Fils adultes d’une mère manipulatrice : les effets d’une relation toxique

· 6 août 2018

L’amour d’une mère n’est pas toujours inconditionnel. Parfois, il implique un quota implicite de souffrance, un nombre infini de conditions et de facteurs conditionnants qui marquent et laissent leur empreinte. Un exemple en est sans aucun doute les enfants adultes de mères manipulatrices, des personnes qui, malgré leur maturité, portent le poids de ce lien nocif et complexe.

Et les enfants ? Et les hommes ? C’est l’une des phrases les plus récurrentes chaque fois qu’un article sur les mères narcissiques, manipulatrices ou éloignées apparaît. C’est comme si, d’une certaine manière, le poids de notre culture continue à placer son regard entre les relations mère-fille, laissant dans la myopie la plus absolue ce lien souvent douloureux qui peut s’établir entre un fils et sa mère.

Peut-être que l’ombre des théories, comme celle de Freud avec le complexe d’Œdipe, y a contribué, préférant se concentrer sur le lien père-fils, laissant le monde du cinéma avec cette vision plus pathologique entre l’homme et sa mère. Nous n’avons qu’à revoir plusieurs films d’Alfred Hitchcock pour avoir une idée de la façon dont l’idée de l’influence qu’une mère manipulatrice peut avoir sur la vie d’un enfant a été traitée.

Nous avons donc besoin d’un travail plus approfondi pour nous donner une description plus réaliste de ces situations qui sont couvertes par notre société. Il s’agit d’un problème difficile à reconnaître pour la personne concernée. D’une manière ou d’une autre, la camisole de force associée au genre est toujours là, le code de la masculinité implicite plonge souvent les hommes dans des situations où il est peu probable qu’ils fassent le pas pour demander de l’aide.

La relation d’un homme avec sa mère est importante pour construire son identité et la façon dont il interagit avec les autres. Par conséquent, l’ombre d’une mère manipulatrice peut avoir de sérieuses implications pour son indépendance et son bonheur.

mère manipulatrice femmes

Fils adultes d’une mère manipulatrice: comment ce lien affecte-t-il leur vie ?

Les fils adultes d’une mère manipulatrice vivent souvent dans une sphère de silence et de contradictions continues. Cela est dû, tout d’abord, à ce qui précède : au poids de notre culture et à ce code de l’enfant par lequel il est obligé de faire taire ses émotions pour paraître fort…afin de ne pas être une fillette.

Cacher ce qui fait mal et réagir de la seule manière qui leur est permise, avec colère. Ainsi, dans un monde où l’homme est encore associé à l’idéal de liberté ou d’indépendance, il n’est pas facile d’accepter que le poids d’une mère narcissique et manipulatrice lui tombe dessus.

On pourrait dire ici que ces fils adultes issus d’une mère manipulatrice partagent les mêmes blessures avec leurs filles. Après tout, être élevé et vivre avec une personne émotionnellement indisponible et avec la lueur classique de l’égoïsme, de la plainte et du besoin de contrôle, laisse souvent les mêmes séquelles.

Toutefois, ce n’est pas toujours le cas. Il y a toujours des différences interindividuelles, c’est certain, celles qui ont plus à voir avec sa propre personnalité qu’avec le genre. Cependant, il existe un modèle qui permet d’identifier les séquelles qui demeurent chez l’homme adulte et pas toujours chez la femme adulte. Nous allons vous les présenter dans la suite de cet article.

L’utilisation récurrente du mensonge et du déni

Le fils qui a grandi sous l’influence d’une mère manipulatrice n’a pas eu le temps de se construire une identité forte et authentique. Ainsi, un mécanisme de survie très récurrent de ces hommes est l’utilisation du mensonge. Au début, il le fera pour ne pas décevoir sa mère, pour éviter la culpabilité, mais s’il utilise cette ressource lorsqu’il sera enfant, il l’appliquera dans n’importe quel environnement lorsqu’il atteindra l’âge adulte.

Le mensonge sert à le protéger, à cacher ses émotions, à plaire à sa mère et à le faire à peine survivre dans n’importe quel contexte.

Un confinement émotionnel marqué

Les fils adultes d’une mère manipulatrice vivent souvent annulés émotionnellement par cette influence. En supprimant l’énergie émotionnelle de l’enfant presque dès le début afin de faire de la sienne une priorité, l’enfant comprend très tôt qu’il est non seulement embarrassant mais aussi dangereux de montrer ses sentiments.

De cette façon, l’homme adulte qui vit encore sous l’influence de cette mère continuera à faire preuve d’une grande retenue émotionnelle, ce qui, dans de nombreux cas, peut conduire à divers troubles psychologiques.

mère manipulatice colère

L’hostilité

Une mère manipulatrice génère toujours un attachement peu sûr. Un lien où l’enfant n’a pas été validé émotionnellement, et où très souvent un comportement agressif ou hostile peut être évident. C’est une caractéristique qui fait généralement une différence claire avec les filles de mères manipulatrices.

De cette façon, l’homme qui a grandi dans cette dynamique peut montrer des réactions excessives dans certaines situations, où il perd le contrôle et réagit avec colère. Leur capacité à gérer les émotions est souvent faible ou inexistante.

Les relations frustrées et le boycott de soi

Les mères manipulatrices considèrent leurs enfants comme leur propriété personnelle. Ce lien toxique a de sérieuses implications pour le développement émotionnel de l’enfant, sa maturité psychologique, son indépendance, sa capacité à prendre des décisions…Et une conséquence évidente est la difficulté évidente d’établir une intimité et une connexion émotionnelle authentique avec un partenaire affectif.

Ainsi, il est courant que cette mère n’hésite pas à développer les astuces les plus complexes pour frustrer toute tentative du fils d’avoir son propre espace, de construire une vie indépendante et heureuse avec une autre personne. Elles sont génératrices de névrose, ce qui fait que des doutes surgissent toujours dans l’esprit de l’homme adulte, et le boycott de soi est presque constant au point de contrarier toute relation.

mère manipulatrice

Pour conclure, il est important de souligner un aspect évident. Les hommes sont moins susceptibles de demander de l’aide et, par conséquent, de solliciter une thérapie. Même s’ils portent en eux un bon sac de souffrance, leur capacité de déni est immense. Ainsi, les fils adultes de mères manipulatrices sont un groupe de population qui demande une aide spécifique et notre responsabilité en tant que société est de la faciliter.