Il y a des personnes menteuses et des personnes engagées

27 janvier 2018 dans Développement personnel 300 Partagés
personnes engagées

Il y a des personnes menteuses et des personnes engagées. Les premières sont celles qui nous vendent leurs valeurs, leurs fausses manières et leurs discours vides en échange d’intérêts secrets. Les secondes sont plus rares, mais en fin de compte, elles nous rendent dignes. Ce sont celles qui ont des propos clairs, ce sont des personnes sincères qui nous inspirent, qui défendent ce en quoi elles pensent sans hésitation et sans crainte.

Il y a quelques années, une étude a été menée au niveau mondial pour mesurer le niveau d’engagement des individus. Sous la devise « Inspire to connect » on chercha à valoriser trois variables très concrètes : l’engagement pour soi-même, l’engagement envers les autres et également la cohabitation avec notre planète et l’environnement.

« Lorsque tu es entouré de personnes qui sont partagent un engagement passionné pour un objectif commun, tout est possible. »

-Howard Schultz-

Les résultats ont été assez intéressants et il vaut la peine d’approfondir le sujet pour plusieurs raisons. Il a pu être découvert que les pays qui ont montré les résultats les plus élevés sur ces trois échelles ont été les sudafricains, les argentins et les espagnols. Ceux qui, au contraire, ont présenté les résultats les plus faibles étaient les pays tels que la Chine ou le Japon.

Un autre aspect a pu être découvert avec ce travail : les personnes engagées se percevaient personnellement comme étant plus heureuses. Un autre élément qui s’est montré très clair est qu’une personne ne peut en aucun cas s’engager pour ceux qui l’entourent ou pour sa planète si elle ne s’aime pas en premier lieu, si elle ne met pas premièrement en pratique un engagement authentique envers elle-même.

Un détail, ce dernier aussi éclairant qu’intéressant…

bonheur

Les personnes menteuses et leur faible niveau d’engagement

Pour comprendre la différence qui existe entre les personnes menteuses et les personnes engagées, il est d’abord nécessaire de comprendre ce que nous entendons par « engagement ». En général, ce terme fait référence à une déclaration d’objectifs et à un plan d’action permettant d’atteindre ces derniers, de les défendre et de les visualiser dans la société. En revanche, il y a au-delà de tout cela une dimension affective, émotionnelle et cognitive, un sens clair et bien défini de ce qui nous importe, de ce qui nous inspire et de ce en quoi nous croyons.

En fait, il y a un sens de conscience qui part de cet univers interne où l’on nécessite de vivre en harmonie avec ce que l’on pense et ce que l’on vit. Les personnes menteuses partent également de cette sphère intérieure, mais au lieu de se nourrir de leurs forces, de leurs idéaux et de leurs valeurs, elles se nourrissent de leurs carences, de ce qui leur manque, de ce qu’elles n’ont pas et que l’extérieur doit leur offrir.

Un autre aspect que nous devons considérer est le suivant : il y a des personnes qui s’engagent pour l’objectif mais par pour la manière de l’atteindre. Imaginons que nous ayons un partenaire qui affirme nous aimer, qui nous convainc du fait qu’il est extrêmement engagé dans la relation. Il défend l’objectif, mais n’assume pas la manière de l’atteindre. En fait, il n’investit pas de son temps de manière qualitative, ne fait preuve d’aucunes attentions et pas non plus de respect. Dans ce cas, nous serions donc bien face à une « personne menteuse ».

personne menteuse

« En fait, il est important de considérer que l’engagement authentique ne repose pas dans les mots, mais bien dans les actes. C’est un scénario interne dans lequel une personne connaît clairement ses priorités et lutte pour se relier effectivement à son objectif. Nous nous rappelons du fait que la promesse qui s’arrête aux mots ne sert à rien, c’est un nuage, c’est du vide, c’est un mensonge très vieux… »
Partager

Les personnes engagées et l’amour propre

Revenons à l’étude que nous évoquions au début. Il a été démontré que la population espagnole, montrait à moyen terme un niveau d’engagement plus élevé que celui des chinois ou des allemands. En fait, ils se perçoivent comme étant plus heureux et montrent un intérêt actif pour les personnes de leur environnement et pour la planète.

Comme nous le voyons, tout se résume à un désir explicite de prendre soin des siens, des membres de la famille, des voisins, des amis, des collègues de travail, etc, en s’engageant également pour une amélioration sociale et pour une protection adéquate des espèces naturels. En lisant cela, plus d’une personne pourrait se demander : la population chinoise et la population allemande ne le font-elles pas ?

Ils le font évidemment, mais se sont en fait des sociétés beaucoup plus centrées sur l’importance du travail et sur la productivité, notamment la Chine. La clé serait donc de maintenir un équilibre adéquat dans lequel il existerait un engagement réel entre tous les domaines, le personnel, le social, le professionnel et l’économie, sans pour autant oublier quelque chose d’essentiel : le meilleur engagement commence avec soi-même. Ci-dessous, voici les clés pour y parvenir.

  • Les personnes engagées sont critiques. Lorsque quelqu’un sait ce qu’il souhaite, ce qui est digne et également ses valeurs, il ne doute pas à maintenir une attitude critique face à ce qu’il considère comme étant injuste. Ce sont des profils qui font usage d’une grande franchise.
  • Le bon engagement commence par soi-même. Le bon auto-concept, la forte estime de soi et le travail d’une image ajustée entre ce que l’on veut et ce que l’on est capable de faire, nous aiderons énormément afin de nous engager pour nous-même et pour les autres.
  • Ainsi, à plus grand engagement pour soi-même, plus grande sera la sensibilité pour l’environnement et la société. Tôt ou tard, une personne comprend que nous ne sommes pas réellement des îles séparées par un océan et que pour cohabiter il faut respecter et favoriser également le bien-être étranger et celui de notre environnement afin que nous sortions tous bénéficiaires de la situation.

personne engagée

Pour conclure, malgré le fait que nous soyons quotidiennement confrontés excessivement à des personnes menteuses, nous ne devons pas perdre la motivation et pas non plus imiter leurs attitudes ou leurs comportements telle une ruche où l’on laisserait les autres penser à notre place. Ce n’est pas l’attitude adéquate.

Il faut apprendre à être plus engagés. Choisissons une cause, la nôtre et luttons pour elle. Soyons avant tout des personnes engagées pour nous-même en sachant que nous mériterons nos droits, nos bonheurs, et nos réussites. Créons une cohabitation plus digne dans laquelle nous serons gagnants.

Images courtoises de Sofía Bonnatii

A découvrir aussi