American History X : qu’y a-t-il derrière le racisme ?

· 3 septembre 2018

American History X est sorti en 1998. Il s’agit d’un film nord-américain réalisé par Tony Kaye, qui met en avant les fabuleux jeux d’acteur d’Edward Furlong et du méconzissable Edward Norton. Le film dresse le portrait de la société nord-américain de l’époque. Elle n’est pas très différente de celle que l’on connaît actuellement. L’immigration a changé la silhouette de nos villes et a fait resurgir des idées radicales qui paraissaient endormies. Or, ces idées entrent peu à peu dans l’esprit des jeunes.

American History X début avec une scène en noir et blanc, un flash-back : le moment est violent et un jeune néo-nazi, Derek Vinyard, assassine brutalement deux jeunes afro-américains qui essayaient de voler sa voiture. Chez lui, sa mère et ses deux sœurs sont endormies. Mais son petit frère contemple la scène avec stupeur.

Quelques instants plus tard, nous revenons au présent, cette fois-ci en couleur. Un présent où le jeune Daniel Vinyard, frère de Derek, semble suivre les traces de son frère et présente, au lycée, un exposé sur le Mein KampfLe professeur Sweeney lui donne alors un travail très particulier à faire, un travail qui s’intitule « Histoire américaine X » : il devra y mener une réflexion sur les actions de son frère.

La trame d’American History X est intéressante et bien ficelée. Cependant, des opinions contradictoires se sont élevées à son sujet. Certains critiques ont accusé le film d’être mélodramatique et ont souligné la difficulté du spectateur à empathiser avec le personnage de Derek. Difficile de croire qu’il est toujours le même en sortant de prison. Et le comportement de sa mère et de sa sœur est peu compréhensible. Le pardon peut-il être accordé si facilement ?

En tant que spectateurs, nous ne pouvons pas oublier la brutalité de la première scène. Il est donc étrange de penser que le Derek de la fin est le même que celui du début.

Le travail d’Edward Norton pour incarner son personnage est réellement surprenant. Son interprétation est splendide, crédible, mais quelque chose ne colle pas avec le personnage. Peut-être à cause de la complexité de sa rédemption. Il nous est difficile d’accepter sa nouvelle situation, ses efforts pour s’éloigner de son passé obscur; le film crée donc de nombreux doutes moraux chez le spectateur et cela lui fait perdre de sa crédibilité. Malgré cela, il est intéressant de voir le fond des idées des deux personnages principaux, la manipulation dont souffrent les plus vulnérables. Et de comprendre, dans une certaine mesure, pourquoi ce type de haine émerge dans nos sociétés actuelles.

Ainsi, entre des scènes du passé en noir et blanc et des scènes du présent en couleurs, nous découvrons les raisons qui ont conduit Derek en prison et sur le chemin de la rédemption. Une vision liée à la transmission d’idées de génération en génération, qui nous fait penser à nos propres préjugés et à la nature de ces derniers.

acteurs dans American History X

Immigration et racisme

Chaque jour, nous sommes de plus en plus habitués à marcher dans une ville et à croiser des gens de diverses origines, religions, cultures, etc. Cependant, et même si nous essayons de l’éviter, il existe beaucoup de préjugés par rapport à certaines cultures, des préjugés qui sont bien ancrés dans notre société, voire même dans les institutions. Ces préjugés sont extrêmement difficiles à combattre.

Chaque peuple a son identité culturelle. Nous aimons tous sentir que nous faisons partie d’un ensemble. Il est normal de défendre nos coutumes, notre langue et notre culture; nous voulons que cela perdure, que ce que nos parents et nos grands-parents nous ont transmis ne disparaisse pas. Par conséquent, quand nous voyons que l’idée que nous avions de « notre monde » flanche, qu’elle commence à disparaître, certains conflits peuvent surgir. Dans le pire des cas, ils peuvent faire émerger des idées qui ne mènent qu’à la haine.

American History X nous place dans un quartier de gens travailleurs, un quartier où, avec le temps, des personnes d’origines différentes se sont installées. Beaucoup parmi elles se voient condamnées à la marginalité, et ceci est un fait qui se produit habituellement dans nos villes. Cette arrivée en masse provoque une réaction de la population autochtone, une réaction de rejet et de haine. En parallèle, les immigrants rejettent la population du lieu parce qu’ils sont devenus marginaux : la haine se répand donc entre les deux camps, rendant toute intégration et toute relation impossibles.

homme qui fume dans American History X

Après le décès de son père, Derek blâmera la population noire et latino pour sa mort et pour tous les problèmes de la société. À partir de là, sa vision du monde changera et le conduira à se lier à Cameron, un homme d’âge moyen et à l’idéologie nazie.

Cameron voit en Derek un jeune homme frustré, un jeu vulnérable mais avec beaucoup de potentiel. Il est intelligent et ressent beaucoup de rage envers toutes les minorités éthniques. L’homme profitera donc de cette situation et lui donnera pour tâche de diriger sa propre « armée », un groupe de jeunes skinheads semblables à Derek qui se font justice eux-mêmes.

De la même façon, nous verrons une réaction du côté des Noirs: les jeunes des deux groupes créeront des bandes où la violence sera fondamentale. Le plus intéressant est que Cameron, le cerveau de toute l’opération, restera toujours à l’écart. Il ne se salira jamais les mains et ne fera que manipuler les jeunes ou organiser des fêtes. Tout cela pour qu’ils s’accrochent à ses idées et qu’ils agissent violemment parce qu’ils l’ont eux-mêmes décidé.

 

American History X : de bourreau à victime

Danny a idolâtré Derek même si celui-ci s’est retrouvé en prison pour meurtre. Le groupe de skinheads qu’il dirigeait est devenu plus fort et ils considèrent tous Derek comme un héros. Cependant, tandis que tous vantent ses mérites dans son ancien environnement, Derek se transforme en « Noir » à son arrivée en prison. Il souffrira d’abus de la part d’autres prisonniers et essayera de trouver sa place au milieu des Blancs.

En prison, Derek se joint à un groupe de néo-nazis. Il se rendra pourtant vite compte qu’ils ne croient en rien, que leur idéologie n’est pas très puissante et qu’il ne s’agit que d’une simple façade. En même temps, il travaillera à la laverie avec un jeune afro-américain qui s’efforce de rendre son quotidien un peu moins dur.

Derek représentera l’altérité en arrivant en prison. Il vivra et endurera toute la violence et tous les abus qu’il avait lui-même effectués sur d’autres personnes, à cause de leur couleur de peau ou de leur origine. C’est de cette façon qu’il atteindra la rédemption, avec l’aide des visites du professeur Sweeney. Bien évidemment, il ne peut pas ressusciter les deux personnes qu’il a tuées mais il peut faire en sorte que son frère suive un autre chemin. En sortant de prison, il devra affronter la dure réalité qu’il a laissée derrière luiet essayera d’aider son frère pour qu’il ne fasse pas les mêmes erreurs.

Nous pensons avec des idées héritées et transmises de génération en génération, nous avons un lien affectif avec nos origines, nous ne voulons pas que notre identité culturelle disparaisse. En même temps, les politiques sociales ne favorisent pas une intégration positive; des conflits surgissent face à l’arrivée de nouvelles cultures. Cependant, notre histoire, notre monde, est le fruit de mouvements migratoires, d’échanges culturels, linguistiques, etc.

American History X nous révèle la vérité qui se cache derrière les idées de Derek. Comment elles ont été héritées de son père et se sont renforcées avec l’aide de Cameron. Tragique, violent et cru, il nous présente les conséquences les plus radicales d’une réalité qui ne nous est pas inconnue.

« La haine est une saloperie, la vie est trop courte pour passer son temps à avoir la haine ».

American History X-