La démystification de l’amour romantique

· 25 août 2016

L’amour romantique : un engagement qui ne connaît pas de limites, qui va par-delà la mort, une passion inextinguible, une complicité parfaite,des papillons dans le ventre…

Des bougies, une lumière tamisée, de la musique, la langoureuse mélodie de l’amour, un couple amoureux qui s’enlace, qui se contemple, l’échange de vœux de dévotion passionnés et intenses. Est-ce une utopie ? Est-ce réellement possible ?

Nous nous imaginons ainsi l’image de l’amour idéal ou, pour mieux dire, du couple parfait.

Cependant, une romance sans limites est impossible et l’attendre infiniment ne peut que nous conduire vers une désillusion certaine.

Jusqu’à ce que la mort nous sépare ? Nous devrions réapprendre à nous aimer et à laisser de côté cette image de contes de fée qui nous a été conférée par l’éducation romantique que nous avons reçue, qui biaise notre vision des choses depuis notre enfance.
femme-qui-sort-d-un-nid-de-papillons-1024x683<

Dites adieu à l’idéalisation du lien amoureux

Croire en la permanence de l’amour romantique n’est pas une bonne chose. Cette conception est sous-tendue par des concepts qu’il nous faut remettre en question, dont voici les principaux :

  • L’amour dès le premier regard : l’amour n’est pas un sentiment soudain, c’est une chose que nous devons apprendre à développer avec le temps. Il est possible de ressentir de l’attirance ou du désir envers une personne dès la première rencontre, mais l’amour ne se développe qu’au fil de la relation. Les qualités qui nous attirent doivent peu à peu se dévoiler chez l’autre, créant en nous de la satisfaction et un certain enrichissement.
  • Être fou amoureux : c’est une autre phrase que nous entendons, voire que nous prononçons, très régulièrement. Cependant, la première étape de l’amour, cette aliénation transitoire, ne peut pas durer éternellement. La raison fondamentale est qu’elle ne s’adapte pas à notre vie, de manière physiologique (on ne peut pas connaître une altération constante par amour) comme au niveau socio-personnel (nous finirions par prendre trop peu soin de nous car notre esprit ne serait occupé que par l’amour).
  • L’amour véritable doit être comme dans les contes : Cendrillon est un conte formidable, beau et métaphorique, mais il contient un schéma relationnel malsain. Dans la vie réelle, le prince charmant et la belle princesse finiraient certainement par se rendre compte que leurs aspirations sont si différentes qu’ils ne pourraient vivre ensemble éternellement.
  • Les hommes parfaits sont bricoleurs et les femmes parfaites sont de bonnes ménagères : fort heureusement, nous commençons à être conscients et à lutter contre ces stéréotypes de genre qui font tant de mal à notre société. Nous tendons vers davantage d’égalité entre les sexes, une égalité qui constitue l’un des piliers fondamentaux d’une relation de couple vertueuse.
le-temps-qui-passe

Défendons les vraies relations

Le concept même du couple est déterminé par chacun de ses membres, qui le voit par le prisme de ses idéaux, de ses qualités, de sa capacité de réflexion et de sa manière de vivre ses sentiments et ses émotions.

Un couple idéal et réel est celui qui est construit par ses deux membres sur la base de leurs propres envies.

Nous rencontrons souvent des gens qui nous disent que si nous ne faisons pas de photos d’amoureux, que si nous n’envoyons pas de messages romantiques sur Facebook, ou que si nous n’orientons pas notre vie uniquement vers un intérêt commun et que nous ne dépendons pas de la personne, nous ne sommes pas dans une relation normale et saine.

Mais il est possible d’être parfaitement compatibles sans avoir besoin de le publier sur les réseaux sociaux, sans avoir envie de s’embrasser constamment ou d’allumer des bougies lors des moments d’intimité.

 coeur-dos

Il peut nous paraître étrange qu’une personne ne souhaite pas rentrer dans ces canons définis par la société et qu’elle n’ait pas envie de dire « sans toi, je ne suis rien« .

Mais nous devons nous rendre compte que ce schéma porte atteinte à notre autonomie et à nos relations sociales.

Un couple doit être tel qu’il décide d’être, dans toute sa différence et son unicité, car c’est ce qui rend les relations authentiques et sincères.

Bien évidemment, cette remarque n’est valable que dans le cas où ce partage s’effectue dans le respect de l’autre et dans une volonté commune d’épanouissement.

Chaque personne dispose de ses propres particularités et deux personnes ensemble forgent l’amour qu’elles désirent. L’amour véritable n’est pas l’amour romantique, mais simplement celui qui s’érige en toute liberté et avec la plus grande tendresse.

Il doit nous donner le sentiment d’avoir des ailes pour voler, tout en nous offrant un ancrage solide sur la terre ferme.