Le Joker et Harley Quinn, une relation toxique

28 décembre 2017 dans Films 72 Partagés
Le Joker et Harley Quinn

La relation entre le Joker et Harley Quinn est l’une des plus célèbres dans le monde de l’animation et de la bande-dessinée, les deux étant des antagonistes du personnage de Batman. Ils sont si charismatiques qu’ils ont généré une grande admiration de la part du public. Il est certain qu’ils sont essentiels dans l’univers de Batman, qu’ils jouissent d’une grande réputation et apportent de l’humour et de la tension à la ville fictive de Gotham. Oui, Batman ne serait pas le même sans le Joker… Et le Joker n’aurait pas le même charme si Harley Quinn n’était pas là. Mais quel type de relation ont ces deux personnages ?

Si nous analysons un peu cette relation, si nous approfondissons un peu ces personnages, nous nous rendrons compte rapidement que quelque chose ne colle pas, que ce n’est pas une relation saine et qu’Harley Quinn vit probablement une situation de manipulation dont elle n’est pas capable de s’échapper.

harley quinn contente

Les personnages: le Joker et Harley Quinn

L’origine du Joker est un peu floue. Les versions de son passé changent à sa convenance et son personnage est enveloppé d’un halo de mystère. Son aspect si caractéristique (cheveux verts, peau blanche et lèvres rouges) est due à une chute dans un dépôt de résidus chimiques qui ont modifié pour toujours son apparence. Le Joker, comme son nom l’indique, est un farceur: il a un aspect un peu circassien et ses plans macabres sont accompagnés de touches d’humour, de jeux de carte et d’éléments que nous associons aux clowns.

Ce n’est pas le seul ennemi de Batman mais c’est en revanche le plus charismatique. Il s’agit d’un personnage ingénieux, manipulateur, menteur, égoïste et égocentrique, avec un profil de psychopathe, qui se délecte de la souffrance des autres. Le Joker n’aime personne à part lui-même. Il recherche la diversion et le rire, comme un enfant, et peu importe les torts qu’il cause.

Il existe une infinité de versions du Joker et de multiples différences entre elles: il y a celle de la bande-dessinée, de la série animée, des films et des différents acteurs qui se sont chargés de l’interpréter… Cependant, son image et sa personnalité le rendent facilement reconnaissables par le public en général.

Harley Quinn est son amoureuse éternelle. Nous en apprenons un peu plus sur elle dans Mad Love. Son véritable nom est Harleen Quinzel; ce fut une grande gymnaste et, grâce à cela, elle eut une bourse pour aller à l’université; elle étudia la psychiatrie et obtint de très bonnes qualifications, même si ce ne fut pas de manière très honorable. Elle finit par travailler à Arkham Asylum, lieu où est interné le Joker.

Quand elle fait connaissance avec le Joker à Arkham, elle est fasciné dès le début par sa personnalité. Nous voyons dans Mad Love qu’il est très sincère avec elle et qu’il lui raconte des expériences traumatiques de son passé, des expériences qui, finalement, se révéleront fausses et qu’Harley n’est pas la seule à connaître. Mais celle-ci commence à tomber amoureuse et, aveuglée par cet amour, devient incapable de voir le psychopathe qu’est le Joker: elle ne voit qu’une personne qui a souffert et Batman, pour elle, est son grand ennemi.

C’est pour cela qu’elle vole un déguisement d’Arlequin, en honneur au surnom que lui a donné son bien-aimé Joker, et le fait s’échapper d’Arkham. À partir de ce moment, sa carrière criminelle commencera et construira peu à peu son personnage, une femme fascinée par les blagues et ayant une apparence de personnage de cirque, qui a deux hyènes pour animaux de compagnie.

Le Joker voit en Harley une opportunité pour s’échapper d’Arkham, une personne en qui il peut avoir confiance car la dévotion de cette dernière pour lui est infinie. Elle est éperdument amoureuse et il profitera de cette situation.

harley quinn batman

La relation toxique entre le Joker et Harley Quinn

Le Joker en arrive même à la maltraiter physiquement et psychologiquement. Il essaye aussi de la tuer. Mais Harley n’est pas consciente de cette manipulation, elle est soumise et dévouée et se contente de petites démonstrations d’affection. Même s’il y a quelques épisodes où nous la voyons un peu se rebeller et vivre un peu plus dans la réalité; par exemple, quand elle s’allie à Poison Ivy et essaye d’aller de l’avant avec sa nouvelle amie.

Dans le fond, nous nous rendons compte que la majorité de ses actes sont faits pour essayer d’impressionner le Joker. Pour Harley, l’opinion de ce dernier est fondamentale et va déterminer ses actes ainsi que ses décisions. Comme nous le voyons, la relation entre le Joker et Harley Quinn est un clair exemple de toxicité.

Harley Quinn est toujours à sa disposition et rêve d’en finir avec Batman car elle pense qu’en faisant cela, elle pourra profiter pleinement de leur relation. En d’autres termes, elle cherche des coupables pour justifier l’attitude du Joker et a toujours des arguments pour le défendre. Elle se méprend en croyant que leur amour est réciproque et, qu’un jour, ils vivront heureux pour l’éternité.

Tout cela pousse Harley à améliorer un plan du Joker pour réussir à tuer Batman. En faisant cela, elle prouve son intelligence et réussit presque à en finir avec lui. L’ironie de l’histoire étant que le propre Joker, par orgueil et par refus d’accepter qu’Harley a été plus maligne que lui, la pousse d’un édifice et sauve Batman.

Il est vrai que, parfois, nous observons quelques sentiments du Joker pour Harley. Cependant, dans la majorité des cas, il s’agit de manipulation ou de folie du personnage. Il est possible que le Joker ressente quelque chose pour elle mais son orgueil et son amour pour lui-même sont beaucoup plus forts.

Harley a idéalisé le Joker, la relation et tout ce qui l’entoure. Elle a complètement perdu sa lucidité à cause de son amour maladif, que le Joker nourrit avec de toutes petites démonstrations de tendresse pour s’assurer de sa loyauté. Or, s’il y a bien une chose de sûre, c’est que tout cela a créé une énorme insécurité chez Harley. Nous le voyons quand son grand ennemi Batman réussit à la manipuler plus d’une fois, générant en elle une grande peur et insécurité, alors qu’il lui dit la vérité à propos du Joker.

joker et harley quinn

Suicide Squad, une version actualisée

Après la sortie du film Suicide Squad en 2016, les personnages du Joker et d’Harley Quinn sont devenus très populaires. Le Joker est interprété par Jared Leto, acteur et chanteur très connu du plus jeune public. Harley est, quant à elle, interprétée par Margot Robbie.

Nous avons bien sûr vu d’autres Joker au cinéma, comme Jack Nicholson pour le film de Tim Burton. Le Joker le plus acclamé par le public et la critique a été celui interprété par le défunt Heath Ledger. Cependant, il ne fait aucun doute que cette nouvelle version actualisée, avec une esthétique plus en accord avec notre époque, a créé une nouvelle image du personnage qui s’est répandue parmi le public le plus jeune. Même si l’impact d’Harley Quinn a été encore plus grand, c’était la première fois que ce personnage était adapté au grand écran. Sa rénovation esthétique a provoqué un grand impact.

étreinte joker et harley

Dans Suicide Squad, la relation n’est pas suffisamment approfondie et nous voyons un Joker faisant beaucoup plus souvent preuve de compassion avec Harley, même s’il est aussi très cruel. Le personnage du Joker passe aussi au second plan. La Harley de Suicide Squad reflète mieux l’essence du personnage, sa folie, son amour pour le Joker et même son désir de vivre une vie normale et de fonder une famille avec lui.

Le problème surgit quand nous essayons de voir ce qu’ils ne sont pas. Le Joker est toujours un psychopathe et Harley une femme soumise. Ce sont malgré tout des personnages très charismatiques, attirants, amusants, intelligents et, cela ne fait pas l’ombre d’un doute, l’univers de Batman ne serait pas le même sans eux.

Ce sont des personnages qui marquent un style, ils sont le parfait prototype du “méchant”, mais la relation entre le Joker et Harley Quinn est le clair exemple de ce que nous NE voulons pas, une relation toxique.

Leur folie est même contagieuse, voire dangereuse, et nous ne devons pas les voir autrement que ce qu’ils sont: des personnages de bande-dessinée. Des personnages qui représentent l’archétype du méchant, qui peut nous fasciner; cependant, nous devons bien être conscients que, dans la relation entre le Joker et Harley Quinn, la raison brille par son absence, et cela n’est pas acceptable dans la vie réelle. Comme nous l’avons vu, son analyse est très intéressante et nous pourrions observer la relation comme un exemple à ne pas imiter, sans que cela soit un obstacle pour profiter de leur histoire et apprendre à partir de tout ce qui leur arrive.

“Tous voient le Joker rire; Harley le voit pleurer”

-Arleen Sorkin, voix d’Harley Quinn dans Batman-

A découvrir aussi