La communication des bébés avec les adultes

· 26 novembre 2018
La communication des bébés est-elle un mythe ou une vérité ?

La croyance la plus répandue est que les bébés ne peuvent pas communiquer avant leur premier anniversaire. Selon cette idée, la communication des bébés avec les adultes serait inexistante au cours de leurs premiers 12 mois. Cependant, de nouvelles études ont démontré qu’il est possible que cette communication existe. Les résultats suggèrent en effet que les bébés naissent avec une capacité innée pour communiquer. Cette capacité porte le nom d’intersubjectivité.

La communication des bébés avec les adultes, bien évidemment, n’est pas un dialogue. Il s’agit plutôt de proto-conversations. On peut considérer les réactions des bébés et des parents comme des conversations. Quand elles ne représentent pas des réflexes instinctifs. La participation du bébé doit être active. Celui-ci reconnaît les expériences et y réagit. Pour le dire autrement, les bébés seraient conscients de partager des expériences.

mère et son bébé

La (non) communication des bébés

Une partie de la communauté scientifique qui étudie la communication des bébés ne considère pas qu’il existe une intersubjectivité avant que le bébé ait entre 9 mois et un an. Par ailleurs, certains affirment que les bébés ont une capacité innée pour les interactions intersubjectives. Le problème est de savoir si les interactions entre les bébés et leurs parents servent à communiquer et à connecter des expériences subjectives.

Pour ceux qui nient toute intersubjectivité des bébés, la communication ne peut pas exister avant que ces derniers ne parviennent à comprendre que les autres personnes peuvent vivre des expériences. Ceci se produit à 9 mois. Un peu plus tard, à 14 mois, les bébés commencent à se servir du pointage proto-déclaratif. Ils montrent un objet et, en suivant l’adulte du regard, ils voient que celui-ci fait attention à l’objet signalé. Ce moyen permet de comprendre que les bébés sont déjà capables, à cet âge, d’inférer une intentionnalité chez d’autres personnes. Mais comment le vérifier avant que les gestes proto-déclaratifs ne surgissent ?

 

Les bébés communiquent

Comme nous l’avons vu, d’autres auteurs considèrent qu’il existe une intersubjectivité. Cette capacité innée permettrait aux bébés de communiquer leurs expériences subjectives dès leurs premières semaines de vie.

Pour parvenir à cette affirmation, ces auteurs soulignent que les bébés n’ont pas besoin d’élaborations cognitives ou symboliques pour communiquer. Ils se serviraient des émotions et de l’intention de communiquer. De cette façon, ils seraient capables d’échanger des expériences avec leurs parents.

Même si l’intersubjectivité, d’un point de vue théorique, peut sembler logique, la science exige qu’on la prouve de façon expérimentale. Il s’agit de démontrer que l’on peut considérer les échanges d’expression, les émotions, les gestes, les vocalisations ou les balbutiements comme une communication. Ainsi, une étude a analysé, photographie après photographie, les variations des expressions d’enfants de deux à six mois et de leurs parents.

communication des bébés avec les parents

Le résultat

On a découvert que les expressions faciales coïncident et qu’il existe une syntonie au niveau de l’intensité émotionnelle des bébés et des parents. Par ailleurs, les bébés ne font pas que répondre aux actions de la mère : ils provoquent aussi ses réponses. 

D’autres études ont pu vérifier que quand un adulte interagit avec un bébé et s’arrête soudainement, ce dernier attend une réaction. Lorsqu’elle n’apparaît pas, les bébés commencent à s’irriter et à réclamer une réponse.

Ces résultats que nous avons commentés nous signalent que les proto-conversations pourraient être considérées comme une forme de communication. Il s’agirait des premiers dialogues dans lesquels les bébés s’impliqueraient.

Selon tous ces résultats, les bébés perçoivent l’attention d’un adulte lorsque celui-ci les regarde. Ils ressentent en plus la motivation émotionnelle qui transparaît à travers ses gestes. Oui, ils sentent son intention de communiquer et répondent, à leur manière, à cette intention. La communication des bébés est donc quelque chose d’inné.