Pour être heureux, il vous suffit de demander à votre esprit d’être de votre côté

7 janvier 2016 dans Emotions 0 Partagés

Pour un certain nombre d’entre nous, l’esprit est un véritable champ de bataille.

On ne se rend pas compte du fait que cette bataille ne prendra jamais fin. En effet, rien ne peut se résoudre dans l’esprit, mais pour autant, ce dernier ne veut pas non plus cesser son activité. Il se trouve donc ainsi « entretenu ».


« Le problème est à l’esprit ce que l’os est au chien »

-Anonyme-


Vous n’êtes pas votre esprit

Voilà le premier grand concept important dont vous n’avez peut-être jamais tenu compte : vous n’êtes pas votre esprit.

Illustrons donc nos propos : imaginez un plateau d’échecs où les cases blanches symbolisent la partie aimable de votre esprit, et les cases noires le contraire.

On trouve ensuite différents éléments tels que les pions (les pensées), les rois et les reines (les sentiments et autres intuitions), les cavaliers (les souvenirs), etc.

Parfois, de même qu’au cours d’une partie d’échecs, on peut vivre des moments très intenses et complexes avec tous ces éléments.

L’important est de ne pas oublier que le plateau qui soutient tout cela, c’est vous. Quelque chose qui demeure constant.

shutterstock_234929116

De plus, ce n’est pas parce que l’esprit est biologiquement conçu pour détecter les dangers, qu’il vous alertera continuellement lorsqu’une difficulté se présentera à vous.

Les situations de danger que vous avez traversées dans votre vie vous mettent en alerte face à un signal, mais rien ne sert de laisser la peur s’emparer de vous. Ne généralisez pas trop.

Ne donnez pas à votre esprit un engrais toxique qui permettrait aux mauvaises herbes (ou mauvaises pensées) de fleurir.

N’essayez pas non plus de les ignorer, ou d’essayer constamment de transformer vos mauvaises pensées en bonnes pensées.

Le fait d’agir ainsi serait épuisant, mais en plus, vous n’atteindriez pas l’effet escompté. Vous vous occuperiez de votre vie intérieure, et ce au détriment des actes de votre vie réelle. Essayez simplement de faire de vos pensées des activités et des habitudes.

Quelques stratégies pour vous aider à mieux gérer votre esprit

Peut-être ne donnez-vous pas à votre esprit la possibilité d’arrêter de penser de cette façon qui vous est si nuisible. Un tel comportement peut être expliqué par deux raisons très basiques :

– Par exemple, votre esprit vous dit que vous vous sentez très mal, que si vous sortez de chez vous, ce sera un désastre, et qu’il est mieux pour vous de rester à la maison.

Du coup, vous ne cherchez pas à contredire cette idée, et vous croyez aveuglément votre esprit, sans chercher d’autres alternatives.

– Autre exemple : vous êtes fatigué de penser ou de vous sentir ainsi, mais malgré tout, vous continuez à lire les mêmes livres, à vous lier aux mêmes personnes qui ne vous apportent rien, et à réaliser les mêmes travaux peu satisfaisants. Autrement dit, vous continuez à faire la même chose.

Evidemment, au bout du compte, vous finirez par vous fier à l’image de vous qui se sera forgée dans votre esprit ; vous vous y habituerez, et ne chercherez pas plus d’alternatives.

Toutefois, ce n’est pas en continuant à faire la même chose que vous obtiendrez des résultats différents…

Parfois, si on veut être acteur de notre vie et prendre des décisions, la paresse est la première étape vers la concrétisation de ces troubles mentaux si redoutés.

shutterstock_171991121
Alors, parlez à votre esprit, comme l’être unique que vous êtes, fait de sentiments, de passions, de langage et d’états d’action.

Dites-lui que vous le prenez en considération, et que vous voulez être heureux avec lui.

Que vous ne pouvez pas lui demander d’arrêter son activité, car cela supposerait d’étouffer sa propre nature… or, vous êtes son allié, pas son ennemi.

Que vous le remerciez pour cet équilibre qu’il génère si souvent dans votre vie, vous permettant de ne pas prendre de mauvaises décisions.

Que sa complexité a fait que votre vie compte des moments d’absolue splendeur ; que votre vie quotidienne est toujours faite de quelque chose d’important à raconter.

Mais aussi que vous avez besoin de calme pour envisager les choses. Que vous voulez accepter sa présence et qu’il accepte la vôtre, qu’ensemble vous pourrez atteindre la maturité.

Finalement, vous êtes liés l’un à l’autre pour toujours. Alors, oubliez le passé et construisez une vraie relation, de celles qui vous inspirent et vous donnent toutes les clés pour concrétiser vos rêves les plus fous, de celles qui vous font oublier que parfois, vous avez pu avoir une image négative de vous.

N’est-il donc pas temps de construire un vrai futur ensemble ?

A découvrir aussi