La fuite des idées : un trouble de la pensée

23 janvier, 2021
La fuite des pensées est un trouble qui peut gravement affecter la qualité de vie d'une personne, car il implique une rupture de communication avec l'environnement. Cette anomalie doit être évaluée et traitée par un professionnel de santé mentale.

La fuite des idées est un trouble de la pensée qui se caractérise par le fait que l’enchaînement des idées ne suit aucune logique. Cette anomalie s’accompagne d’une altération de la parole qui reflète ce rythme frénétique des idées.

La fuite des idées est un symptôme typique des états maniaques qui se caractérisent par un niveau élevé d’excitation et d’énergie. De tels états sont une composante courante du trouble bipolaire et d’autres problèmes de santé. Ils peuvent aussi apparaître de manière isolée.

La caractéristique la plus visible de la fuite des idées est une augmentation de la vitesse de la pensée. Mais ce trouble correspond en réalité à une accélération généralisée de l’activité psychique qui, dans presque tous les cas, s’accompagne de verbiage.

« Il y a une sorte d’euphorie dans le chagrin, un degré de folie. »

-Nigella Watson-

Une illustration qui représente la fuite des idées.

Qu’est-ce que la fuite des idées ?

Comme commenté précédemment, il s’agit d’un trouble de la pensée qui se caractérise par un flux continu et ininterrompu de pensées. En d’autres termes, la personne touchée par cette anomalie a une sorte de brainstorming constant. Une idée mène à une autre et ainsi de suite.

Ce qui est anormal est que cette succession d’idées n’a pas de fil conducteur et donc pas de structure. La personne passe d’une idée à une autre de manière arbitraire. Elle mentionne une idée et passe ensuite à une autre qui n’a rien à voir avec la précédente. Ainsi, le discours d’une personne souffrant de ce trouble est totalement incohérent pour l’auditeur.

On sait que la personne passe d’une idée à l’autre en raison d’un stimulus externe. Ainsi, si elle parle d’un livre et écoute la porte grincer, elle est susceptible de concentrer son discours sur ce fait. En somme, la diction n’est pas dominée par un fil conducteur cohérent, mais est sujette à des variations dans l’environnement.

Causes et caractéristiques

La science n’a pas établi de cause spécifique à l’origine de ce trouble. Il est généralement associé à un autre trouble, notamment le trouble bipolaire. Il est en effet rare qu’un tel épisode se produise sans la présence d’une pathologie sous-jacente, même si cela peut se produire.

Ce problème entretient un lien avec l’euphorie. L’activité psychique est si intense que cela finit par accélérer la pensée qui se traduit par une accélération du langage.

Le désordre prévaut et les messages manquent de cohérence lorsque nous les prenons dans leur intégralité, car les associations sont souvent folles. Il n’y a toutefois pas d’idées délirantes dans ce trouble.

Les manifestations associées

Il arrive parfois que certaines idées aient un lien. Cependant, il n’y a pas de cohérence interne lorsque nous analysons le message dans son ensemble. La difficulté structurelle pour parvenir à une conclusion ou clôturer le discours persiste.

Une personne souffrant de fuite des idées a du mal à se concentrer. Son attention se disperse complètement. Elle ne parvient pas à se concentrer sur une question, mais erre en fonction du stimulus qu’elle perçoit à un moment donné. Il s’agit de la raison pour laquelle son discours est si incohérent.

L’émotion qui prévaut est l’excitation. La rapidité avec laquelle elle parle et la vivacité de leur réflexion le montrent. Cela signifie que son état est visible à l’œil nu et peut être vu par n’importe qui. Ce type de trouble a donc généralement des conséquences importantes.

Une personne qui a les idées qui fusent.

La fuite des idées : un trouble grave

La fuite des idées est classée comme un trouble grave, car la personne affectée perd complètement sa fonctionnalité sociale. Il est impossible de communiquer avec elle. Elle ne peut donc pas participer à la vie collective, de sorte qu’apparaît une rupture impossible à combler.

Il est donc important qu’un professionnel expérimenté établisse un diagnostic. Ce trouble est très proche de certaines anomalies de nature cognitive ou affectant l’intelligence, ainsi que des états pré-morbides de certaines formes de schizophrénie.

Il n’existe pas de traitement spécifique pour ce type de trouble. Le psychiatre doit évaluer chaque cas et établir s’il est lié à une autre pathologie. Selon les conditions spécifiques, il établira un plan avec les étapes à suivre.

Sauvagnat, F., & Sauvagnat, R. (1998). Fenómenos elementales y estabilizaciones en las psicosis maníaco-depresivas. Revista de la Asociación Española de Neuropsiquiatría., 18(67), 459-470.