Faire du tricot : 5 bénéfices émotionnels

· 19 janvier 2018

Faire du tricot ou tricot-thérapie. Appelez cela comme vous le souhaitez mais on a découvert que cette activité peut nous importer une importante série de bénéfices émotionnels. Alors, si vous décidez de tricoter, que ce soit un pull, un gilet, un bavoir ou tout ce qui vous vient à l’esprit, en plus du vêtement que vous obtiendrez, vous aurez aussi pris soin de votre santé émotionnelle au cours de cette activité. Intéressant, n’est-ce pas ?

En fait, une auteure du nom de Kathryn Vercillo, expertes en activités manuelles avec des applications thérapeutiques, a mené des recherches sur ce sujet. Le livre Crochet saved my life (littéralement, le crochet m’a sauvé la vie) est le fruit de son travail. Elle a aussi dédié une bonne partie de sa trajectoire professionnelle à démontrer les bénéfices que peuvent nous apporter ces travaux manuels.

Pourquoi obtient-on des bénéfices émotionnels en faisant du tricot ?

Certaines thérapies ont intégré le tricot comme un exercice complémentaire pour améliorer la santé des patients. Apparemment, cet exercice manuel apporte de l’agilité à notre cerveau tout en améliorant la stabilité émotionnelle. Étudions cela en détails.

tricot

Le tricot réduit le stress

Oui, faire du tricot est un merveilleux remède pour réduire l’anxiété lorsque l’on note des états de nervosité et de stress élevés.

Cela est dû à la grande dose de concentration nécessaire à cet exercice. Par conséquent, une fois que nous nous concentrons sur les aiguilles, tout ce qui nous entoure disparaît petit à petit (même les problèmes), comme si c’était un fond qui s’éloignait. C’est une grande technique pour apaiser les émotions et une activité au cours de laquelle les sentiments à valeur négative (tristesse, colère, rancœur, etc.) apparaissent rarement.

« Il y a beaucoup de gens dans ce monde qui gâchent leur temps en surveillant leur santé et qui n’ont pas le temps pour en profiter. »

-Josh Billings-

Il améliore l’agilité cérébrale

Cet aspect est facilement explicable. Le crochet et les autres techniques de tricot requièrent, très logiquement, une coordination mentale et motrice. Par conséquent, en faisant travailler le cerveau, on « affine » son activité. Tout cela fait du tricot une pratique particulièrement bénéfique pour les personnes âgées. On considère qu’il retarde les symptômes du vieillissement en obligeant les personnes à exercer différents processus psychologiques basiques, comme l’attention soutenue.

Il apporte aussi une coordination motrice et aide donc à améliorer les problèmes de motricité fine. La tricot-thérapie est aussi positive pour les enfants qui souffrent de troubles moteurs et pour les personnes souffrant d’arthrite ou de rhumatismes.

Il renforce le développement social

Est-il possible qu’une activité qui développe la concentration ait aussi des bénéfices sociaux? Oui, absolument. Nous avons tous probablement déjà vu nos grands-mères, dans le passé, qui se réunissaient pour tricoter.

Même si, pendant quelques années, cette fonction socialisante avait disparu, on remarque de plus en plus d’initiatives pour la récupérer. Que ce soit sous forme de cours ou de thérapies, faire du tricot est un exercice qui devient à la mode : il aide à échanger des idées et à partager des moments avec d’autres personnes.

groupe faisant du tricot

Il soulage la dépression

Le tricot est également positif pour les personnes souffrant de dépression. Cela est dû au fait que sa pratique libère de la sérotonine, un anti-dépresseur naturel. C’est ce qui est apparu dans une étude publiée par le British Journal of Occupational Therapy, où 81% des personnes ont déclaré se sentir mieux après un moment de tricot.

Une amélioration de l’estime de soi

Un autre grand avantage du tricot est l’amélioration de l’estime de soi. De nouvelles habiletés sont atteintes et, en même temps, la personne se sent productive. Qui plus est, on le considère comme une façon de faire quelque chose pour les autres quand on tricote pour des amis ou des proches.

Quoi qu’il en soit, le tricot est une forme d’expression. Une méthode pour créer quelque chose d’utile, beau ou personnel. Tout cela fait que la personne se sent fière de son travail et, par conséquent, de celle qui l’a réalisé: elle-même.

« Faire ce que vous aimez, c’est de la liberté. Aimer ce que vous faites, c’est du bonheur ».

-Frank Tyger-

Il aide à avoir une meilleure qualité de sommeil

Un mal très important qui se généralise de plus en plus, atteignant un plus grand nombre de personnes, est l’insomnie. Notre sommeil est de mauvaise qualité en raison du stress, de la tension et de l’anxiété. Cependant, Herbert Benson, professeur à l’Institut Médical Esprit/Corps, a démontré que 90% de ses patients dormaient mieux après les thérapies qui incluaient le tricot.

Apparemment, le fait de nous concentrer sur une activité qui se base sur la répétition nous tranquillise et nous calme. Bien évidemment, par la suite, nous nous couchons sans la moindre tension, dans un état propice au repos.

aiguilles

Comme nous pouvons l’observer, faire du tricot offre une série d’avantages plutôt évidents au niveau émotionnel. Le tricot a un clair effet anti-stress qui peut nous aider à nous sentir mieux avec nous-mêmes et avec le monde qui nous entoure. Alors, et si nous nous y mettions ?