Il y a des cicatrices qui nous rappellent ce qu’il y a de plus beau dans la vie: les enfants

7 mai 2016 dans Emotions 2102 Partagés

Une grande partie des femmes qui deviennent mères ont des marques, des stries, la peau flasque et des cicatrices.

Généralement, les peurs cachent ces réalités, car les femmes apprennent qu’elles ne doivent pas se montrer ou qu’elles devraient en avoir honte.

Mais il est évident que ces cicatrices ne sont pas du tout honteuses. Ce sont des marques qui nous rappellent de beaux moments et de grands commencements.

Par exemple, la cicatrice sur le ventre d’une mère qui a donné la vie à ses enfants par césarienne ou par voie naturelle. Son corps n’est plus le même.

Il est possible qu’une mère ne se sente pas très bien, d’un point de vue esthétique, dans son corps mais émotionnellement c’est l’une des expériences les plus merveilleuses qui existent.

Pourquoi ? C’est simple, parce que cette cicatrice lui a permis de devenir mère et être mère, c’est comme avoir son cœur en dehors de la poitrine. C’est quelque chose d’extraordinaire.

Nous devons insister sur le fait que parfois, être mère suppose une douleur qui doit cohabiter avec la joie.

Nous parlons de la dépression post-partum, un état de tristesse, d’apathie et d’irritabilité que connaissent 80% des femmes pendant les deux semaines suivant l’accouchement.

Enfant-admirant-les-cicatrices-de-sa-mere

Les blessures que les mères doivent guérir

Une mère est aussi aux prises de la société, de son corps et de ses attentes. Ajoutez à cela quelques mois de déséquilibre hormonal, physique et émotionnel qui génère de l’obscurité dans les moments de lumière.

L’arrivée de la maternité est compliquée et souvent, elle nous rend vulnérables. Pourquoi ? Entre autres raisons, notre cerveau devient hyperactif face au stress et à l’hormone qui le provoque : le cortisol.

Cette substance pendant la grossesse exerce les fonctions de protection et de surveillance mais, une fois qu’on a le bébé dans ses bras, cela peut rendre une mère nerveuse, inquiète et très réactive.

Dans son esprit, l’équilibre est réclamé mais il n’arrive pas et cette étape est épuisante, non seulement car le cerveau est en ébullition et embrouillé, mais aussi car généralement il y règne une grande incompréhension aussi bien personnelle que de la part des autres.

Ventre-stries

Se sentir mal à cause d’une silhouette moins jolie, à cause d’un déséquilibre général et de la restructuration des rôles, des priorités et des attentes ne fait pas de vous une mauvaise mère.

Il est important de le souligner car souvent, ces sentiments sont accompagnés d’un énorme sentiment de culpabilité.

C’est un processus difficile qui demande un grand soutien social et émotionnel.

Normalement le corps fait le reste, équilibrant les niveaux hormonaux et permettant à la femme de récupérer. Si cet état persiste, ce qui arrive dans 10-15% des cas, il faut consulter un spécialiste.

Quand l’amour de votre vie vous appelle maman

Il est probable que l’accouchement laisse chez la femme une blessure physique, mais elle lui offre également le plus grand cadeau qu’il peut recevoir : un enfant.

Dès lors, le cerveau de la femme se divise, pense pour deux et aime inconditionnellement et infiniment ce petit être. 

Cet instant précis fera partie du souvenir le plus beau, une empreinte qui ne laissera pas de cicatrice indésirable, mais le reflet d’immenses sentiments.
Partager

Femme-montrant-son-ventre

C’est pour cela que nous disons que toutes les cicatrices ne reflètent pas toujours de mauvais souvenirs. Les cicatrices dues à un accouchement ne sont pas douloureuses en elles-mêmes car elles permettent la formation d’une nouvelle identité merveilleuse.

Ainsi, avec le passage du temps, une femme, à travers de ses cicatrices accède à une grande harmonie, un lien fort avec sa silhouette maternelle qui l’enveloppe dans une émotivité étrange mais sensible et unique.

Les cicatrices des mères seront toujours un souvenir de sentiments confus au départ mais aussi  du commencement de l’amour le plus pur qui existe : l’amour d’une mère pour ses enfants

Note au lecteur: Les photographies de cet article ont été réalisées par Jade Beall, une photographe et maman qui veut souligner la beauté du corps féminin maternel.

A découvrir aussi