Isabel Allende : biographie d’une autrice sublime

23 mai 2019
Cette femme est une activiste de la plume dont les armes principales sont l'amour et la beauté. Dans ce court voyage, nous vous invitons à en découvrir un peu plus au sujet de l'une des autrices latino-américaine les plus reconnues de ces dernières décennies.

Isabel Allende Llona est une autrice chilienne dont l’œuvre a été traduite en 35 langues. Avec plus de 70 millions de livres vendus, elle est considérée comme la romancière hispanique la plus lue au monde. De plus, elle est la fille du diplomate Tomas Allende Pesce, cousin de l’ancien Président du Chili, Salvador Allende, déchu par le coup d’Etat militaire du 11 septembre de 1973.

Au travers de son écriture, Isabel Allende révèle la beauté sublime contenue dans le féminin. Elle invoque magiquement les qualités refoulées, généralement latentes, de ses lecteurs. En période d’immenses bouleversements politiques, elle décida de choisir l’activisme littéraire en allant à l’encontre des idéologies patriarcales directives. Elle a en fait donné aux femmes un large manifeste sur son réveil personnel.

Avec une sensibilité exquise, Isabel Allende a su nous transmettre un amour inconditionnel pour la beauté, la beauté du monde et des individus. La lire ou l’écouter est un acte qui élève par lui-même l’esprit.

Isabel Allende est une femme engagée ayant l’envie de faire de ce monde un lieu meilleur. C’est une activiste de la plume dont les armes principales sont l’amour et la beauté.

Dans cet article, nous parcourrons sa vie et mentionnerons certaines de ses œuvres afin de rendre un petit hommage à cette femme qui a tant donné.

Ses premières années

Isabel Allende est née au Pérou où elle a vécu pendant quelques années lorsque son père travaillait en tant que diplomate. La séparation de ses parents fut le déclencheur expliquant son retour au Chili avec sa mère et sa fratrie.

Pendant un temps, ils vécurent chez le grand-père maternel. C’était une figure autoritaire qui influença Isabel sur des aspects très importants de sa vie.

Après avoir fini ses études, elle se maria avec son premier époux, Miguel Frias qui fut le père de ses deux enfants : Paula et Nicolas.

En 1967, Isabel devint éditrice du magazine pour femmes Paula. Ses articles se concentraient sur le rôle des femmes au sein de la société chilienne. Ils étaient hilarants et ironiques et furent donc l’objet d’une grande controverse. Cela fut l’époque des grands changements au Chili. Le pays fut témoin du développement de la modernité et de l’apparition d’un mouvement de libération des femmes, le tout au milieu d’une société catholique, conservatrices et patriarcale.

biographie d'Isabel Allende

Sa carrière et l’exil

Après le coup d’Etat militaire, Isabel Allende s’est vue obligée de s’exiler au Vénézuela où elle est restée pendant 13 ans. Elle y travailla pour un journal et une école. Lors de son séjour au Vénézuela, la femme reçut de très mauvaises nouvelles concernant l’état de santé de son grand-père.

N’étant pas en mesure de rentrer au Chili pour être à ses côtés, Isabel commença à lui écrire une lettre qui se transforma en succès littéraire sans précédent pour une femme latino-américaine : La maison aux esprits. En 1993, son travail fut adapté au cinéma avec succès par Bille August.

Après le succès de son premier roman, Isabel Allende écrivit deux autres livres au succès mondial absolu : D’amour et d’ombres et Les contes d’Eva Luna. Peu après la publication de son troisième roman, Isabel décida d’abandonner son travail à l’école et d’accorder la totalité de son temps à l’écriture.

Après son divorce, Isabel se maria avec William Gordon, un avocat américain. Elle déménagea alors aux Etats-Unis où elle vit depuis 1988.

La mort de sa fille Paula et le retour à la vie

En 1992, sa fille Paula meurt tragiquement à l’âge de 28 ans dans un hôpital de Madrid. Isabel sera profondément affectée par cet événement et elle sera plongée dans un état de profonde tristesse et de désespoir duquel elle mettra un moment à sortir.

Lors de cette étape longue et douloureuse, Isabel a écrit le roman Paula, un reflet de l’enfance et de la jeunesse de sa fille bien-aimée. Ce roman est un hommage d’amour pour sa fille et il s’est converti en véritable best-seller. Beaucoup de femmes se sont reconnues dans son écrit.

Le roman pour surmonter l’épreuve

Paula est un roman qui, comme La maison des esprits, commence sous la forme d’une lettre. Initialement, c’est une déclaration d’amour qui est en fait également un voyage vers l’acceptation de la mort de sa fille. L’écriture commença à l’hôpital, aux côtés de sa fille, en voyant qu’elle perdait peu à peu ses forces. Paula n’est pas uniquement une lettre à sa fille. En fait, c’est un récit autobiographique au sein duquel l’actrice raconte l’histoire de sa famille.

Dans ce roman, expliquant les circonstances de son pays et les drames et voyages familiaux, Allende dénude son âme. Bien souvent, Isabel Allende a évoqué le pouvoir guérisseur de l’écriture pour affronter les grands drames de la vie. Dans le livre Paula, on ressent le rythme avec lequel l’actrice accepte les circonstances et la mort de sa fille. C’est un roman qui, d’une certaine manière, a servi d’exercice thérapeutique et de prise de conscience de la réalité.

Avec l’argent récolté des ventes de Paula, Isabel Allende a créé la fondation Isabel Allende en hommage à sa fille qui avait travaillé en tant qu’éducatrice sociale et psychologue dans des communautés isolées au Vénézuela et en Espagne.

Quatre ans après, une fois la dépression surmontée, Isabel écrivit Aphrodite. Ce livre est un appel à la vie et à la prise de conscience des sens. Il est considéré comme une chanson de vie dédiée à la gratitude et à la sensualité. Le roman a été écrit avec la sensibilité trouvée au sein de tous les travaux antérieurs.

la vie d'Isabel Allende

Le reflet merveilleux du féminin

Toute l’œuvre d’Isabel Allende nous rappelle la muse très aimée de Dante, Béatrice (Bice), qui est devenue le stéréotype de la « dame-écran » tant idéalisée par le masculin. Par le simple fait de vivre, cette femme améliore son bien-aimé. Ce type de dames renvoient le reflet de ceux qui les aiment. C’est en fait le reflet du « grand autre » au travers duquel elles se connectent avec la propre nature divine. Elles représentent la source d’où émanent la créativité, l’inspiration et les meilleurs aspects d’un individu en l’élevant au-delà du potentiel humain. Dante considérait Béatrice comme « la dame écran ».

Sur les plans personnel et professionnel, Isabel Allende a été capable de transformer cet archétype traditionnel de « la dame écran » appris aux côtés de Dante. Elle a créé avec sa littérature un nouveau miroir dans lequel les femmes se reflètent, se reconnaissent et s’amourachent d’elles-mêmes.

En conclusion

Tout au long de l’œuvre d’Isabel Allende, nous découvrons une infinité de femmes protagonistes. Ce sont des femmes très différentes, aux histoires variées, tout comme dans la réalité.

Dans La cité des dieux sauvages par exemple, la femme n’a pas le rôle principal mais elle a un rôle fondamental. D’ailleurs dans ce livre, la femme est âgée mais rien de peut l’arrêter.

Un autre aspect important caractérisant cette actrice chilienne est son reflet de l’Amérique Latine. Elle présente les coutumes, les traditions, la dualité existante et les tribus indigènes. Isabel revendique la beauté des personnes et du monde dans sa totalité, indépendamment de la société à laquelle nous appartenons.