Établir un contrat pour maintenir l’amour d’un couple ?

· 4 juillet 2018

Il est très romantique de parler du couple à coups de mots doux et de détails d’affection enflammés. Il s’agit de l’un des aspects les plus beaux de ce type de relation. Ils tendent néanmoins à occuper une place de plus en plus restreinte dans ce monde à deux au fil du temps.

De nombreuses attentes se réajustent lorsque le couple est confronté à l’ordinaire du quotidien. Même si l’amour perdure, le quotidien reste emprunt de petites difficultés devant être résolues. Les problèmes commencent si nous ne le faisons pas.

« Un grand mariage n’arrive pas lorsque le « couple parfait  » s’unit. Cela arrive lorsqu’un couple imparfait apprend à apprécier leurs différences. »

-Dave Meurer-

La cohabitation renforce le lien. Mais elle donne également lieu à des situations pouvant le détériorer. Les deux membres du couple ont des passés, des coutumes et des manières d’agir différentes. Réunir et ajuster les deux modes de vie n’est pas toujours facile.

En outre, l’amour change également au fil des jours, des semaines et des années. Il existe des moments où il semble avoir disparu. Les crises apparaissent et avec elles la question de savoir s’il convient de poursuivre ensemble. Le couple se construit toujours sur un contrat implicite. Conviendrait-il de le rendre explicite pour protéger le lien de ces érosions et de ces crises ?

Le contrat implicite de la relation de couple

Chaque couple a besoin d’accords pour cohabiter. Il est fréquent que ces derniers interviennent spontanément, sans ordre particulier. Des pactes partiels sont formulés au fur et à mesure que les différentes situations se présentent. Et chacun décide de s’y conformer ou non.

couple

La plupart des accords sont donnés implicitement. Ces accords ne sont cependant pas toujours justes ou raisonnables. L’un des conjoints cède souvent, sans conviction, aux exigences ou à la négligence de l’autre, simplement parce qu’il ne veut pas de conflit ou le considère pas comme une cause perdue. Cela ne signifie pas qu’il se sente à l’aise avec la situation.

La cohabitation génère toujours des tensions. Cela devient néanmoins critique lorsque l’un des conjoints ne remplit pas son rôle. Il peut s’agir de petites tâches ou de gestions quotidiennes, ou d’aspects plus profonds tels que la fidélité, l’attention et la considération pour l’autre, ou la disponibilité.

Les pactes sont souvent rompus de manière implicite dans de nombreux domaines. Nous soutenons ensuite que ces derniers n’existaient pas.  Que nous ne las avions pas bien compris. L’implicite n’est pas la meilleure option pour faire des accords.

Les accords explicites

Certains couples proposent de changer ces règles du jeu implicites pour d’autres qui sont exprimées par un contrat. Ces accords vont bien au-delà de savoir qui promène le chien ou qui nettoie la salle de bain le week-end. Ils couvrent des sujets tels que les sanctions qui seront appliquées en cas d’infidélité, ou quel type d’indemnisation sera facturé si apparaissent des gestes d’abandon émotionnel.

Le journal The New York Times a récemment publié le témoignage d’un couple ayant établit un volume normatif. Autrement dit, un contrat contenant un ensemble de règles pour les guider. Il traite de la répartition du temps et des tâches jusqu’aux questions liées à l’argent et aux normes à appliquer en cas de maladie, aux invités à la maison et aux dialogues sur des sujets épineux. Le couple qui témoigne déclare que le résultat fut spectaculaire.

couple

Conviendrait-il que chaque couple rédige un contrat reflétant son propre code de conduite? Un règlement assurant une plus grande harmonie et prenant soin de la relation ? S’agit-il d’une façon de soustraire la spontanéité, ou d’un moyen réaliste de faire face au fait que l’amour implique également des décisions et de la volonté ?

Le point médian discrédité

Ce type de réglementation du couple est peut-être une option tout à fait viable dans une société comme celle des États-Unis. Il est probable qu’un tel accord ne soit pas facilement accepté dans les cultures latines. Nous ne pouvons toutefois nier que cela pourrait être valable.

La cohabitation, avec qui que ce soit, est beaucoup plus harmonieuse lorsque les règles du jeu sont claires pour toutes les parties, et sont librement exécutées. Cela évite les conflits inutiles. Cela favorise un mode civilisé de faire face aux obligations et aux devoirs. Des pactes acceptés et réalisés aident certainement le couple à préserver une bonne cohabitation.

couple

L’amour d’un couple est toutefois beaucoup plus qu’un accord d’organisation. Il existe de nombreux sentiments, émotions et attentes dont nous ne sommes jamais pleinement conscients mais qui marquent certains aspects de la relation. L’amour de couple ne se réduira jamais à un catalogue. Il existera toujours dans tous les liens humains un terrain marqué par l’incertitude, échappant au contrôle.