-visage

En parallèle à l’idée de perfection, est né un débat auquel participent des spécialistes de toutes les époques et domaines de la science. Aujourd’hui, la polémique est toujours en cours car il n’y a pas d’accord sur ce concept. Malgré les divergences, il existe un courant qui jouit d’une bonne renommée et qui affirme que la perfection n’existe pas. Voici certains de ses arguments :

  • Platon a cherché toute sa vie l’idée parfaite et définitive, la seule qui puisse mener à la perfection. Pensez-vous qu’il a réussi ?
  • D’autres courants philosophiques évolutifs affirment que derrière la perfection, il n’y a rien de plus. Si le monde est en mouvement constant et en évolution perpétuelle, et que nous faisons partie de ce monde, il est évident qu’une telle perfection ne peut pas exister.
  • Il existe aussi un courant de pensée qui dit que la perfection n’existe pas, mais que le perfectionnisme, si. L’idée de faire quelque chose qui soit toujours meilleure ne signifie pas que l’on arrivera un jour à la faire parfaitement, mais cela invite à l’amélioration.

La perfection de l’imperfection

Existe-t-il une conclusion logique ? Ce qui est évident, c’est qu’il est probable que oui. Mais il n’y a pas une seule réponse correcte, mais autant que de processus de pensées et d’êtres humains qui peuplent cette planète.

Rosee-sur-une-rose

Ce qui, pour quelqu’un, peut sembler parfait, sera totalement faux pour quelqu’un d’autre. La perfection semble être une idée, une image, une utopie qui devrait se transformer en un moteur pour faire des personnes des êtres meilleurs, et non pas un liquide dans lequel nous coulerions lentement sans autre possibilité que de terminer noyés dans nos propres aspirations.

Quoi qu’il en soit, n’importe quel être humain peut être parfaitement imparfait. En nous, se trouve la volonté de s’améliorer, le besoin d’être plus heureux ou l’image utopique de notre monde parfait. Il ne dépend que de nous de construire quelque chose de meilleur, et non pas de parfait.