Indolamines : qu'est-ce que c'est et quelles sont leurs fonctions ?

Il existe différents groupes de neurotransmetteurs, parmi lesquels se distinguent les indolamines. Dans cet article nous allons les définir et préciser leurs fonctions. Continuez votre lecture !
Indolamines : qu'est-ce que c'est et quelles sont leurs fonctions ?

Dernière mise à jour : 09 avril, 2022

Les indolamines sont un type de neurotransmetteurs qui agissent au niveau des synapses chimiques. Ces substances endogènes assurent la communication entre les neurones des systèmes nerveux central et périphérique. Ils sont nécessaires pour stimuler et équilibrer les signaux dans le cerveau et pour le maintenir en fonctionnement.

Au sein des neurotransmetteurs, on retrouve trois grands groupes : les amines, les acides aminés et les neuropeptides. Les indolamines, les neurotransmetteurs dont nous traitons dans cet article, se situent au sein du groupe des amines, comme nous le verrons plus loin.

Que sont les indolamines ?

Les indolamines sont un groupe de neurotransmetteurs du système nerveux qui se caractérisent par la liaison de groupes indole avec un groupe amine. L’indole est un hétérocycle bicyclique dans lequel le cycle benzénique est fusionné à un cycle pyrrole. Ces neurotransmetteurs et d’autres sont des groupes chimiques qui facilitent le transfert de signaux à travers les terminaisons nerveuses.

L’indole est une structure fondamentale pour un grand nombre d’alcaloïdes et de composés chimiques d’intérêt thérapeutique. Le tryptophane a un noyau indolique dans sa structure, ce qui en fait une molécule essentielle pour favoriser la libération du neurotransmetteur sérotonine ainsi que de la mélatonine (Sainsbury, 2001).

En pharmacologie, on trouve plusieurs médicaments dérivés de l’indole, comme l’indométhacine et le tuvedap, qui sont utilisés comme anti-inflammatoires. Tendap est notamment utilisé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et de l’arthrose (Montes, 2009). Alors que l’indométhacine étend ses bienfaits pour le traitement des bursites, des tendinites et comme analgésique (Kubota et al., 2008).

La variété des structures et des activités physiologiques dans lesquelles l’indole se produit est peut-être la principale raison pour laquelle la synthèse de ses dérivés a suscité un grand intérêt au niveau chimique et médicinal. En ce qui concerne sa production, la synthèse d’indole de Fisher est l’une des méthodes les plus utilisées pour la préparation de dérivés d’indole (Robinson, B., 1963).

Neurotransmetteur
Les indolamines sont un type de neurotransmetteurs qui incluent un groupe indole.

Types d’indolamines et fonctions

Le groupe des indolamines comprend deux types de neurotransmetteurs : la sérotonine (5-HT ou SA) et la mélatonine. Nous allons en savoir un peu plus sur eux et leurs fonctions les plus remarquables.

Sérotonine

Il est formé par l’hydroxylation et la décarboxylation du tryptophane. Il est sécrété par des noyaux situés dans le raphé médian du tronc cérébral qui se projettent dans de nombreuses régions du cerveau. La sérotonine agit comme un inhibiteur des voies de la douleur dans la moelle épinière et on pense que ses effets plus haut dans le système nerveux aident à réguler l’état affectif (Portilla et al., 2006).

L’une des fonctions attribuées à cette indolamine est la régulation des humeurs. De faibles niveaux prédisposent les personnes aux troubles de l’humeur et du contrôle des impulsions. Au lieu de cela, des niveaux élevés peuvent aider à promouvoir des interactions sociales plus constructives en diminuant l’agressivité et en augmentant la domination (Young & Leyton, 2002).

La sérotonine joue également un certain nombre de rôles dans le corps humain, notamment en influençant l’apprentissage, la mémoire, le bonheur et la récompense, ainsi que des processus physiologiques tels que la régulation du sommeil, le comportement, l’appétit et la régulation des selles (Bakshi et Tadi, 2021).

Une autre fonction importante liée à cette indolamine est la coagulation. La sérotonine est transportée par les plaquettes et libérée lorsqu’elle est activée. Cela induit une constriction des vaisseaux sanguins lésés et améliore l’agrégation plaquettaire pour minimiser la perte de sang (Duerschmied et Bode, 2009).

Mélatonine

La mélatonine est une hormone synthétisée à divers endroits du corps, notamment la glande pinéale, la peau, les lymphocytes et le tractus gastro-intestinal. Sa synthèse et sa sécrétion sont contrôlées par des conditions de lumière et d’obscurité. La lumière diminue sa production et l’obscurité l’augmente (Singh et Jadhav, 2014).

Cette hormone est synthétisée à partir de l’acide aminé tryptophane, qui est transformé en sérotonine, et ceci en mélatonine, grâce à l’action des enzymes sérotonine-acétyl-transférase et hydroxyindole-O-méthyltransférase.

La fonction la plus connue de cette indolamine est la promotion du sommeil. La mélatonine participe à la régulation des cycles veille-sommeil par ses interactions avec le noyau suprachiasmatique de l’hypothalamus et de la rétine, favorisant le sommeil et inhibant les signaux favorisant l’éveil.

La mélatonine a non seulement été associée aux cycles du sommeil, mais également à la régulation de la reproduction saisonnière, du poids corporel et de l’équilibre énergétique (Barrenetxe et al., 2004). De plus, il a été constaté qu’il influence les rythmes neuroendocriniens et les cycles de température corporelle. Il pourrait même être impliqué dans le développement précoce du fœtus, avec des effets directs sur le développement placentaire, glial et neuronal (Tordjman et al., 2017).

Femme endormie dans son lit
La mélatonine est une indolamine qui facilite le sommeil et inhibe les signaux qui favorisent l’éveil.

La relation entre les indolamines et le bien-être

La sérotonine et la mélatonine ne sont pas des indolamines mineures, au contraire, leur sécrétion est directement liée à notre bien-être :

  • Ils nous aident à réguler les humeurs.
  • Ils induisent le sommeil. Nous savons que ne pas dormir a des conséquences négatives sur nos vies.
  • Ils régulent nos cycles de sommeil et d’éveil.
  • Ils interviennent dans la régulation de notre comportement et de notre appétit.
  • Ils sont une composante essentielle de notre bonheur.

Pour conclure, le bon fonctionnement des indolamines et leur équilibre chimique nous aide à avoir une vie saine. Dans une large mesure, grâce à eux, nous pouvons ressentir des sensations agréables et réguler notre humeur. Si nous voulons vraiment être heureux, les indolamines ne peuvent pas manquer dans l’équation.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les monoamines: nature et fonctions
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les monoamines: nature et fonctions

Intéressons-nous ici à un type bien particulier de neurotransmetteurs : les monoamines. Découvrez-les avec nous dans la suite de cet article !



  • Bakshi, A. y Tadi, P. (2021). Biochemistry, Serotonin.  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK560856/
  • Barrenetxe, J., Delagrange, P., & Martinez, J. A. (2004). Physiological and metabolic functions of melatonin. Journal of physiology and biochemistry60(1), 61-72.
  • Duerschmied, D.y Bode, C. (2009). The role of serotonin in haemostasis. Hämostaseologie29(04), 356-359.
  • Kubota, Y., Tsuchiya, M., Yamakami, J., Terajima, T., Hori, S., & Kizu, J. (2008). Pharmaceutical and Pharmacological Evaluations of “Indometacin M Ointment” as a Pharmacy Preparation. Iryo Yakugaku (Japanese Journal of Pharmaceutical Health Care and Sciences)34(2), 174-180.
  • Montes, N. (2009). Síntesis de derivados indólicos y estudio de los índices locales de reactividad Fukui [Tesis de maestría, Universidad Nacional de Colombia]. Repositorio unal. https://repositorio.unal.edu.co/bitstream/handle/unal/2430/43641507_2009.pdf?sequence=1&isAllowed=y
  • Portilla, O. C., Luque, A. C., Quiala, M. T., Ortega, M. F., Prats, R. A. F., Pérez, A. G., & Luque, A. C. (2006). Neurotransmisores. Revista Información Científica52(4).
  • Robinson, B. 1963. “The Fischer Indole Synthesis.” Chem. Rev. 63 (4): pp 373–40.
  • Sainsbury, M. (2001). Heterocyclic Chemistry. Cambridge Editors.
  • Singh, M. y Jadhav, H. R. (2014). Melatonin: functions and ligands. Drug discovery today19(9), 1410-1418.
  • Tordjman, S., Chokron, S., Delorme, R., Charrier, A., Bellissant, E., Jaafari, N., & Fougerou, C. (2017). Melatonin: pharmacology, functions and therapeutic benefits. Current neuropharmacology15(3), 434-443.
  • Young, S. N. y Leyton, M. (2002). The role of serotonin in human mood and social interaction: insight from altered tryptophan levels. Pharmacology Biochemistry and Behavior71(4), 857-865.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.