La force de vos émotions fait avancer votre vie

25 novembre 2019
Vos décisions, vos relations voire vos pensées... Une grande partie de ce que vous faites au quotidien est régie par les émotions. Celles-ci font avancer votre vie. C'est pourquoi nous sommes obligés de comprendre leur message pour qu'elles jouent en notre faveur.

La force de vos émotions précède souvent la propre pensée. Nous ne pouvons pas oublier que nous sommes en fin de compte des entités émotionnelles qui ont appris à penser il y a peu plus de 100 00 ans. Les émotions, quant à elles, ont toujours été cette racine primaire dans notre cerveau, un ensemble de procédés essentiels qui ont garanti notre survie.

Se faire à cette idée n’est pas toujours facile. En effet, la plupart d’entre nous aimons penser que nous avons le contrôle sur tout ce que nous faisons et décidons. Néanmoins, nous oublions que notre comportement est en grande partie régi par un puissant univers émotionnel, mais caché, dont nous ne sommes pas toujours conscients.

Réfléchissons-y un instant. Quand nous nous levons le matin, nous le faisons dans un état émotionnel déterminé. Parfois nous sommes plus motivés, parfois notre volonté est plus tempérée. La façon dont nous nous sentons imprègne complètement notre journée.

La première impulsion qui régit chacun de nos pas, soit-il grand ou petit, est filtrée par l’émotion. Certes, dans de nombreux cas, nous essayons ensuite de réfléchir à chaque décision prise. Néanmoins, au début, ce sont elles qui nous donnent le premier coup de pouce et qui laissent leur empreinte. Ainsi, nous ne pouvons pas non plus nier que nombre de nos achats sont dirigés par nos émotions, tout comme nos relations sociales et affectives.

Son importance, son imprégnation et sa grande complexité conforment chaque chose que nous faisons et la manière dont nous réagissons avec l’environnement. C’est un fait irréfutable.

« Je ne veux pas être à la merci de mes émotions. Je veux en user, les rendre agréable et les dominer. »

-Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray-

La force de vos émotions et votre esprit

La force de vos émotions régit chaque chose que vous faites

S’il y a bien une chose qu’on lit souvent dans tout livre d’auto-aide ou gestion émotionnellec’est la suivante : « Vous devez apprendre à contrôler vos émotions ». Dans ces manuels -tout comme dans le langage populaire, on lit souvent « gérer » ou « dominer ». Beaucoup de personnes pourraient penser en lisant ces mots qu’une émotion est presque comme une voiture ou un compte courant qu’il faut savoir administrer.

Or, personne ne pourra rien contrôler ni gérer quoi que ce soit s’il ne comprend pas qu’il a entre les mains, ou autrement dit, dans les profondeurs neurales de son cerveau. Ainsi, le neurologue Antonio Damasio nous rapproche de cet univers. Dans des livres tels que Spinoza avait raison ou L’Ordre étrange des choses, il nous offre des informations très intéressantes.

Intéressons-nous y dans la suite de l’article.

Vos émotions veulent que vous surviviez et que vous alliez bien

Une émotion est en soi une réponse chimique et neuronale. C’est notre cerveau qui génère cette réaction lorsqu’il traite un stimulus qui requiert n’importe quel type de comportement de notre part. Par exemple, je vois un serpent, je sais que ça peut être un danger. Il est ainsi normal que je m’éloigne sans « même y penser ». En outre, cette réponse chimique interne entraîne un grand nombre de changements dans notre corps avec un seul but : nous aider à exécuter une réponse comportementale.

La force de vos émotions a pour but de vous aider à réagir face à tout évènement qui se déroule dans votre environnement. Ainsi, vous pouvez survire et atteindre l’homéostasie, c’est-à-dire l’équilibre et le bien-être. Or, il existe en règle générale un problème basique et essentiel qui se pose pour une grande partie d’entre nous : nous ne savons pas ce que veulent nous dire nos émotions.

Peur, tristesse, colère, frustration… Nombre de ces états émotionnels que nous étiquetons comme « négatifs » ont également un rôle. Ils nous alertent que quelque chose ne va pas bien et que nous devons réagir. Néanmoins, il est courant de les laisser là, au plus profond de notre être, altérant ainsi l’homéostasie et entraînant un mal-être.

Un homme sur la plage

Émotion, sentiment et pensée

L’émotion précède toujours le sentiment, mais aussi très souvent la pensée même. Ainsi, des livres tels que Spinoza avait raison de Damasio ou Cómo funciona el cerebro (en français, « Comment fonctionne le cerveau ») de Francisco Mora nous révèlent l’importance de comprendre la différence entre émotions et sentiments. Les émotions proviendraient du corps alors que les sentiments viendraient de l’esprit.

Nous expérimentons tout d’abord l’émotion. Face à ce qu’il nous arrive, face à chaque situation, nous ressentons d’abord une émotion. Certes, l’expérience mentale que nous vivons face à tous ces changements qui surviennent dans notre organisme donne vie aux sentiments. Et les sentiments, à leur tour, sont ceux qui stimulent l’esprit. Ils nous motivent ou, au contraire, nous bloquent.

C’est précisément lors de la dernière étape de notre évolution que nous avons appris à mieux comprendre et à mieux contrôler nos émotions. Avec le développement des lobes frontal et préfrontal, nous avons pu prendre conscience des sentiments et des émotions. Cela a entraîné des comportements plus fins, plus créatifs, rationnels et puissants.

Nous ne pouvons pas oublier que l’émotion et la pensée vont toujours de pair. Ensemble, ils nous stimulent davantage. Une émotion contrôlée et qui joue en notre faveur grâce à la pensée donne souvent lieu aux comportements les plus innovants et positifs.

La force de vos émotions : vos émotions doivent être vos alliées, non vos ennemis

La force de vos émotions est inégalable. Souvent, ce sont elles qui régissent en grande partie votre comportement. En outre, nos sentiments nous imprègnent de cette illusion qui semble les revitaliser lorsqu’elle s’accroche à chaque pensée qui traversent notre esprit. C’est pourquoi il est important non seulement de savoir ce qu’est une émotion mais aussi de savoir la gérer, la canaliser et la faire jouer en notre faveur.

Y parvenir n’est pas une tâche aisée. Cela demande du temps mais aussi cette conscience de nous-mêmes nous permettant d’être connectés à ce qu’il se passe dans notre intérieur, en y répondant consciemment. Tel que l’indique à juste titre Daniel Goleman, nous avons deux esprits, un qui pense et qui ressent. Le bonheur, le bien-être authentique réside dans le fait que ceux-ci aillent dans la même direction. Réfléchissons-y.

 

 

  • Damasio, Antonio (2005) En busca de Spinoza. Madrid: Crítica
  • Mora, Francisco (2005) Cómo funciona el cerebro. Madrid: Alianza Editorial