Je suis cette femme qui n’a rien besoin de démontrer à personne

18 octobre 2016 dans Emotions 0 Partagés

Je suis une femme qui n’a rien besoin de démontrer à personne. Cela fait longtemps que j’ai arrêté de vouloir plaire, de me justifier face aux oreilles sourdes, de bouger des montagnes pour qui ne m’octroyait même pas son respect.

Je suis tout ce que vous voyez : franchise, entièreté, courage et dignité.

Ces idées résument très bien ce que nous connaissons sous le nom de réalisation personnelle.

Ce sont de petits défis quotidiens à résoudre pour finalement, se défaire de toutes ces « couches d’oignon » qui nous ont éloigné non seulement de notre bonheur mais également des opportunités qui nous auraient permis d’atteindre un rêve. Un objectif.

Je me trouve à cette étape de la vie où pour m’offenser, il faut que vous m’importiez.  Je ne donne plus d’explications à ceux qui ont les oreilles bouchées et le cœur froid.

Je suis une femme sans masque et à l’âme humble qui n’a rien besoin de démontrer à personne.

Les femmes qui luttent chaque jour pour cette réalisation personnelle sont nombreuses, même si elle est difficile à obtenir.

Des faits comme l’inégalité des salaires, la discrimination au travail et même le fait de devoir faire face à des phrases telles que « tu ne peux pas, tu ne sais pas, tu ne dois pas » de la part de proches ou du conjoint fait qu’elles doivent livrer une double bataille.

La bataille extérieure et la plus intime : l’émotionnelle, la psychologique…

gif-fille-et-fleur

Le besoin continu de devoir démontrer des choses pour se sentir « légitime »

L’amour doit être « validé » chaque jour, sans aucun doute, mais parfois, nous tombons dans des situations où la tendresse devient quasiment une extorsion.

Bien sûr, cela peut arriver chez les deux genres de la même manière, mais il est plus fréquent que les femmes soient obligées de démontrer qu’elles sont capables de tout faire pour leur conjoint, à savoir laisser de côté leurs besoins et leurs désirs pour obéir aux attentes d’autrui.

Nous devons être de bonnes filles avec nos parents, avec notre famille, même si celle-ci nous a un jour trahi ou découragé, ou même à chaque fois que nous sautions une étape ou que nous évoquions un rêve.

Leur réponse, systématique : « ce n’est pas pour toi ». Nous avons acquiescé pendant longtemps et même, nous leur avons offert des sourires alors que ce nous ressentions était tout simplement du désespoir.

Malgré tout, il y a toujours un jour où nous ouvrons les yeux, où nous allumons cette lumière intérieure qui se connecte directement à nos émotions et qui dit « Stop ».

C’est alors que nous nous rendons compte que la seule personne à laquelle nous devons démontrer quelque chose, ce n’est pas les autres, c’est nous-même.

Car lorsque nous sommes capables de nous connecter à nos besoins, le monde commence à tourner au son d’une nouvelle et douce musique, bien plus jolie. 

femme-et-cheval

Se débarrasser pour se retrouver

Quand nous nous retrouvons avec nous-même après ces périodes de complexité personnelle, nous ne sommes plus la même personne.

Nous ne sommes plus cette petite fille au regard plein de rêves qui dessinait ses initiales dans le ciel.

Vous n’êtes pas non plus cet adolescent qui aspirait à un amour romantique. Vous n’êtes plus non plus cette jeune femme qui confond être heureux et rendre les autres heureux.

Je suis tout ce que vous voyez, sans magie ni artifices. Si je ne te plais pas, c’est pareil. Je ne vis pas pour plaire aux autres.

Quand vous vous aurez trouvé vous-même, vous vous rendrez compte de toutes les choses qui vous plombaient, des artifices, du bruit mental et de toutes ces relations caduques qui arrachaient des plumes à vos ailes.

Pour être cette femme que n’a plus besoin de démontrer à personne de quoi elle est capable, il est nécessaire de mettre en pratique les dimensions suivantes.

femme-et-arbre

Clés pour la réalisation personnelle

Il faut savoir que nous ne pouvons pas être des « personnes complètes » si l’on reste en marge des autres.

Chacun d’entre nous a des compromis sociaux et émotionnels très importants : travail, couple, famille. Est-ce possible d’aspirer à cette réalisation personnelle en combinant toutes ces sphères ? 

  • La réalisation personnelle s’inscrit précisément dans le besoin que toutes nos sphères, la professionnelle, l’affective et la personnelle nous offrent le maximum de plénitude et d’équilibre. Nous avons besoin d’harmonie.
  • Si nous sommes chaque jour dans l’obligation de démontrer certaines choses, pour être « légitimes » en tant que personne dans chacun de nos contextes, c’est que quelque chose ne va pas bien.

La personne qui met toujours en doute nos capacités au travail ou un conjoint qui nous demande par exemple que nous restions à la maison pour lui montrer à quel point nous l’aimons sont des personnes qui finiront forcément par altérer gravement notre auto-estime.

  • Nous devons comprendre qu’avant de démontrer quoi que ce soit à quelqu’un, nous devons nous le démontrer à nous-même. Ne cherchez pas la complaisance ou l’approbation chez les autres ou ils s’imposeront comme des juges et des bourreaux, comme les artisans d’un chemin que vous devriez construire vous-même.

L’éternel besoin de démontrer quelque chose que nous ne sommes pas ou de rechercher la complaisance d’autrui est rien de plus qu’une lente torture qui peut ne jamais se terminer.

Ne le permettez pas, soyez authentique, soyez toujours vous-même et ne négociez pas votre « pseudo-intégrité » au prix de la perte du bonheur.

A découvrir aussi