Eve n’est pas née de la côte d’Adam, et n’a offert de pommes à personne (Journée des Femmes)

· 30 août 2016

Le 8 mars, dans le monde entier, nous commémorons la Journée des Femmes.

Cette journée ne se célèbre pas, donc, mais se commémore ; elle a été établie pour que l’on puisse se souvenir de ces 100 femmes ou plus qui ont perdu la vie dans un incendie ayant ravagé une usine à New-York en 1908.

Cet incendie s’étant déclaré dans l’usine Sirtwood Cotton est d’origine criminelle.

C’est le patron lui-même qui a mis le feu à son usine en réponse à une grève qui se déroulait dans le but de réclamer des salaires plus égaux, des journées de travail ramenées à 10 heures, ainsi qu’un temps libre pour nourrir les enfants.

En 1910 s’est tenue au Danemark la Seconde Conférence Internationale des Femmes Ouvrières.

C’est alors que le 8 mars est devenu la Journée Internationale des Femmes Ouvrières.

Dans tous les pays du monde, cette journée participe à la lutte pour les droits des femmes au travail.

Aujourd’hui, on ne parle plus de la Journée Internationale des Femmes Ouvrières mais plus largement de la Journée des Femmes, journée au cours de laquelle on prend le temps de faire honneur à toutes les bontés propres aux femmes, qui donnent la vie au monde.

Cependant, cette journée doit également permettre l’expression de revendications, et non pas catégoriser les femmes comme des admiratrices de la couleur rose, du maquillage ou de tout autre stéréotype sur lequel surfe le marketing de l’entreprise.

Pourquoi est-il nécessaire de donner du pouvoir aux femmes ?

Il est urgent et nécessaire que les femmes aient davantage de pouvoir au sein de notre société, car cela conférerait à ces dernières la remise à niveau des pouvoirs et des forces qui leur reviennent, et ce sans qu’elles n’aient besoin de se soumettre.

Aujourd’hui encore, notre coeur se serre quand on voit une femme maltraitée pour la simple et bonne raison qu’elle est une femme, quand ses désirs et tout ce à quoi elle aspire ne sont pas considérés car on ne conçoit pas qu’une femme ne se sacrifie pas pour les autres, quand on attend des femmes qu’elles se lèvent pour débarrasser la table, quand les marques automobiles utilisent le corps de la femme pour attirer les acheteurs, quand la vente d’un parfum dépend du potentiel d’attractivité de la femme posant sur l’affiche de publicité, etc.

Qu’on le veuille ou non, nous vivons dans un monde inégal. Nos attentes et notre esprit sont inégaux en fonction de si l’on est un homme ou une femme.

Cela se reflète dans nos comportements ainsi que nos pensées, et nous devons en prendre conscience pour lutter contre cela jour après jour.

frida-como-un-ciervo-herido

Que veulent les femmes en cette journée leur étant consacrée, mais aussi pour le reste de l’année ?

Nous les femmes voulons avoir les mêmes chances que les hommes ; ni plus, ni moins.

Nous voulons que ce besoin de rendre internationalement hommage aux femmes tous les 8 mars disparaisse. Nous voulons aussi que l’équilibre et l’égalité deviennent des choses naturelles.

Nous ne voulons pas être moins bien payées, ni même travailler gratuitement. Nous ne voulons pas avoir à répondre à la question « quelles sont vos mensurations ? » au cours d’un entretien d’embauche.

Nous ne voulons pas non plus avoir à porter, par défaut, une jupe en guise d’uniforme plutôt qu’un pantalon.

Nous ne voulons pas être éduquées comme des martyrs, ni nous voir socialement obligées de sacrifier nos désirs « pour le bien des autres ».

Nous ne voulons pas, pour rendre hommage aux femmes, avoir à utiliser la couleur rose, car cette couleur est tout autant celle des hommes.

Nous ne voulons pas que la publicité fasse des femmes des objets. Nous ne voulons pas que le fait d’allaiter soit mal vu, ni être regardées de travers si, au contraire, on décide de ne pas opter pour l’allaitement.

Autrement dit, nous voulons être considérées comme des êtres du monde, tout simplement.

mujer-cuervo2

Car « fragile » n’est pas synonyme de « féminin », et les tâches domestiques ou l’éducation des enfants ne sont pas des choses dont seules les femmes peuvent s’occuper.

Comme l’a très justement souligné Eduardo Galeano :

« Si Eve avait écrit la Genèse, à quoi aurait ressemblé la première nuit d’amour du genre humain ? Eve aurait commencé par préciser qu’elle n’est pas née de la côté d’Adam, qu’elle n’a rencontré aucun serpent ni offert de pommes à personne, et que Dieu ne lui a jamais dit qu’elle accoucherait dans la douleur ou que son mari la dominerait. Elle raconterait que toutes ces histoires sont de purs mensonges rapportés par Adam à la presse.»

nubes-con-forma-de-mujer

Longue vie à toutes les femmes

Longue vie à toutes les femmes. Nous leur souhaitons « longue vie » car aujourd’hui nous ne les félicitons pas d’être amoureuses, travailleuses, de bonnes mères ou de meilleures filles.

Nous voulons simplement qu’elles sachent qu’elles peuvent se sentir fières d’être telles qu’elles sont, afin qu’elles puissent elles aussi manifester pour leurs droits, et se rendre compte des inégalités dont elles sont victimes.

Cependant, n’oubliez pas que même si tous les ans, le 8 mars est un jour consacré à toutes les femmes superbes du monde et de l’histoire, on ne doit pas oublier que l’on doit crier cela tout aussi fort pendant le reste de l’année.

Une fois de plus : LONGUE VIE A TOUTES LES FEMMES.

Car même si pendant des siècles, la société s’est chargée de croire que la femme n’était rien, en réalité une femme peut TOUT être, et ce sans limites ni distinctions.

Fort heureusement, plus le temps passe, et plus les gens en ont conscience.