Get Out, entre la comédie et l’horreur

· 9 mars 2019
Aves-vous ce film aussi effrayant que drôle ?

Le film Get Out, mêlant comédie et horreur, a eu beaucoup de succès dans nos salles de cinéma. Le cinéaste Jordan Peele – membre du célèbre duo Key & Peele – commence à se faire un nom au delà de sa célébrité comme YouTuber.  Sur leur chaîne, Key & Peele se dédient à réaliser des clips de critique sociale et politique avec un ton humoristique.

Get Out est le premier long métrage de Peele et il a, pour le moment, reçu des critiques très favorables. Le film, un curieux mélange de satire et d’horreur, parle du racisme de la société étasunienne.

Le film raconte l’histoire d’un jeune noir appelé Cris qui va rencontrer pour la première fois la famille de sa petite amie. La petite amie de Cris est une jeune femme intelligente et belle, mais « surtout », très blanche. Il est préoccupé par le fait que cette relation interraciale puisse être un problème pour sa famille. Durant sa visite, Cris va découvrir le sinistre secret que cache sa petite amie.

Get Out : comédie ou horreur ?

Le film Get Out raconte une histoire qui fait froid dans le dos en incluant des scènes qui cherchent à faire rire le spectateur. C’est pour cette raison que les critiques ont eu plusieurs débats sur le genre auquel appartient le film.

D’une part, il est vrai que le film est une satire du racisme qui existe toujours dans notre société moderne. Mais d’un autre côté, Get Out touche aussi des éléments très délicats de la culture, la discrimination et la violence contre les minorités ethniques.

Ainsi, Get Out a été nommée dans plusieurs festivals de cinéma dans la catégorie comédie. Néanmoins, plusieurs critiques soutiennent le fait que le film aurait pu gagner des prix dans la catégorie de long-métrage dramatique. Au-delà de la comédie, Get Out est vraiment un film d’horreur.

Cette discussion autour de la question de savoir si le film rentre dans la catégorie du drame ou de la comédie a aussi alimenté d’autres débats. Certains critiques de cinéma se demandent s’il n’est pas temps de changer. Ils suggèrent de créer une nouvelle catégorie. Elle regrouperait les films avec un fort contenu dramatique, mais qui comportent aussi des scènes légères et de comédie. Le directeur, Peele, conscient de la polémique, a déclaré sur Tweeter que Get Out est « un documentaire ».

Get Out, un succès absolu

Le succès du film Get Out est incroyable pour différentes raisons. Premièrement, c’est le premier long-métrage d’un jeune réalisateur. En plus, c’est un film qui, même s’il possède des touches de comédies, est principalement un thriller.

D’autre part, le film a recolté plus de 30 millions de dollars rien que lors de son premier weekend de diffusion en salle. Cette somme est encore plus surprenante lorsqu’on sait que les acteurs qui y jouent ne sont pas très connus.

Les critiques cinématographiques ainsi que le public ont d’ailleurs acclamé et encensé Get Out. En effet, sur le site populaire de Rotten Tomatoes, Get Out a reçu 99% d’approbation. Peele a reçu les louanges de tous les spectateurs, et non sans justification.

Dans son film, il parle de manière rafraîchissante des stéréotypes raciaux aux États-Unis. La quantité de clichés et problèmes raciaux auxquels le film fait référence est impressionnante. Depuis le tabou que représentent les relations interraciales, jusqu’au commerce d’esclaves en passant par le racisme de banlieue et la violence policière.

Qu’est ce qui fait frissonner dans Get Out ?

Ce film n’est pas le premier à aborder le thème racial en passant par le thriller. Le film Iron Sky, sorti en 2012 dans les salles, parle du plan occulte des nazis pour éliminer la race noire après la race juive. Cependant, Get Out fait bien plus froid dans le dos, et ce pour une raison simple : l’histoire est bien plus proche de notre réalité.

Les nazis font partie d’une réalité lointaine pour la majorité d’entre nous. En revanche, on peut rencontrer les personnages de Get Out tous les jours. En effet, la petite amie de Cris est une étudiante souriante, intelligente et qui a de la conversation. La mère est une psychiatre et son mari est un médecin réputé. Ils paraissent tous être des personnes menant une vie normale, sans rien qui indique l’horreur qu’ils portent en eux. Il s’agit peut-être de la caractéristique la plus terrifiante du film.

 

Les « méchants » de Get Out ne sont pas des nazis portant des uniformes militaires allemands. Ils ne font pas non plus partie de la nouvelle droite alternative, un mouvement qui prend de l’ampleur aux États-Unis. Les méchants de Get Out sont un couple d’âge moyen à l’apparence tranquille.

Un effrayant lien avec la réalité

Il existe de nombreuses scènes de violence contre les personnes de couleur dans la vie de tous les jours. Cette sorte de violence que présente Peele, représentée dans le film par ce couple blancs d’âge moyen, est très réelle pour les personnes racisées.

Get Out a réussi à capter ce que signifie réellement le fait d’être noir dans une environnement de blancs. Peele s’efforce de présenter les trois manières avec lesquelles on observe et apprécie la peau noire : avec fascination, avec « fétichisation », et avec peur.